Un passeport belge encore plus sécurisé

Passeport belge en 2008Dès le 1er février 2008, les citoyens belges qui introduiront une demande pour un passeport recevront un nouveau type de document comprenant de nouvelles sécurités.



Le nouveau passeport représente une évolution technologique et graphique par rapport au modèle mis en circulation en 2001 et qui, pourtant, avait fait la réputation de la Belgique dans le domaine.

Cette évolution n’aura aucune incidence sur les délais de délivrance, les tarifs, la durée de validité du passeport. L’ancien modèle reste lui-même utilisable jusqu’à la durée de validité mentionnée sur le document.

Ce nouveau passeport est conforme aux normes européennes et internationales de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI). 3 objectifs ont présidé à l’évolution du passeport belge :

  • faciliter le contrôle de 1er niveau (c’est-à-dire ne nécessitant aucun instrument);
  • renforcer la protection des données;
  • donner au document un nouveau design.

Un passeport auto-contrôlant

Le passeport mis en circulation en 2001 comportait une page pictogrammes qui donnait des indications sur la manière de contrôler le passeport. Le nouveau passeport va plus loin, puisqu’il est autocontrôlant.

En plus de la page pictogrammes, il comporte, un élément extérieur, une feuille en polycarbonate. A l’image d’un décodeur, cette feuille de polycarbonate permet de faire apparaître, dès la superposition sur la photo du titulaire du passeport, les initiales de la personne à qui appartient le document. Cette technologie permet en outre à toute personne en possession d’un passeport d’en vérifier en quelques secondes l’authenticité. Elle facilitera et accélèrera donc le contrôle de 1er niveau.

Une protection accrue des données

La substitution de photos est le mode de falsification des documents officiels le plus répandu. Plusieurs techniques de personnalisation sont utilisées dans le nouveau passeport qui rendent impossible toute tentative de substitution de la photographie. La photo du titulaire est reproduite à 5 emplacements distincts, en utilisant 5 techniques différentes : 

  • une personnalisation couleur sur la page de données;
  • une personnalisation noir et blanc sur la feuille en polycarbonate;
  • une micro-perforation de la photo sur la feuille en polycarbonate;
  • une personnalisation invisible sur la page pictogramme;
  • une personnalisation électronique sur la puce.

La pluralité des procédés permet de mieux protéger les données et de diminuer les risques de falsification.

Une esthétique plus avenante

Le design du passeport belge a également évolué. Place est laissée à des édifices symboles des régions et provinces. Ainsi, se retrouvent les bâtiments des cabinets des Ministres-Présidents, suivis des hôtels de villes des chefs-lieux des 10 provinces belges (Bruxelles-Capitale/Brussels Hoofdstedelijk Gewest, Vlaams Gewest, Wallonie, Antwerpen, Brabant wallon, Hainaut, Liège, Limburg, Luxembourg, Namur, Oost-Vlaanderen, Vlaams Brabant , West-Vlaanderen).
.
Avec l’adoption de ce nouveau passeport la Belgique veut démontrer sa volonté de rester à la pointe de la technologie en matière de sécurisation des documents d’identité et de voyage.

Robert Derumes

    

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?