South Australia

Flinders Ranges (photo Marie Allard & Sébastien Carollo)Que vous souhaitiez découvrir la faune de Kangaroo Island, déguster les vins de la Barossa Valley, faire de la randonnée dans le parc national des Flinders Ranges ou encore suivre la trace des chercheurs d'opale à Coober Peddy. Adelaide est le point de départ idéal pour visiter l'état de South Australia, de la mer à l'outback.


Adelaide

Célèbre pour ses nombreux festivals, la capitale de l'état de South Australia compte également plusieurs musées intéressants. Parmi ceux-ci, le "Migration Museum", qui raconte l'histoire des immigrants qui se sont installés dans l'état, et le "South Australian Museum" qui comprend une exposition permanente d'art aborigène. Les amateurs d'art aborigène pourront également visiter Tandanya, un centre culturel géré par la communauté aborigène de la ville, où se tient une exposition de peinture et de photos et où a lieu une démonstration de didgeridoo tous les jours à midi. L'"Art Gallery of South Australia" présente, quant à elle, une collection d'art australien et international.

Comme toutes les capitales d'état australiennes, Adelaide abrite de magnifiques jardins botaniques que vous pouvez découvrir par vous-même ou en accompagnant l'un des bénévoles lors d'une visite guidée.

Kangaroo Island

Kangaroo Island, la 3e plus grande île d'Australie, se situe au sud-ouest d'Adelaide, au large de la Péninsule de Fleurieu. On y accède par avion d'Adelaide ou par bateau de Cape Jervis. Un bus fait la navette entre le terminal du ferry et la capitale. Pour découvrir Kangaroo Island, de nombreux  tours organisés d'un ou deux jours reprenant les immanquables de l'île sont proposés mais pour vraiment profiter de Kangaroo Island, il vaut mieux louer une voiture et visiter à son propre rythme en 4 ou 5 jours.

L'un des atouts de l'île, qui n'a pas souffert de l'introduction d'espèces européennes comme le chat ou le renard, est sa faune impressionnante. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les kangourous ne règnent pas en maîtres sur l'île. Ils sont bien sûr présents et peuvent être aperçus de la fin de l'après-midi à l'aube mais ne vous attendez pas à en croiser à chaque coin de rue. Kangaroo Island est toutefois l'endroit idéal où voir de près de nombreux autres animaux étonnants. Tous les soirs, sur la jetée de Kingcote, un homme nourrit les pélicans qui se bousculent pour avoir un poisson. Il en profite également pour expliquer aux touristes présents tout ce qu'il sait sur ces oiseaux bien implantés sur l'île. Au même endroit, à la tombée de la nuit, vous aurez l'occasion de participer à un tour pour aller voir les petits pingouins qui reviennent à leur nid pendant la période de reproduction.

À Seal Bay, vous aurez l'occasion de rencontrer une colonie de lions de mer d'Australie. Vous pourrez les observer d'une plateforme ou vous rendre sur la plage à quelques mètres d'eux avec un guide. La deuxième option est nettement plus enrichissante: en plus de voir les lions de mer de très près, votre guide vous donnera des explications et répondra à toutes vos questions. Dans le parc national de Flinders Chase vit également une colonie de phoques de Nouvelle-Zélande que l'on peut observer en se rendant à Admirals Arch.

A Seal Bay (photo Marie Allard & Sébastien Carollo)

Le 2e attrait de l'île de Kangaroo Island réside en ses paysages magnifiques. Le parc national est une destination incontournable. En plus d'Admirals Arch, une voûte naturelle formée par l'érosion de la mer, il ne faut pas non plus manquer les Remarkable Rocks, des rochers aux formes surprenantes modelés par les éléments.

Admirals Arch (photo Marie Allard & Sébastien Carollo)

Au nord du parc, toujours à Kangaroo Island, vous pourrez visiter le phare de Cape Borda ou simplement admirer la côte escarpée de cette partie de l'île.

Le phare de Cape Willoughby, près du terminal du ferry, propose également des visites guidées. Les amateurs de randonnée qui visitent le parc risquent tout de même d'être déçus: en effet, à la suite des incendies de décembre 2007, de nombreuses pistes ont été fermées et la plupart le sont encore à ce jour. Il est tout de même possible de faire quelques promenades dans le parc ainsi qu'à d'autres endroits sur l'île: les rangers se feront un plaisir de vous renseigner.

Autre incontournable: Vivonne Bay, considérée comme la plus belle plage d'Australie. Non loin de là se trouve Little Sahara: de grandes dunes de sable blanc que vous pouvez descendre en "sandboard"... si vous avez le courage de remonter à pied!

Les plages du nord de l'île valent également le détour, notamment Stokes Bay à laquelle on accède en passant entre des rochers formant des parois parfois très étroites.

L'île compte également deux apiculteurs. L'un propose une visite guidée qui vous apprendra tout ce qu'il y a à savoir sur le fonctionnement d'une ruche ainsi que sur les produits créés par les abeilles et leurs utilisations possibles. Vous aurez également l'occasion de goûter le miel local.

Plus original, la dernière distillerie d'huile d'eucalyptus en activité dans l'état, Emu Ridge Eucalyptus Distillery, propose des visites guidées (et "auto-guidées" hors saison): après une petite vidéo d'introduction, vous découvrirez les machines et techniques permettant d'extraire la précieuse huile.

D'Adelaide au Flinders Ranges National Park

Pour les amateurs de bon vin, la Barossa Valley ne se situe qu'à une heure de route au nord-est d'Adelaide et la plupart des caves sont ouvertes aux visiteurs.

Plus au nord se trouve le Mt Remarkable National Park. Outre la vue sur d'impressionnantes gorges, le parc permet une randonnée dans une vallée entre d'immenses parois espacées de seulement quelques mètres à certains endroits. La vue est impressionnante mais la chaleur peut être écrasante. Situé à une cinquantaine de kilomètres de là, Port Augusta se présente comme la ville reliant l'océan à l'outback. Si vous y passez, ne manquez pas le "Wadlata Outback Centre. Ce centre consacré à l'outback, très moderne et interactif, raconte l'histoire de la région de la préhistoire à nos jours notamment à l'aide de petites vidéos très instructives. Vous découvrirez également la manière dont les aborigènes survivaient dans les conditions difficiles de l'outback et vous pourrez entendre certains de leurs mythes.

Outback (photo Marie Allard & Sébastien Carollo)

À quelques centaines de kilomètres au nord-est, vous atteindrez le Flinders Ranges National Park, l'un des endroits les plus photographiés de South Australia. Le sud du parc est accessible à tous les types de véhicule. De nombreuses randonnées partent de Wilpena Pound et en s'éloignant un peu, il est possible d'aller admirer des sites d'art aborigène. Vous croiserez aussi certainement quelques-uns des nombreux kangourous et émeus qui peuplent le parc. Pour se rendre au nord des Flinders Ranges, il faut obligatoirement un 4x4. Si vous n'en avez pas, vous pouvez toujours vous joindre à un tour organisé. En effet, il serait vraiment dommage de passer à côté de ces paysages magnifiques.

Flinders Ranges (photo Marie Allard & Sébastien Carollo)

Coober Peddy

La petite ville minière de Coober Peddy se situe à 400 km au nord-ouest des Flinders Ranges et à 860 km au nord d'Adelaide. Pour s'y rendre, il faut traverser l'outback. La route est longue et ennuyeuse, il fait très chaud et il faut faire attention à ne pas s'endormir ou rouler du mauvais côté de la route, ni à manquer d'eau ou d'essence car les stations-services sont rares. En partant des Flinders Ranges, la route passe sur le territoire d'Anna Creek, un ranch dont la superficie dépasse celle de la Belgique, et par William Creek, la plus petite ville d'Australie: 12 habitants.

Une fois sur place, on se demande où on est tombé. La ville semble sortie d'un film de science-fiction: il y a du sable partout, aucune verdure, très peu d'eau et la plupart des habitants vivent sous terre, dans ce qu'on appelle des "dug-outs". Ces maisons souterraines ont la particularité de maintenir une température d'environ 25 degrés toute l'année. De plus, il y fait très noir et les mouches et moustiques ne s'y aventurent pas: de quoi passer d'excellentes nuits! Les touristes ont l'embarras du choix s'ils souhaitent eux aussi passer la nuit sous terre : de l'hôtel de luxe au camping souterrain en passant par les auberges de jeunesse et les chambres d'hôtes.

À l'extérieur, la température dépasse souvent les 40°C et la présence en masse de mouches est difficilement supportable. Heureusement, la plupart des points d'intérêt de la ville se trouvent en sous-sol. Un peu à l'extérieur de la ville, de nombreuses machines creusent le sol à la recherche d'opale. La ville a été bâtie autour de cette pierre précieuse et l'industrie de l'opale est toujours bien présente. Une mine en activité accueille les visiteurs et deux anciennes mines proposent également des visites guidées.

Coober Peddy (photo Marie Allard & Sébastien Carollo)

Il est aussi possible de visiter des dug-outs modernes et d'apprendre comment ils sont construits. L'avantage des dug-outs est que non seulement la température est idéale et l'odeur agréable mais en plus, les murs et le sol sont laissés à l'état brut, ce qui est très joli et donne beaucoup de caractère à la maison. De plus, les possibilités sont infinies car la pierre est tellement dure qu'il n'est pas nécessaire d'installer de piliers ou de penser à des murs porteurs. On peut également construire une petite maison et ajouter des pièces plus tard. Pour un dug-out de 3 chambres, il faut compter environ 50.000 AU$, ce qui comprend le terrain, les machines et la main d'œuvre pour creuser la maison, le raccordement à l'eau et à l'électricité et la plomberie. La maison peut être prête en quelques semaines et, même s'il est interdit de creuser en ville pour trouver de l'opale, si l'on en trouve en construisant une maison, on peut le garder.

De nombreux bâtiments souterrains peuvent être visités, notamment une galerie d'art, un bar, un café et les quatre églises que compte la ville. L'église serbe orthodoxe est la plus populaire et vaut le détour. Le nombre d'églises s'explique probablement par la diversité culturelle de la ville où environ 45 nationalités sont représentées. Si vous aimez l'opale, Coober Peddy est certainement LA ville où vous trouverez des pierres de qualité à bon prix. Chez certains commerçants, vous pourrez même vous essayer à l'"opal fossicking": chercher de l'opale dans un tas de cailloux armé d'un pulvérisateur à eau!

Coober Peddy est également le point de départ idéal pour une excursion aux Breakaways, des montagnes de toutes les couleurs (blanc, jaune, rose, orange, rouge) qui se sont détachées du Stuart Range! La vue est incroyable et on quitte difficilement cet endroit unique. En vous y rendant, vous apercevrez certainement la dog fence, une barrière de plus de 5000 km qui passe par 3 états australiens pour garder les dingos au nord et ainsi les empêcher d'attaquer les moutons élevés au sud.

Si vous souhaitez visiter le centre de l'Australie, il vous suffit de continuer vers le nord sur la même route. Si vous avez l'intention de poursuivre votre voyage vers l'ouest, il vous faudra traverser le Nullarbor: une longue route désertique qui relie les états de South Australia et Western Australia. Entre Ceduna, en South Australia, et Norseman, en Western Australia, il y a près de 1200 km dont la plus longue ligne droite d'Australie et du monde: 146,6 km. Dans les deux cas, à part la route, il n'y a absolument rien si ce n'est une poignée de stations-services qui font généralement aussi motel, restaurant, magasin, etc. Il faut être bien préparé avant d'entreprendre un tel périple mais l'expérience est unique en son genre.

Marie Allard


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?