Lille, au coeur de l'Europe

Beau-Regard à la place du Théâtre à Lille (photo : Ph. Allard)A 20 km de Tournai, à 30 minutes de Bruxelles, 1h de Paris et 1h40 de Londres par le TGV, on peut dire que Lille est au centre de l’Europe. Les touristes ne s’y trompent pas et nombreux sont ceux qui débarquent à l’une des deux gares TGV. On y entend parler néerlandais, anglais et français, dans une ambiance bon enfant, malgré les 2 millions d’habitants qui peuplent la métropole nordiste.


La Voix et le Furet du Nord

Place Charles de Gaulle à Lille (photo Ph. Allard)L’histoire de Lille démarre au 12e siècle quand l’actuelle grand-place, la place Charles de Gaulle, servait déjà de place du Marché. On y venait pour la foire aux draps. Avec d’autres villes des Flandres comme Tournai, Lille était un lieu de commerce et d’échange du textile. La ville est restée un vaste centre commercial. La grand-place peut servir de point de départ pour une journée de shopping à travers les rues piétonnes. Toutes les marques habituelles côtoient des boutiques plus originales.

La grand-place est bordée de grandes bâtisses: le bâtiment de style flamand abritant le journal

La Voix du Nord
d’un côté, des maisons et hôtels sous lesquels se succèdent bistrots, cafés et restaurant, ainsi que la célèbre librairie
Le Furet du Nord
, et enfin, une des façade de la Vieille bourse, dont l’entrée se fait par la place du Théâtre.

LIlle Beau Regard (photo Ph. Allard)Sur la place du Théâtre, on découvre l’opéra (bâtiment néoclassique du début du 20e siècle) et le bâtiment de la vieille bourse datant du 17e siècle, où les bouquinistes ont leur emplacement réservé. Sur cette même place, une série de maisons identiques (le rang du beau-regard) où on peut voir encastrés des boulets de canon datant du siège de Lille par les Autrichiens en 1792.

Tradition et modernisme

L'Huitrière à Lille (photo : Ph. Allard)Si l’on se poursuit la promenade vers la vieille ville (le Vieux-Lille), on arpente des petites rues étroites et sinueuses aux maisons plus anciennes. Les ruelles abritent des commerces un peu plus axés sur l’artisanat, l’art, l’antiquité ou la décoration. A la rue des Chats Bossus et au croisement de deux autres vieilles rues de Lille, une poissonnerie créée en 1882,

L’Huîtrière
, est célèbre pour son restaurant gastronomique qui attire les gourmets par-delà les frontières. La façade Art déco, une coquille Saint-Jacques servant de bow-window, des mosaïques bleues rappelant la mer attirent immanquablement le regard.

Pâtisserie Meert à Lille (photo Ph. Allard)A la rue Esquermoise, arrêtez-vous pour l’heure du thé à la pâtisserie Meert, maison fondée en 1761 et qui inventa au 19e siècle la célèbre gaufre à la vanille de Madagascar, une double gaufrette fourrée de crème vanille. Là aussi, les comptoirs sont d’origine et les décors un peu chargés ajoutent au charme du lieu.

Plus loin dans la rue (au n°81), un des nombreux restaurants de la ville: Le Géant des Flandres, au décor de café des années 1950. On y entend d’anciennes chansons françaises et la carte est expliquée en "patois" (plus précisément en langue picarde appelée ici ch'timi): c’est très drôle (ça ouvre l’appétit) et très bon. Essayez-donc "La planche à Mimile". Le retour des recettes traditionnelles régionales connaît un réel succès et on sent que les touristes en redemandent.

Les spécialités de la gastronomie lilloise: carbonnades flamandes, potjevleesch (porc, veau et bœuf en gelée), tarte ou flamiche au Maroilles, tout cela accompagné de frites bien sûr.

Une autre bonne adresse: "Les Compagnons de la Grappe" (26, rue Lepelletier - +33 (0)3 20 2102 79) avec des assortiments de spécialités "terrestres" (assiette du Nord) ou de la mer (assiette de la mer). Situé dans une impasse non loin du centre, cet établissement propose non seulement des plats typiques à découvrir mais offre aussi un cadre agréable et un service fort aimable et très "couleur locale".

Une architecture moderne à Lille (photo Ph. Allard)Euralille

Le quartier le plus récent a été conçu durant les années 1990 afin d’accueillir les TGV en provenance de toute l’Europe. C’est le quartier Euralille, que les Lillois appellent le quartier des gares. La gare Lille-Flandres (c’est l’ancien bâtiment de la gare du Nord de Paris) et la gare Lille-Europe sont distantes de 400 m et reliées par un viaduc. Entre les gares, plusieurs tours à l’architecture futuriste, dont l’une abrite un énorme centre commercial sur plusieurs niveaux. En contrebas du viaduc, le joli parc Matisse sur lequel s’élève l’ancienne porte de Roubaix datant du XVIIe siècle.

Les gares sont reliées par un métro futuriste. Il est entièrement automatique et permet de rejoindre rapidement la banlieue et les quartiers de la ville plus éloignés du centre comme le superbe Palais des Beaux-Arts, récemment rénové.

Lille a été Capitale européenne de la Culture en 2004. Toute la région et certaines communes belges ont collaboré au succès de l’ambitieux projet. La ville a été rénovée en plusieurs endroits à cette occasion. On regrettera le nombre important de tags qui enlaidissent les façades et vitrines, tandis que les auxiliaires de police font du zèle à dresser des amendes de stationnement.

La braderie de Lille

Evèvement très particulier que cette braderie (les 4 et 5 septembre en 2010) où l’on voit défiler 2 millions de personnes. Non seulement, il s’agit d’une énorme vente en rue mais c’est aussi l’occasion de marquer des records dans la consommation de moules. Car le moules-frites est certainement le plat typique de la braderie de Lille. En témoignent les montagnes de coquilles de moules accumulées devant certains restaurants. On estime à 500 le nombre de tonnes de moules dégustées. Il n’est pas étonnant qu’une braderie soit synonyme de mangeailles car le mot braderie vient du flamand "braaden"... c’est-à-dire rôtir!

La braderie à proprement parler est animée par les commerçants locaux et par des "bradeux" venus parfois plusieurs jours à l’avance pour "occuper" leur emplacement. Dans le plan de braderie distribué par le gratuit LillePlus (

www.lilleplus.com
), on peut repérer les périmètres réservés exclusivement aux commerçants et riverains ou aux aux brocanteurs ou, encore, aux associations. Ce sont 10.000 exposants qui sont ainsi attendus et qui disposeront donc de 33 heures pour réaliser leurs affaires. La braderie accueille également des concerts gratuits.

Pour bien visiter la braderie, le touriste aura pris soin de réserver son hôtel bien à l’avance et se sera assuré de la possibilité de pouvoir garer son véhicule (avant que la ville ne soit bouclée!) ou, mieux, sera venu via le train (gare Lille-Flandres). Il est effectivement impossible de circuler au centre de la ville pendant le week-end de braderie. Par contre, on peut acquérir via Transpole un pass Braderie ou un pass Journée qui permet d’utiliser le métro et le tram. Tous deux fonctionnent en continu la nuit de samedi à dimanche. Il existe une formule de pass Braderie intermodal qui permet de combiner un billet de train TER et un billet Transpole.

  • Tél. Allo braderie
    • en français +33 (0)8 10 59 59 09
    • en anglais +33 (0)8 10 09 59 00
  • Transpole: +33 (0)8 20 42 40 40 - site web:
    www.transpole.fr
      
  • Les infos de La Voix du Nord sur la braderie :
    braderie.lavoixdunord.fr
     

Informations pratiques

L'Office du Tourisme dans le Palais Rihour (photo : Ph. Allard)L'

Office du tourisme
à la place Rihour est par exemple le point de départ d’un city-tour de 50 minutes qui vous permettra de vous faire une idée plus précise de l’histoire et du développement de la ville.

Visites guidées

  • City Tour: tour de ville en minibus de 50 minutes, commentaire audio et vidéo en
    Français, Anglais, Allemand, Néerlandais, Espagnol, Italien, Chinois ou Japonais. Départ de l’Office de Tourisme tous les jours, toutes les heures, de 10h à 17h (pas de départ à 13h le dimanche et le lundi). Tarif : 9 euros/7 euros.
  • Visite guidée du Vieux Lille: visite pédestre de 2 heures avec un guide conférencier. Départ de l’Office de Tourisme tous les jours (sauf dimanche) à 15h, et départ supplémentaire le samedi à 10h30 (et à 14h30 en anglais). Tarif : 7,50 euros/6,50 euros.
  • Visite en Segway: balade de 2 heures en Segway avec un guide conférencier. Départ du Champ de Mars le samedi à 11h (rendez-vous à 10h30). Tarif : 20 euros/30 euros pour 2 personnes.

Pour séjourner à Lille

Il est possible de choisir un hôtel à Lille dans une large gamme de prix, de l'

auberge de jeunesse
jusqu'à l'hôtel de Prestige ("
L'Hermitage gantois
").

Le Comfort Hôtel de Lille** est à proximité immédiate de la place du Théâtre et de la place Charles de Gaulle. On peut également y occuper des parkings privés et gardés. Simple et confortable (mais dommage que l'on ne sache pas vous y remplacer une lampe de chevet défectueuse).

  • Le site de la Ville de Lille
  • Le site de Lille 2004

Renseignements

Renseignements et réservations (visites) : Office de Tourisme de Lille, place Rihour
Tél. +33 (0)359 579 400  (de France : 08.91.56.2004 (0,225 euro/min)
Site web :

www.lilletourism.com

A lire aussi...

  • Noël à Lille

Philippe Allard et Julia Limbourg (photos : Ph. Allard)


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?