Wwoof ou Helpx: voyager différemment (et à tout petit prix)

Helpx avec SébastienVous tenez à vos vacances mais, avec un budget serré, les possibilités sont limitées. Les formules tout compris dans des pays réputés "bon marché", comme la Turquie ou la Tunisie, rencontrent actuellement un grand succès. Mais si passer une semaine à partager un coin de plage ou de piscine avec des hordes de touristes n'est pas exactement l'idée que vous vous faites des vacances idéales, si vous préférez vous immerger dans la culture d'un autre pays et si vous n'avez pas peur de retrousser un peu les manches, le Wwoofing est fait pour vous! Le principe est simple, vous travaillez quelques heures par jour dans une ferme en échange du gîte et du couvert. 2 associations, Wwoof et HelpX, répertorie les hôtes prêts à accueillir.


L'acronyme Wwoof vient de "World-Wide Opportunities on Organic Farms". Au départ, comme son nom l'indique, le réseau ne prenait en compte que les fermes biologiques mais ce n'est plus vraiment le cas actuellement et comme HelpX, Wwoof propose également des séjours dans des ranchs, des Bed & Breakfast, des auberges de jeunesse, chez des particuliers ou même sur des bateaux! De nombreux hôtes sont d'ailleurs communs aux 2 associations même si l'avantage de Wwoof est que le réseau est beaucoup plus large et propose davantage d'adresses.

Une fois sur place, vous travaillez généralement 4 ou 5 heures par jour en échange du logement et de 3 repas par jour. La plupart du temps, le travail consiste à s'occuper d'animaux, à jardiner, à peindre, à construire ou rénover un bâtiment et/ou à cuisiner et faire quelques tâches ménagères. Bien sûr, le travail varie d'un endroit à l'autre et en fonction des besoins du moment et de vos capacités.

Wwoof ou HelpX?

La différence principale entre les 2 réseaux est leur format. Pour vous inscrire à Wwoof, vous devez sélectionner le pays qui vous intéresse et contacter l'association du pays. Pour l'Australie, l'inscription coûte environ 35 euros pour 2 personnes et est valable 1 an. En vous inscrivant, vous recevez un livre reprenant toutes les adresses des hôtes. Ce livre est mis à jour tous les 6 mois mais vous ne le recevez qu'une fois, au moment de votre inscription. Pour certains pays, des mises à jour sont disponibles sur Internet.

HelpX, au contraire, est un réseau entièrement en ligne. L'inscription coûte une vingtaine d'euros pour 2 personnes et est valable 2 ans. Le gros avantage est que vous ne devez pas choisir de pays en particulier, votre inscription est valable pour tout le réseau : l'idéal si vous prévoyez un tour du monde par exemple! Un autre avantage est que les hôtes peuvent mettre leur profil à jour plus régulièrement et mettre des photos en ligne. Vous avez aussi accès aux commentaires des « helpers » précédents, ce qui vous donne parfois une idée de ce à quoi vous pouvez vous attendre.  Autre différence: l'inscription à Wwoof va de pair avec une assurance mais les montants sont vraiment infimes et, dans tous les cas, il est vivement conseillé de souscrire une assurance médicale privée.

Jeunes et moins jeunes

HelpX avec HenkDe nombreux jeunes optent pour cette formule mais comme le prouvent Henk, 55 ans, et Malcolm, 50 ans, elle peut également tout-à-fait convenir aux plus âgés. Après plusieurs voyages en Australie, Henk est tombé amoureux du pays et s'est mis en tête de venir y vivre définitivement. Il a trouvé un emploi et une entreprise prête à le sponsoriser mais sa demande de visa a été refusée. Sa seule possibilité pour retourner en Australie: le visa touristique. Henk a donc pris une année sabbatique de son travail dans l'administration néerlandaise pour passer 6 mois en Australie. Mais un tel voyage coûte cher et Henk ne pouvait pas se le permettre. Après une recherche sur Internet, il est tombé sur le site de Wwoof et s'est inscrit sans hésiter.

HelpX avec MalcomMalcolm est, quant à lui, un grand voyageur: après avoir quitté son Angleterre natale, il a vécu 2 ans en Espagne, puis 6 ans en Nouvelle-Zélande entrecoupés de périodes en Australie. Malcolm rencontre les mêmes problèmes que Henk en matière de visa. Après un certain âge, il est très difficile d'obtenir un visa permettant de vivre et travailler sur une longue durée dans cette région du monde. C'est pourquoi il passe d'un pays à l'autre et enchaîne les demandes de visa. Cette fois, il passera 3 mois en Australie avec un visa touristique avant de retourner en Nouvelle-Zélande. Malcolm a été wwoofer dans le passé mais cette fois, il a choisi l'organisation HelpX.

Henk et Malcolm n'ont jamais eu l'impression que leur âge posait problème. Henk pense que cela n'a pas d'importance pour les hôtes, qu'ils traitent tout le monde de la même façon et que l'âge peut même être un avantage car les "wwoofers" ou "helpers" plus âgés ont davantage de points communs avec leurs hôtes et ont les mêmes sujets de conversation et puis, comme il dit  "nous, les vieux, on mange moins"! Malcolm n'est pas tout à fait d'accord. Il pense que les hôtes le traitent différemment: ils lui font peut-être davantage confiance parce qu'il a une plus grande expérience de la vie mais, d'un autre côté, il se rend compte qu'il a moins de force que les jeunes. Il précise néanmoins que ce n'est généralement pas un problème parce que, même si le travail est souvent assez physique, les hôtes essaient de donner à leurs invités un travail qui leur plaît et leur convient.

Une formule très avantageuse

Un grand avantage de cette formule de Wwoof ou HelpX est que vous êtes complètement libre. Vous choisissez vous-même l'endroit ou vous souhaitez passer du temps et vous déterminez le reste en accord avec vos hôtes. Certains préfèrent que l'on reste une semaine minimum, d'autres n'acceptent que les séjours à "long terme" (quelques semaines ou quelques mois) et d'autres encore vous accepteront pour quelques jours. Mais, souvent, si vous vous plaisez bien là où vous êtes et que vos hôtes n'y voient pas d'inconvénient, vous pouvez rester plus longtemps que ce que vous aviez initialement prévu.

Par ailleurs, certains hôtes sont très flexibles sur le travail et sur les heures (vous pouvez par exemple travailler une journée entière et avoir congé le lendemain) alors que d'autres vous demanderont de travailler à des heures précises. Beaucoup acceptent les couples et certains acceptent également les enfants. Avec un peu de recherche, tout le monde peut donc y trouver son compte. Dans tous les cas, n'hésitez pas à poser des questions à l'avance afin de trouver ce qui vous convient le mieux et si par malheur, vous vous rendez compte que vous ne vous plaisez pas dans telle ou telle exploitation, rien ne vous oblige à rester!

Quand on demande à Henk et Malcolm si ce système correspond à leurs attentes, ils sont unanimes: ils sont convaincus qu'il s'agit de la meilleure manière de voyager car cela permet de rencontrer les locaux et de partager leur quotidien et ainsi de découvrir une autre facette du pays que ce que voient  les simples touristes. Malcolm ajoute qu'il aime la variété des travaux proposés, qu'il aime apprendre et que, dans ce système, tout le monde y gagne! Lui qui a notamment été professeur d'anglais pense qu'il s'agit également d'un excellent moyen pour améliorer sa connaissance des langues sans se ruiner. Un système qui ne semble avoir que des avantages et ne demande qu'à être connu!

Pour plus d'infos :

  • www.wwoof.org
  • www.helpx.net

Marie Allard


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?