La sécurité dans les salles de concert, quels en sont les enjeux en 2019 ?

Les attentats du 13 novembre 2015 en France et l’attentat de la Manchester Arena en 2017 ont profondément marqué les esprits. Maintenant et plus que jamais, les organisateurs de concerts sont confrontés à la menace permanente et persistance des groupes radicaux. Comment renforcer la sécurité des salles de concert ? Quelles sont les mesures de prévention à adopter ? Qui est l’intervenant le mieux habilité pour assurer une sécurité optimale ? Éléments de réponse dans la suite...

Aux grands maux les grands remèdes !

Face à des menaces particulièrement violentes et vicieuses, les organisateurs de concerts n’ont d’autre choix que de solliciter l’expertise des sociétés de sécurité privée. En France et en Belgique, ces entreprises interviennent dans un grand nombre de cas de figure.

Que ce soit pour la sécurisation des concerts, des colloques, des dîners de gala ou encore des événements sportifs, leur expertise est l’atout indéniable pour profiter d’une sécurité de qualité.
Opérationnelles en toute circonstance, les sociétés de sécurité privée mettent à la disposition des organisateurs d’événements du personnel qualifié parfaitement formé aux enjeux du moment. Selon l’importance de l’événement, il est même possible d’avoir recours à du personnel armé. C’est le cas notamment en France où de nombreux arrêtés ont été adoptés dans ce sens afin de mieux faire face à la montée de la menace terroriste.

Du personnel de sécurité pour mieux prévenir les attaques

Renforcer la sécurité de lieux publics passe entre autres par l’installation de portiques de détection. Ces dispositifs permettent de réaliser un filtrage fiable et rapide pour mieux sécuriser les entrées.
Car oui, l’enjeu est bien là, ne pas faire durer les files d’attente trop longtemps au risque de s’exposer dangereusement. D’où la nécessité pour les organisateurs de miser sur des techniques de filtrage fluides et efficaces. Une foule compacte massée aux entrées d’une salle reste une cible de choix pour une attaque à l’arme blanche, à la voiture-bélier ou encore une attaque suicide.

Pour une meilleure protection, il est même possible de créer une zone tampon entre la salle et l’accès principal. Dans ce périmètre de surveillance tout autour de la salle, il sera par exemple interdit de s’y stationner et d’y rester debout plus de 5-10 minutes (contre les attroupements). Ralentisseurs de vitesse portable, barrières sécurité, blocs de béton et autres dispositifs de circulation peuvent être installés aux abords de la salle.

En plus des palpations de sécurité, des fouilles corporelles, de la vérification des sacs et des voitures, les agents de sécurité sont également formés à repérer les comportements suspects. Une démarche qui permet de prévenir les passages à l’acte. Il va de soi que la formation du personnel 

La sécurité au travail, un axe de travail pour les lieux publics

Le personnel travaillant dans des lieux public sont fréquemment formé à la sécurité. On connait bien cela dans le monde industriel où la communication interne et le formations en sécurité au travail font partie intégrante des programmes de formation. Le port du casque, de gants et des méthodes de travail plus sûre permettent de réduire jusqu'à parfoit plus de 25% des accidents sur le lieux de travail. De nombreuses entreprises oeuvrent d'ailleurs dans cette formation tant sur l'aspect pratique, le coaching que des campagnes de sensibilisation du personnel à la sécurité au sein même des bureaux et entrepots. Ces campagnes de communication peuvent également s'adresser au grand public, en leur proposant par exemple, dans le cas de nos salles de concerts, d'éviter de laisser un sac abondonné aux abords ou dans la salle; d'accompagner toujours les plus jeunes etc. 

 
Améliorer la sécurité passe également par l’exploitation de la puissance de la vidéosurveillance. Les caméras permettent de couvrir de très larges périmètres et de détecter rapidement tout comportement suspect.

À l’intérieur de la salle de concert, c’est la sécurité maximale qui prévaut. 

Plusieurs heures avant l’ouverture des guichets, les agents de sécurité se chargent de fouiller et de vérifier chaque recoin de la salle aux coulisses.
Idem pour les membres du staff technique dont les identités sont sans cesse passées au peigne fin. Pour ne rien laisser passer, les organisateurs n’hésitent plus à demander l’intervention des maîtres-chiens, chargés de détecter la présence des explosifs.




Partager






© Vivat.be 2014