La Orotava et les balcons canariens

La Orotava (photo Ph. Allard)Les guides conseillent parfois de commencer la visite de ville canarienne de La Orotava au nord de Tenerife à partir de la plaza del Ayuntamiento mais les places de parking sont rares. Autant se garer dans le parking San Agustin, se rendre à l'office de tourisme à quelques pas de là avant de découvrir à pied le coeur historique de cette ville remarquablement conservée.


A la Maison des Balcons à La Orotava, vendeuse en costume local (photo Ph. Allard)La ville se situe au nord de l'île de Ténérife, au pied du parc national du Teide, en surplomb de l'océan Atlantique. Elle connut plusieurs ères de prospérité avec la culture de la canne à sucre (16e siècle), de la vigne (17e siècle), l'élevage de la cochenille (19e siècle) puis la culture de la banane.

La richesse et la beauté de La Orotava l'ont fait reconnaître "ensemble historique artistique" par le Gouvernement espagnol et la ville a été inscrite à l'"inventaire de protection du patrimoine culturel européen".

Une promenade dans Orotova peut donc débuter à l'église de Saint Augustin, un édifice baroque du 17e siècle. Après avoir longé la plaza de la Constitucion, on peut descendre la rue Tomas Zerolo avec, à gauche et à droite, de très belles demeures historiques aux balcons typiques. La descente mène à l'église et à l'ancien couvent de saint Dominique (19e siècle). Celui-ci abrite un musée de l'artisanat latino-américain avec 7.000 objets exposés.

Musée d'artisanat latino-ampéricain
C/ Tomas Zerolo, 34 - La Orotava
Tél. +34 922 323 376
Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h et le samedi de 9h à 14h.

Le visiteur se rendra ensuite à l'église de la Conception (iglesia de la Concepcion) qui est considérée comme le plus important exemple d'art baroque de l'archipel canarien. Son trésor peut être visité.

La Orotava sur l'île de Ténérife (photo Ph. Allard)

Au balcon

De l'église de la Conception, on peut remonter la rue Colegio pour gagner la Maison des Balcons (Casa Fonseca ou Casa de los Balcones à la rue San Francisco) qui, comme son nom l'indique, est célèbre pour ses balcons. Les balcons canariens sont d'ailleurs reproduits en miniatures et vendus dans les boutiques pour touristes, ce qui est d'ailleurs devenu la fonction première de cette maison bâtie en 1632.

Les touristes peuvent non seulement acheter des produits locaux - y compris des costumes régionaux - mais aussi admirer le travail de dentellières. La Casa de los Balcones dispose d'un réseau de succursales dans plusieurs villes de l'île (aéroport Nord, Puerto de la Cruz, La Laguna, Santa Cruz, Garachico, station de téléphérique du Teide) et dans d'autres îles (La Palma, La Gomera).

Casa de los Balcones
C/ San Francisco, 3-4 - 38300 La Orotava
Tél. +34 922 330 629
Site web :

www.casa-balcones.com

Ouvert tous les jours de 8h30 à 18h30.

Casa del Turista
Tél. +34 922 330 629

Le retour peut s'effectuer par la carrera del Escultor Estevez avec une halte à la place de la Mairie (plaza del Ayuntamiento). A La Orotava, une manifestation exprime le fort catholicisme local. Il s'agit, depuis 1847, de l'élaboration d'un tapis de sables volcaniques sur la plaza del Ayuntamiento pour rendre ainsi hommage au corps du Christ (Corpus Christi). Un petit musée fait d'ailleurs honneur à ce travail à base de fleurs ou de terres et sables de couleurs.

Museo de Las Alfombras
C/ San Francisco, 5 - La Orotava
Entrée : 1 euro.

La Maison des Balcons à La Orotava à Ténérife (photo Ph. Allard)

Des jardins, un hommage

Le mausolée du marquis franc-maçon à La Orotava (photo Ph. Allard)Un peu plus haut que cette place de la mairie se niche une extension du Jardin botanique (hijuela del Botanico). Elle-même fait face aux jardins Marquesado de la Quinta Roja soit 11.605 m² de jardins soigneusement aménagés, un peu plus haut que l'église Saint-Augustin, à environ 150 mètres de l'Hôtel de Ville.

Ce jardin est construit autour du mausolée de don Diego Ponte del Castillon, marquis de la Quinta Roja, dessiné par l'architecte français Adolophe Coquet à la fin du 19e siècle. Ce mausolée avait été construit à la demande de la mère du marquis car une sépulture chrétienne avait été refusée à ce franc-maçon.

Ouvert tous les jours de 8h à 21h en hiver, à 22h en été.

Saveurs canariennes

Une soupe canarienne très riche (photo Ph. Allard)Pour savourer un bon repas canarien dans un cadre authentique, il suffit de descendre la carrera del Escultor Estevez à partir de la Maison des Balcons pour s'introduire dans le restaurant Sabor Canario qui est aussi le restaurant de l'Hôtel Rural Orotava. Ils sont logés dans un manoir du XVIe siècle.

Un exemple de préparation : un poisson avec une sauce à l'oignon (pescada a la encebolla) accompagné de quelques pommes de terre locales. A découvrir.

Sabor Canario
C/Carrera 17 - La Orotava
Tél. 922 32 27 93
E-mail :

info@saborcanario.net
-
saborcanario@infonegocio.com

Sites web :
www.saborcanario.net
-
www.hotelorotava.com

Dans un autre genre, le Liceo de Taoro est une maison au style éclectique bâtie en 1928 et entourée d'un beau jardin dont l'entrée (qui jouxte l'entrée du Jardin du marquis) est libre. Cette maison abrite aujourd'hui un restaurant.

Liceo de Taoro
Rue San Agustin, 6 - La Orotava

Infos pratiques

La Orotava
Site web :

www.villadelaorotava.com

Officina Turismo
Carrera del Escultor Estevez, 2 - La Orotava
Tél. +34 922 323 041

Philippe Allard & Julia Limbourg
(photos Ph. Allard)


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?