Louer une voiture en vacances

VW PoloQuand le voyage est long, quand la distance est grande ou oblige à franchir montagne, mer ou océan, l’avion est le bienvenu. Pourtant, à destination, la location d’une voiture peut se révéler utile sinon indispensable. Quelques précautions s’imposent cependant pour éviter des coûts excessifs ou des arnaques.


L’anecdote est racontée par le CRIOC. Prévoyant de passer ses vacances en Corse, Rob décide de réserver une voiture auprès d’une grande enseigne de location de véhicule. Après avoir sélectionné la voiture souhaitée, il précise les dates de location, les polices d’assurance. Arrivé sur son lieu de villégiature, il prend possession du véhicule et passe d’excellentes vacances. Il remet la voiture au loueur et tout se déroule comme prévu. Mais, de retour à son domicile, il reçoit de la société de location de voiture, une facture de 135 euros pour "rachat de franchises". Il s’étonne car, selon le loueur de voitures, il aurait accepté ces compléments d’assurance lors de la prise de possession du véhicule.

Des loueurs qui s’accordent
beaucoup de droits

Selon le Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs, il n’est guère aisé de se retrouver dans les services proposés par les sociétés de location de voitures. Les consommateurs rencontrent régulièrement des difficultés sous la forme de prélèvements abusifs sur leur carte de crédit pour un prétendu dommage sur le véhicule ou des frais supplémentaires pour des polices d’assurance qu’ils pensaient ne pas avoir souscrites.

En utilisant un système d’empreinte de la carte de crédit au moment de la signature du contrat, le loueur peut être à la fois juge et partie car il peut prélever toute somme sur la carte de crédit du consommateur avant que celui-ci ne puisse contester la facture. 

D’autant que les conditions de transparence du prix des prestations et la lisibilité des conditions générales laissent à désirer. Et, quand un problème surgit, le consommateur rencontre d’importantes difficultés pour faire valoir ses droits lorsque l’agence de location ou le service client ne sont localisés que là où le consommateur a pris et remis le véhicule (en général, souvent près de l’aéroport).

Quelques conseils

Pour éviter des désagréments, le consommateur doit vérifier l’état du véhicule avant et après la location et se faire remettre une copie de l’état des lieux.

Le consommateur ne doit pas hésiter à demander des explications concernant les différentes assurances proposées. Chez les grandes enseignes, les informations sont disponibles dans la langue du consommateur sur leurs sites ou dans des dépliants particuliers. Parfois, certaines assurances sont inutiles. Les comparaisons de prix doivent se faire assurances "obligatoires" comprises afin de comparer les véhicules sur la même base.

Autant aussi savoir qu’il revient souvent moins cher de louer le véhicule à distance via Internet. C’est assez normal puisque le loueur peut d’une part mieux prévoir la sortie de ces véhicules et, d’autre part, il disposera bien à l’avance de vos sous !

Robert Derumes


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?