Bagages et avion

Desssin de valiseOn ne rigole pas avec les bagages dans les avions. Surtout depuis le 11 septembre. Autant donc prendre connaissance des règles relatives aux bagages dans les différents aéroports et dans les compagnies aériennes empruntées.


D’ailleurs, transporter des marchandises dangereuses dans les bagages par avion est illégal et les contrevenants peuvent faire l’objet de poursuites ou de sanctions pénales.

Réfléchir d'abord

En faisant ses bagages, il est conseillé de se poser les questions suivantes :

  • ai-je réellement besoin de ces objets à bord de l'avion?
  • risquent-ils de constituer un danger pour la sûreté des passagers?
  • seraient-ils susceptibles de causer de l'angoisse chez les autres voyageurs ou les membres de l'équipage?
  • pourrais-je rater mon vol pendant que j'essaie de me débarrasser d'objets qui ont été interdits quand j'ai été soumis au contrôle de sûreté?

En cabine

Vous pouvez généralement prendre un seul de vos bagages à bord. Ce bagage (dont il faut vérifier le poids maximum autorisé) doit rentrer dans le compartiment à bagage situé au-dessus du siège. Attention donc aux valisettes de type trolley. Les passagers de 1re classe sont autorisés à prendre un 2e bagage à main qui doit être assez petit pour être placé en dessous du siège.

Les bagages que vous voulez placer dans le compartiment supérieur ne peuvent pas être plus grands que 55 x 40 x 20 cm (au total 115 cm). Les bagages que vous voulez placer en dessous du siège ne peuvent pas dépasser 20 cm de haut. Lorsque vous mesurez vos bagages, n'oubliez pas d'inclure les accessoires tels que roulettes, poignées ou le porte-bagage.

Vous pouvez habituellement emporter un sac à main, un appareil photo, un parapluie, un manteau et de la lecture pour le vol. Les passagers handicapés peuvent emporter un fauteuil roulant entièrement pliant et une paire de béquilles. Les passagers voyageant avec de jeunes enfants peuvent emporter une poussette entièrement pliante.

Une mesure de la Commission européenne visant à imposer une taille maximale de 56 cm X 45 cm X 25 cm avait été reportée à mai 2008. Elle n'a finalement pas été imposée mais, rappelons-le, les mesures édictées par les compagnies aériennes elles-mêmes restent en vigueur.

Prohibés

Toute une série d'objets ne peuvent habituellement pas être emportés dans les bagages à main en cabine. Il s'agit par exemple de:

  • toutes les armes prohibées légalement ainsi que leurs pièces;
  • tout objet à pointe (y compris ciseaux, lime à ongle, tire-bouchon, aiguilles à tricoter, étoiles de ninja, fléches et fléchettes) ou tranchants (cutter, lame de rasoir, hache, hachette);
  • tout couteau sans exception;
  • les appareils causant des chocs électriques (comme les matraques paralysantes et les aiguillons à bétail) ;
  • les outils lourds (par exemple marteau, clef anglaise, pince, scie,...);
  • les accessoires sportifs tels que bâtons de ski, batte de base-ball, stick de hockey, club de golf, queue de billard, raquette;
  • les bouteilles d'oxygène pour la plongée;
  • des cannes pointues;
  • des amortisseurs;
  • tout objet capable de lancer des objets (fronde, lance-pierre mais aussi agrafeuse pneumatique);
  • les répliques d'arme;
  • les menottes;
  • les fouets;
  • tout produit dangereux (par exemple, des liquides inflammables, des objets pyrotechniques, les produits caustiques);
  • les produits chimiques ou gaz débilitants;
  • les peintures et diluants;
  • les insecticides;
  • tout type de gaz.

Attention aux liquides!

L’Union européenne (UE) a adopté des règles de sûreté pour protéger des risques d'attentats à l'aide d'explosifs liquides. Ces règles sont d’application depuis le lundi 6 novembre 2006, dans tous les aéroports de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège, en Islande et en Suisse.

L'Europe a donc limité la quantité de liquides que vous êtes autorisé à emporter au-delà des postes de contrôle dans son bagage à main. Ces dispositions s’appliquent à tous les passagers au départ d’aéroports de l’Union européenne, quelle que soit leur destination. Elles ne s'appliquent pas au contenu des valises qui sont placées après l'enregistrement (check-in).

Le passager n'est plus autorisé qu’à emporter de petites quantités de liquides dans ses bagages à main. Ces liquides doivent être contenus dans des récipients individuels d’une capacité maximale de 100 millilitres chacun. Ces récipients doivent être emballés dans un seul sachet en plastique refermable (de type surgélateur), d’une capacité d’un litre (1 l) maximum par passager. Pas question donc d'emporter une petite bouteille d'eau dans son sac !

Par "liquides’", on entend:

  • l’eau et les autres boissons, soupes, sirops;
  • les crèmes, lotions et huiles;
  • les parfums;
  • les aérosols;
  • les gels, y compris pour cheveux et gels-douche;
  • le contenu des récipients sous pression, y compris la mousse à raser, les autres mousses et déodorants;
  • les pâtes, y compris le dentifrice;
  • les mélanges liquide-solide;
  • le mascara;
  • tout autre objet de consistance similaire (c'est valable par exemple pour un yaourt).

Au poste de contrôle, chaque passager et ses bagages à main seront donc contrôlés afin de vérifier qu’il n’emporte pas de liquides et autres objets interdits. Afin de permettre la détection des liquides, le passager doit :

  • présenter aux contrôleurs l’ensemble des liquides transportés ainf qu'ils puissent être examinés;
  • ôter sa veste ou son manteau. pour qu'il puisse aussi être contrôlé;
  • retirer son ordinateur portable et tout autre grand appareil électrique (appareil photo ou caméra numérique, lecteur DVD,...) de son bagage à moins pour qu'il puisse aussi être examiné séparément.

Le passager peut transporter dans ses bagages à main des médicaments et des denrées alimentaires indispensables, y compris les aliments pour bébés, destinés à être consommés pendant le voyage. Il pourra lui être demandé de prouver leur nécessité. Ainsi, pour un médicament, il est conseillé de détenir un certificat du médecin et de se munir de la composition du médicament (le nom d'un médicament peut varier d'un pays à l'autre). Ces liquides devront eux aussi être placés dans le sac plastique refermable.

Ces règles de sécurité ne fixent pas de limite en ce qui concerne les liquides (boissons, parfums) achetés dans les boutiques situées au-delà du poste où le passager montre sa carte d’embarquement, ou à bord d’un avion d’une compagnie appartenant à l’Union européenne. Attention cependant : il ne faut pas ouvrir le sac transparent scellé par le vendeur les contenant sinon il risque d'être confisqué au poste de contrôle (par exemple à l'aéroport de transit ou dans le dernier aéroport).

Dans la soute

Le reste de vos bagages voyage dans la soute. Y sont aussi proscrits: les explosifs, les feux d'artifice, les poisons, les liquides inflammables (essence, pétrole, alcool,...), les produits corrosifs (acides, soude,...), les masses magnétisées, les produits radioactifs, tout gaz (bonbonnes de gaz).

En ce qui concerne le transport en soute d'armes blanches, d'armes à feu et de munitions, il est fortement conseillé de prendre contact au préalable avec les compagnies aériennes concernées par le transport.

Sont autorisés en soute ou en cabine les objets de toilette personnels y compris en aérosols et les thermomètres à usage médical. Les allumettes en pochettes et les briquets ne sont normalement autorisés que sur soi.

Des limites s'appliquent au nombre de valises emportées, à leur poids et à leur taille. Ces limites peuvent être différentes selon la classe (économique, affaires, 1re classe), selon la destination (vol européen, vol intercontinental, vol vers les USA et le Canada) et l'âge du passager.

Si votre bagage dépasse une de ces limites, des frais supplémentaires vous seront comptés. Il est évidemment préférable de s'informer avant le départ auprès de l'agence de voyages ou de la compagnie aérienne. Il peut s'avérer utile d'envoyer séparément les paquets trop grands ou lourds par fret aérien.

Une étiquette mais...

Pour des raisons de sécurité et en cas de perte, assurez-vous que chaque sac comporte une étiquette externe mentionnant votre nom ainsi qu'un numéro de téléphone de contact. Par contre, n'indiquez pas votre adresse sur les étiquettes, histoire de ne pas signifier à quelqu'un de mal intentionné que votre domicile restera vide un certain nom. Le nom et l'adresse peuvent être mentionnés séparément à l'intérieur de chaque sac comme précaution supplémentaire.

En cas de doute, n'hésitez pas à contacter votre compagnie aérienne ou votre organisateur de voyage afin d'éviter toute mauvaise suprise. Ou le paiement de frais administratifs pour récupérer votre bien confisqué !

En cas de confiscation

A l’aéroport de Bruxelles National, la restitution d'un bien confisqué est uniquement possible pour les passagers qui, au moment de la saisie, demandent expressément et par écrit de récupérer l’objet ou les objets en question. Si le passager poursuit son voyage sans remplir ces formalités, l’objet n’est pas conservé par les services concernés. L'aéroport considère que le passager renonce irrévocablement et définitivement à la possibilité de restitution. 

Cette restitution d'objet confisqué est uniquement autorisée moyennant une contribution aux frais administratifs de 15 euros... par objet!. Cette possibilité de restitution est limitée dans le temps. Le passager peut récupérer les biens interdits en cabine dans les 3 mois à compter de la saisie ou dans la semaine après la saisie lorsqu’il s’agit de biens totalement interdits à bord des avions (produits explosifs, corrosifs, radioactifs, inflammables).

  • Le site de l'aéroport de Bruxelles

Philippe Allard


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?