Marrakech et sa Médina

Souk à MarrakechLa vieille ville est le quartier le plus animé de la ville marocaine de Marrakech, avec une population de près d’un demi-million d’habitants et presque autant de touristes pour une superficie de 6 km².


C’est l’heure de la prière, les Muezzin appellent les croyants au travers d’haut-parleurs qui raisonnent dans toute la ville. Nous passons Bab Nkob, une des 19 portes des remparts de la Médina.

La Koutoubia

Nous suivons une foule se dirigeant vers la Koutoubia. Cette "mosquée des libraires" fut érigée sous la dynastie des Almoravides en 1120, puis profondément remaniée sous la dynastie Almohade en 1162. Son nom provient du souk des marchands de manuscrits où elle se situait jadis.

La Koutoubia est la plus grande mosquée de Marrakech, son minaret est visible depuis l’aéroport.

Voilà enfin la célèbre place Jemaa el Fna, je suis un peu déçu, on m’en avait tant parlé. Un énorme espace vide à l’exception de quelques échoppes
de fruits.

Les souks

Bric-à-brac désordonné, où seuls quelques artisans subsistent encore au milieu de quantités d’échoppes riches en couleurs. Babouches, vestes en cuir, ferronneries, maroquinerie sont vendus par des marchands parfois agressifs au milieu d’une masse de locaux et touristes mélangés.

Les souks, il faut s’y habituer, c’est un lieu de commerce bien différent de ceux qu’on connaît. Il est recommandé d’y faire une première visite sans intention d’achat : regardez, informez vous des prix, essayez d’aller plus loin dans les souks, il y a moins de monde, les prix y sont beaucoup plus raisonnables, mais l’environnement est plus inquiétant, on se sent perdu.

N’ayez crainte, un dicton local dit: A Marrakech, seul celui qui donne son accord se fait voler. Traduction: vous payerez 4 fois le prix d’un local, mais toujours beaucoup moins qu’un anglophone (10 fois). Un seul mot d’ordre: négociez! Au bout d’un moment, le jeu devient même amusant.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?