Le Tréport, entre mer et falaise

Phare du Tréport (photo Ph. Allard)Quand vous quittez la Picardie par la côte, Le Tréport est la première ville rencontrée. Situé à l'embouchure de la Bresle, ce port normand mérite certainement une petite halte. Pourquoi pas gastronomique? La ville a certes son charme en été mais la mauvaise saison la baigne d'une brume mystérieuse.


Les falaises du Tréport sous le brouillard (photo Ph. Allard)Le Tréport, c'est d'abord un port. Port de pêche, de commerce, de plaisance, la ville s'étale au pied des hautes falaises de craie vive d'Europe. Cette côte d'Albâtre s'étend entre Ault au nord et jusqu'au Havre.

Le Tréport - Funiculaire (photo Ph. Allard)Au Tréport, avec ses 106 mètres, la falaise domine la ville, sa plage de galets et de sable. C'est évidemment une des attractions de la ville, mise en valeur par des illuminations d'octobre à mai, de la tombée de la nuit à 2h du matin les vendredis, samedis et dimanches.

Et puis le funiculaire désaffecté pendant quelques années a été rouvert! Il vous mène tranquillement en haut de la falaise pour que vous puissiez bénéficier d'une vue extraordinaire sur les falaises, le port et la ville. Cette attraction est fort prisée... d'autant plus qu'elle est gratuite! A la saison froide, il faudra juste prendre la peine de bien se couvrir.

Une vue du haut des falaises du Tréport (photo Ph. Allard)

Le culte des saint-jacques

A la Poissonnerie municipale du Tréport (photo Ph. Allard)La ville est divisée en deux avec la ville basse autour du port et la ville haute autour de l'église Saint-Jacques du 16e siècle. De Saint-Jacques, il sera beaucoup question dans les restaurants en jaune et bleu du port puisque, à côté des traditionnelles moules, nombre de restaurateurs proposent des variations (quand ce ne sont pas des menus complets!) autour des saint-jacques. Les curieux iront visiter la Poissonnerie municipale avec son animation et ses poissons et fruits de mer frais. Les produits de la mer sont l'objet de fêtes avec une Foire aux Moules à la Pentecôte et la Harengade en novembre.

Pour se restaurer, les propositions ne manquent donc pas, même si les restaurants ont quand même tendance à se ressembler dans leur look un peu "marin clinquant". Nos pas nous ont mené au restaurant Saint-Louis (43, quai François-Ier) qui s'est révélé très correct. Idem pour La Matelote.

Dès que l'on s'éloigne des quais et des étals pour touristes, la ville se fait très calme et est très agréable arpenter... même s'il faut grimper pour visiter l'église Saint Jacques et y bénéficier de la vue sur le port. A admirer également la Croix de Grès du XVIIe siècle, des calvaires, le presbytère avec sa façade Renaissance tandis que le Musée du Vieux Tréport est installé dans les anciennes prisons de la ville.

Des hôtels et locations de diverses catégories, des chambres d'hôtes, 3 campings, une aire de camping-cars permettent à tous les types de voyageurs de faire halte au Tréport.

Le phare du Tréport (photo Ph. Allard)

Infos pratiques

Office de Tourisme du Tréport
Quai Sadi Carnot - 76470 Le Tréport (France)
Tél. +32-2-35.86.05.69 - fax +32-2-35.86.73.96
E-mail : 

officetourismeletreport@wanadoo.fr

  • Le site de la Ville du Tréport :
    www.ville-le-treport.fr
     

Philippe Allard
                    

        


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?