Le Laos, une atmosphère d'authenticité…

Thaï noir au LaosPays "tranquille" peu ouvert à l'occident, le Laos est néanmoins accessible aux touristes. C'est un pays qu'il convient de traverser... tranquillement, en prenant le temps de la découverte et de la rencontre.


Un contexte géo-politique qui compte

Moine sur le mont Phou-si au LaosIndéniablement, le Laos est le pays d’Asie du sud-est resté le plus authentique. Il y règne une sérénité palpable dès les premiers pas…Il faut dire que ses habitants sont, à juste titre, considérés comme les plus aimables de cette zone planétaire. En plus, la religion bouddhiste (petit véhicule), omniprésente, a également une influence sur cette ambiance calme et détendue…

Longtemps préservé par son relief montagneux difficile d’accès, le Laos est actuellement dirigé par un parti communiste unique (on dit Parti Révolutionnaire Populaire Lao !), dominé par les militaires, et assez peu enclin à l’ouverture vers l’occident…donc ici, pas de tourisme débridé "à la thaï", pays voisin.

La "révolution" ne date que de 1975 ! On oublie que ces territoires, autrefois morcelés de micro-royaumes, ont été protectorat français dès la fin du 19e siècle. Mais le Laos n’a jamais beaucoup compté aux yeux de la France, il n’y avait d’ailleurs que 600 ressortissants français dans le pays en 1940 !

Village Akha au Laos

Les grands pôles d’intérêts

Thaï noir au LaosLe peuple laotien est en réalité formé d’une multitude de minorités ethniques, vivant pour la plupart dans les régions montagneuses du nord. Pouvoir leur rendre visite en découvrant leur mode de vie ancestral est un moment rare pour le voyageur. Akha, Thaï noirs, Thaï blancs, Hmongs, Khamus…toutes ces tribus ont leurs particularismes, à commencer par leurs habits traditionnels, aussi chatoyants qu’élégants ! Il existe certaines petites villes, comme Muang Sing, à deux pas de la frontière chinoise, où des marchés matinaux permettent à ces différentes minorités de vendre leurs spécialités (légumes, tissus, alcool…). Le patchwork de couleurs est alors un régal pour le photographe amateur…

Bateau sur la Nam OuLa nature encore inviolée du pays est aussi un attrait fantastique pour le Laos. L’impressionnant fleuve Mékong peut ainsi être descendu à l’aide de toutes sortes d’embarcations. Mais, dans le genre, préférez la rivière Nam Ou, un affluent du Mékong. Vous la descendrez, généralement en 2 jours, grâce à de splendides bateaux effilés, de type pirogue à moteur, au milieu d’un paysage magnifique, où se mêle relief karstique et végétation luxuriante…

Vat Xieng ThongLuang Prabang, un des sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco, fut la capitale historique du pays. Cette ville nous offre une concentration extraordinaire de temples aussi spectaculaires qu’harmonieux. Bien qu’étant l’endroit le plus touristique du pays, il y règne encore une atmosphère particulièrement paisible…

Le Laos fut aussi appelé "le pays du million d’éléphants": c’est encore un des rare endroit où de vastes forêts permettent à l’éléphant d’Asie de vivre de façon sauvage. Parallèlement, une grande tradition de dressage, permet à ce pachyderme de rendre encore de grands services à l’économie du pays.

Si vous avez le temps, il y a aussi : la mystérieuse plaine des jarres près de Phonsavan, les quartiers généraux secrets du Pathet Lao ("le" parti) dans des grottes à Vieng Xai, le plateau des Boloven avec cascades et villages tribaux, Si Phan Don merveilleux archipel d’îlots au milieu de la rivière avec méthode de pêche ancestrale…

Les conditions de voyage

Lodge à Nong KhiawLes "routes" du nord peuvent être assez chaotiques... mais cela en fait le charme ! De même, les hébergements seront assez simples, mais souvent très propres. Les meilleurs lodges sont pour la plupart des constructions en bois sur pilotis, ambiance Indochine garantie ! Dans les villes, privilégiez les fameux tuk-tuk, mi-moto, mi camionnette, aussi pratiques que spectaculaires !

Hôtel Phou VaoA Luang Prabang, vous pourrez bénéficier d’un hébergement de grande qualité : des villas coloniales transformées en hôtels de charme comme la Villa Santi ou l’Auberge des 3 Najas. Le must étant le Phou Vao, à quelques kilomètres du centre, un magnifique ensemble de jardins, piscine à débordement, spa et chambres luxueusement aménagées dans un style asiatique de très bon goût, le tout baignant dans une atmosphère sereine et paisible…

Nourriture laoPartout, vous vous régalerez de la cuisine lao ! Très variée, avec beaucoup de légumes, délicatement parfumée par la citronnelle et autres herbes aromatiques, ou relevée à l’aide de différents piments, cette cuisine vous enchantera même dans les gargotes au bord de la route pour moins d’un euro par personne !

Quand s’y rendre ?

Soumis à l’influence des moussons, le pays connaît une période sèche de novembre à mai. La période humide, pendant lesquelles la température peut-être suffocante, s’étale de juin à octobre. Les précipitations peuvent évidemment être importantes, surtout dans le nord. La meilleure période est sans doute de février à avril, il y fait généralement sec avec des températures tout à fait supportables…

Paysage sur la Nam Ou au Laos

Avec qui partir ?

Le Laos, bien que tranquille, n’est pas si évident à découvrir "sac au dos" ! En effet, les communications autochtones (bus, bateaux…) ne sont guère évidentes et nécessite de la patience à bien des égards… 

Privilégiez plutôt des voyages guidés, en individuel ou en petit groupe…toutes les portes s’ouvriront à vous plus facilement…comptez néanmoins de 2.000 à 3.500 euros par personne selon la formule choisie et le niveau de prestation hôtelière, pour 12 à 15 jours de trip.

Nous avions choisi l’agence bruxelloise bien connue et spécialisée dans le voyage sur mesure, Continents Insolites, pour effectuer notre périple et ce fut parfait! (rue César Franck,44A, 1050 Bruxelles -

www.continentsinsolites.com
).

Toutes les agences françaises spécialisées sur la marche, le trek et les contacts populations se rendent au Laos : Terres d’Aventures (

www.terdav.com
), Atalante (
www.atalate.fr
), Nomades (
www.nomade-aventure.com),

Didier Ergot
(textes et photos)


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?