Faut-il éviter de se rendre dans le sud-est asiatique?

 Le Ministère belge de la Santé publique déconseille les voyages non indispensables vers Guandong (Chine), Hong Kong, Hanoï (Vietnam) ou Singapour. En cause, les risques de transmission de la pneumonie atypique ou SARS (Severe Acute Respiratory Syndrome). Cette position est plus dure que celle qui prévalait encore à la fin du mois de mars
2003.



Cette maladie se transmet par les voies respiratoires et, dans certains cas, peut prendre des formes particulièrement sévères. Pour l'heure, aucun diagnostic définitif n'a encore été posé et il n'existe pas de traitement adéquat. Les données les plus récentes font état d'une possible transmission de la maladie par voie aérienne. D'où les craintes d'une augmentation des risques de propagation de la maladie.
Si le voyageur doit malgré tout se rendre dans ces régions, il lui est vivement conseillé de respecter +quelques règles essentielles : étant donné que la maladie se transmet principalement lors de contacts étroits (dits "face to face" ou "hand to hand") avec une personne qui présente les signes extérieurs de la maladie (toux et fièvre élevée), il est recommandé d'éviter tout contact avec celle-ci. Il est, par ailleurs, conseillé de suivre strictement les instructions des autorités locales.

En cas d'apparition de symptômes tels que température, toux, difficultés respiratoires il est recommandé de consulter sans délai un médecin, en spécifiant les voyages récents. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) parle de cas suspect pour toute apparition, depuis le 1er février 2003, d'une fièvre élevée (supérieure à 38°C) et d'un ou plusieurs symptômes respiratoires (parmi lesquels toux, difficultés respiratoires, dyspnée) et d'un contact étroit, dans les 10 jours qui ont précédés les symptômes, avec une personne diagnostiquée SARS ou avoir voyagé, durant cette même période de 10 jours dans une des régions ayant rapporté des cas de SARS.

Tous les cas suspects ou probables de SARS doivent être hospitalisés, les hopitaux étant informés de la conduite à tenir.

Des informations complémentaires (parmi lesquelles des informations sur l'évolution de la situation) peuvent être obtenues sur le site du
Ministère de la Santé
sous la rubrique "pneumonie atypique".

Jiri Pragman




Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?