Les soins infirmiers à domicile dans un contexte d'ubérisation

L’uberisation de la société avait déjà impacté le domaine du soin infirmier depuis de nombreuses années. Le contexte 2020 du Covid 19 n’a fait que renforcer cette tendance des infirmiers qui ont de plus en plus l’habitude de se déplacer directement au domicile des patients.


L’uberisation des demandes de soin infirmier

Des sociétés innovantes telles que Sanolib ont récemment lancé des plateformes de services permettant de connecter directement patients et infirmiers libéraux partout en France. Grâce à une application mobile, la demande de soins du patient est automatiquement relayée à un réseau d’infirmier en fonction de leur secteur et zone de chalandise. Cela garantit une rapidité dans le traitement de la demande et une disponibilité. En effet, en 2 clics le patient ayant besoin de soins ets mis en relation avec un réseau de plusieurs dizaines ou centaines d’infirmières et d’infirmier. Ainsi, il est assuré d’obtenir un rendez-vous à domicile dans un délai record.

Ce système est également gage de patientèle pour les infirmiers qui intègrent tout en écosystème regroupant demande de soins, offre comptable et juridique, calendrier, suivi patient, itinéraires, déclarations sociales et juridiques. L’utilisation de ce Uber de la santé leur allège des tâches qui ne sont pas leur cœur de métier.

Le rendez-vous à domicile pour quels types de soins

Contrairement à l’idée reçue, la quasi-totalité des soins infirmiers peuvent être réalisés directement au domicile du patient. Ils sont très nombreux et parfois, de part leur nature, justifient à eux seul le déplacement d’un professionnel de soins à domicile :

  • Changement de pansement
  • Injections
  • Ablation de fils, d’agrafes ou de point de suture
  • Prise de sang
  • Différents soins de stomie
  • Pose de pansement post opératoire
  • Prise des constantes (pouls, tension, glycémie, température) et prise de médicament
  • Vaccination
  • Perfusion dans différents types d’affections
  • Prélèvement de selles ou d’urine
  • Pose de sondes urinaires, naso gastriques ou gastriques
  • Toilettes et hygiène du patient, toilette médicalisée
  • Dépistages
  • Soins dans le cadre de maladie chroniques : Alzheimer, diabète, cancer
  • Soins pour personnes en situation de handicap

Lors du déplacement de l’infirmier ou de l’infirmière à domicile, les soins sont comme pour un soin classique, pris en charge et remboursés par l’assurance maladie. Idem si la personne dispose d’une mutuelle ou complémentaire santé. De plus le coût du déplacement et des soins sont peu chers. A titre d’exemple, une injection à domicile sera facturée aux alentours de 7 à 12 €. Les infirmiers sont évidemment équipés d’un lecteur de carte vitale portable et pratiquent le tiers payant. Le remboursement prend généralement de 3 à 5 jours ouvrés pour être effectué. Certaines majorations peuvent être appliquées pour des déplacements le dimanche, en tarif de nuit ou en urgence.

Les patients assurés en ALD Affection Longue Durée, CMU Couverture Maladie Universelle ou AME Aide Médicale d’Etat n’ont aucun frais à avancer.

Comme l’avez montrée une étude du fameux cabinet parisien Arthestic le recours à un infirmier à domicile à la suite de certaines opérations spécifiques est préconisé pour favoriser une meilleure récupération du patient.

Les infirmiers et infirmières se déplaçant à domicile sont également habilités à prescrire des dispositifs médicaux telles que des compresses, désinfectant, pansement, seringues, etc.

L’épidémie de corona virus que l’on a connu cette année va très certainement entrainer une plus grande utilisation du soin à domicile. Cette méthode permet en effet de limiter grandement les contacts et déplacements des personnes fragiles et permet le maintien de soins essentiels à la vie des patients. Durant l’épidémie, de nombreuses personnes avaient en effet décalé ou annulé des soins vitaux. Le recours au soin à domicile n’a donc jamais été autant au goût du jour.









© Vivat.be 2014