Quelles vacances en hiver 2005-2006?

VacancesCertains sont déjà revenus de leurs vacances d’été et se disent qu’ils ne pourront pas attendre un an avant de profiter de véritables vacances. Que feront-ils en hiver 2005 ? Il faut sans doute jeter un oeil sur les résultats de l’hiver 2004-2005 publiés par l’Association of Belgian Tour Operators (ABTO) pour se donner une idée des goûts des vacanciers hivernaux belges.


Après le revirement de 2004 et un léger rétablissement du marché, le marché du voyage organisé a affiché l’hiver 2004-2005 à nouveau, et pour la 1re fois depuis des années, des chiffres incontestablement positifs. Les tours-operators (organisateurs de voyages) ont vendu 12,7 % de voyages en plus que l’hiver 2003-2004. Le marché a aujourd’hui presque retrouvé le niveau de 2000-2001 soit avant le 11 septembre et la crise en Irak.

L’hiver s’étend sur 5 mois et représente traditionnellement environ 25 à 30% du nombre de voyages vendus annuellement.

Les destinations les plus importantes

En matière de volume, la France reste la destination la plus importante de l’hiver. Le leader du marché (+ 10%), renforce sa position surtout grâce aux excellents résultats des vacances de ski (+ 20,9%). Disneyland Paris (- 7%) perd à nouveau une partie de son gain de l’an passé.

L’Espagne (- 0,3%) a de nouveau perdu des parts de marché l’hiver dernier. D’autres destinations “soleil assuré” avec un excellent rapport qualité/prix font concurrence à cette destination.

Le grand vainqueur de l’hiver dernier est le Maroc (+ 66,2%). L’Egypte (+ 37,8%) et la Tunisie (+ 18,7%) ont également retrouvé d’excellents résultats. La part de marché de l’Egypte atteint à présent plus de 10%, en partie au détriment de l’Espagne.

La Turquie (+ 16,9%) se remet de la légère perte de l’hiver 2003-2004. La région d’Antalya particulièrement est populaire.

Au sein des vacances en voiture, nous voyons que l’Allemagne (+ 27,5%) continue à bien se porter. Parmi les voyages organisés, cette destination se porte mieux que la Belgique (+ 5,7%).

Après deux années de vaches maigres, les destinations ski affichent à nouveau des chiffres très positifs (+ 21,7%). Cette croissance est directement liée à 2 facteurs. Les vacances scolaires belges ne correspondent pas complètement à celles de la plupart des autres pays ; les tours-opérateurs peuvent donc négocier des prix plus attractifs. De plus, la première semaine des vacances de Pâques (qui génère environ 10% des vacances de ski) tombe à présent totalement dans la saison d’hiver. Ces chiffres d’hiver en ont été positivement influencés, en partie au détriment de l’été!

Enfin le Long Haul (vol longue distance : - 6%) perd, les Caraïbes surtout (- 13,3%). La tumultueuse saison des ouragans est tombée au beau milieu de la saison des réservations et a nettement freiné les ventes vers cette région.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?