L'Europe des autoroutes: tout un parcours!

L'Europe des autoroutesEn Europe, les systèmes de taxation et les montants prélevés pour circuler sur les autoroutes varient considérablement selon les Etats membres de l’Union européenne (UE). Les uns exigent une vignette, les autres le paiement au péage. Pour qui envisage un road trip afin de découvrir l'Europe en voiture, quelques petits conseils bien avisés avant le départ ne seront pas de trop!


Ici une vignette et là un paiement au péage: l’hétérogénéité de l’Europe des autoroutes rend difficile une gestion globale de son budget autoroute. Toutefois, le simple fait de savoir que la circulation sur les autoroutes est rarement gratuite en Europe permettra déjà une prévision de budget plus adéquate avant le départ.

Les pays à vignettes

Le système de vignettes autoroutières est fortement répandu dans les pays de l'Est tels que la Bulgarie, la Roumanie, la Hongrie, la Slovaquie ou encore la Slovénie.

La Slovénie détient d'ailleurs la médaille d'or des autoroutes les plus chères d'Europe avec une vignette de 35 euros au semestre et de 55 euros à l'année. Les touristes pourront à partir du 1er juillet 2009 se procurer une vignette hebdomadaire pour 15 euros ou encore un macaron mensuel pour 35 euros. La vignette annuelle devrait elle passer de 55 à 95 euros. Pas donné, mais le prix de l'amende est encore plus dissuasif: 365 euros. Ces tarifs élevés font grincer des dents plus d'un conducteur. A noter toutefois: les prix majorés pour les étrangers ont en général disparu au moment de l’intégration européenne.

La Suisse et l'Autriche appliquent également un tel système de vignettes. En Suisse, il existe un seul type de vignette pour les véhicules à moteur de moins de 3,5 tonnes: celle-ci coûte 27,50 euros pour un an de validité. En Autriche, l’utilisation des autoroutes et voies rapides est également soumise à la vignette obligatoire pour tous les véhicules. Il existe 3 types de vignettes de validité différente: annuelle, 2 mois, 10 jours. La vignette de dix jours coûte par exemple 7,70 euros.

Vignettes autoroutières

Les pays à péages

Dans les pays européens plus au sud comme l'Italie, la France, l'Espagne, le Portugal, la Croatie ou encore la Serbie, les autoroutes sont gérées par le traditionel système de péages munis de barrières qui ne se lèvent pas tant que la somme requise n'a pas été engloutie dans la caisse. Impossible de rouler sans faire fonctionner le tiroir-caisse! Le prix demandé varie cette fois selon la distance parcourue et non selon la durée d'utilisation.

Il n'est pas rare que dans un même pays, plusieurs sociétés soient responsables de la gestion des autoroutes. En France par exemple, une dizaine de sociétés se partagent le réseau autoroutier. Elles sont 6 en Espagne. En général, le conducteur prend un ticket en entrant sur le réseau et paie à la sortie. Le paiement direct aux péages jalonnants le parcours comme par exemple entre Reims et Paris se fait de plus en plus rare.

Péage d'autoroute

Terminons sur une note de bonne humeur: irréductible, la Bretagne assure la gratuité de ses autoroutes aux Bretons comme aux autres. De même, le réseau autoroutier est gratuit d'accès en Allemagne et la vitesse n'est pas limitée... sauf indication du contraire!

Autres paramètres

Si vous prévoyez un voyage à la découverte des pays d'Europe du Sud-Est, vous devrez non seulement prendre connaissance des différents sytèmes de paiement en vigueur mais également penser aux paramètres pris en considération par le système de chaque pays.

Si la Suisse propose une vignette annuelle unique pour tout véhicule de moins de 3,5 tonnes, l'Autriche dispose par exemple d'une vignette valable 10 jours à raison de 7,70 euros pour une voiture contre 4,40 euros pour une moto. En règle générale, il est usuel de retirer environ 40% du montant indiqué pour une moto... et d'ajouter environ 90% du prix de base pour les caravanes et camping-cars.

Attention aux mauvaises surprises: la vignette autoroutière ne garantit pas l'accès à toute les routes du pays concerné! En Suisse, les routes donnant accès aux principaux cols de montagne sont généralement à péage. Le prix en est assez élevé et totalement indépendant de la vignette nécessaire à l'emprunt des autoroutes...

L'usage du réseau non autoroutier peut s'avérer une alternative plus économique et riche en découvertes. Par exemple, l'Autriche propose un réseau routier classique de bonne qualité amplement suffisant pour tout vacancier détendu. Par contre, en République Tchèque le réseau secondaire étant très mal balisé, on arrive rapidement sur des sections où la vignette est obligatoire (autoroutes mais également de nombreuses routes). L'achat d'une vignette valable une dizaine de jours pour quelques euros est donc fortement recommandé. Ceci d'autant plus que le conducteur ne payant pas les vignettes peut s'entendre réclamer jusqu'à 19.000 euros!

A moto

Le développement de péages urbains

Plusieurs villes européennes ont pris des mesures pour limiter la circulation dans leurs rues, étant donné la pollution engendrée: les villes européennes produiraient à elles seules environ 40 % des émissions de CO2 en Europe.

Londres fut pionnière en la matière. En février 2003, une taxe équivalant à 10,70 euros a été instaurée pour accéder au centre-ville. D'autres villes ont suivi l’exemple. Ainsi depuis janvier 2008, Milan est la 1re ville d'Italie à avoir fixé un droit d'accès au centre ville s'élevant à 10 euros. En août 2008, Berlin a à son tour mis en place son projet d'"aire environnementale à péage urbain" (en allemand "Umweltzone") dans tout le centre de la capitale allemande. Les conducteurs de véhicules les plus avertis se renseigneront donc avant de partir pour une prévision budgétaire des plus adéquate.

Péages urbains

Vers une harmonisation européenne?

L’exécutif européen entend harmoniser en partie les différentes législations en vigueur en proposant un cadre européen pour la taxation des poids lourds qui utilisent les autoroutes européennes. A partir de 2012, l’Eurovignette s’appliquera aux véhicules de 3,5 tonnes ou plus, soit un seuil nettement plus bas que celui fixé dans la directive précédente, qui ne s’appliquait qu’aux véhicules de plus de 12 tonnes. Une harmonisation européenne des systèmes de paiement sur une base utilisateur-payeur pour les moins de 3,5 tonnes ne serait pas encore à l’ordre du jour. La vigilance est donc de mise afin de parcourir l’Europe des autoroutes sans mauvaise surprise pour le porte-monnaie!

Autoroutes: vers une harmonisation européenne?

Informations pratiques

Site de l'Association des Sociétés Françaises d'Autoroutes (ASFA):

www.autoroutes.fr

Les vignettes sont disponibles sur

www.automobileclub.org/site/sedeplacer/vignettes/
.

Charlotte Noblet

 


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?