Kaysersberg, impériale!

Maison à colombages de Kaysersberg (photo Ph. Allard)Comme Riquewihr, Kaysersberg se la joue cité médiévale. Elle n’offre pas le même visage de ville forttifiée miniature mais possède un joli cachet Renaissance et d’autres atouts.


Mont et tours

Kaysersberg, c’est littéralement le Mont de l’Empereur. La ville tire son nom de l’éminence sur laquelle l’empereur Frédéric II fit construire un château dont on peut encore voir aujourd’hui les ruines (et que les courageux gagneront à pied). Kaysersberg est une ancienne ville impériale puisque le roi Adolphe de Nassau lui accorda ce titre en 1293.

La Weiss traverse Kaysersberg (photo Ph. Allard)La ville est dominée par les tours : tour de l’Hôpital ou "Spitalturm" du XVe siècle, tour des Chaudronniers ou "Kesslerturm" de 1407, tour de la Porte haute ou "Obertorturm", la tour des Sorcières ou "Hexenturm" du XVe siècle. La cité de Kaysersberg est traversée par la Weiss qu’enjambe un pont fortifié de 1514. Les maisons du quartier datent des XVIe et XVIIe siècle.

La ville s’enorgueillit d’avoir compté parmi ses habitants le docteur Albert Schweitzer (1875-1965), prix Nobel de la Paix en 1952, dont la maison est aujourd’hui transformée en musée.

Pour mieux visiter la ville

Maison à colombages de KaysersbergLa ville se visite à pied en laissant sa voiture dans un des nombreux parkings (payants) qui entourent la cité. Une carte disponible à l’Office de Tourisme suggère un itinéraire de visite. Le même Offfice de Tourisme propose une visite audio-guidée.

Et en hiver ?

Kaysersberg n’est pas seulement une destination estivale. Oun rendez-vous à l’époque des vendanges. La station de ski du lac blanc aline 14 km de pistes soit 13 mistes (1 noire, 5 rouges, 2 bleues, 5 vertes) ) et 9 remontées mécaniques.

Pour séjourner ou se restaurer

Winstub du Chambard à Kaysersberg (photo Ph. Allard)Les propositions de restauration ne manquent pas mais une adresse émerge. Ou plutôt un nom, celui de la famille Nasti. Celle-ci accueille les visiteurs dans son hôtel de charme, son restaurant gastronomique (les prix sont en conséquence) dirigé par Olivier Nasti, et dans son winstub (taverne) aux prix plus accessibles. Un dîner dans le winstub s’est révélé mémorable avec le foie d’oie gras maison (19 euros), le mignon de porc (14 euros), une entrecôte (20 euros) absolument remarquable. Les desserts (sorbet au citron vert à 9 euros et coupe glacée maison à 6,50) ont permis de bien achever la soirée.

L’hôtel de charme comprend chambres et suites, piscine couverte et chauffée, sauna, hammam. Il existe plusieurs formules de séjour.

Se déployant encore dans la ville, les Nasti ont lancé le [kouglof], une pâtisserie très nouvelle tendance.

Chambard
9-13 rue du Général de Gaulle - 68420 Kaysersberg
Tél. +33 (0)3 89 47 10 17 - e-mail : info@lechambard.fr  
Site web : www.lechambard.fr  

[kouglof]
50 rue du Général de Gaulle - 68420 Kaysersberg
Tél. +33 (0)3 89 78 22 73

Hôtel L'Abbaye d'Alspach à Kientzheim (photo Ph. Allard)Si l'on veut sortir de Kaysersberg, il suffit de quelques kilomètres vers Colmar pour atteindre Kientzheim, village avec son Musée de la Vigne et du Vin, qui affirme être le berceau du tokay d’Alsace. L'hôtel L'Abbaye d'Alspach*** est logé dans un véritable couvent de Clarisses du XIe siècle. L'hôtel, très confortable, compte 28 chambres (91 euros la chambre double supérieure + 10,50 euros pour le petit déjeuner buffet) et 5 suites personnalisées. Attention cependant car l'hôtel n'abrite pas de restaurant. Il faut donc rejoindre le seul restaurant du village ou gagner Kaysersberg, ce que certains font tranquillement à pied.

Hôtel de l'Abbaye d'Alspach
2 rue Foch - 68240 Kientzheim
Tél. +33 (0)3 89 47 16 00
E-mail : hotel@abbayealspach.com
Site web : www.abbayealspach.com

Quelques achats

Travail de maître-verrier à Kaysersberg (photo Ph. Allard)Outre les souvenirs classiques, il est possible de ramener de Kaysersberg des pièces beaucoup plus originales. Chacun peut en effet visiter la Verrerie d’Art de Kaysersberg qui perpétue une tradition artisanale qui s’était éteinte au XVIIIe siècle dans la région de Ribeauvillé. Le visiteur peut admirer les maîtres verriers à l’oeuvre et découvrir leur travail, notamment leurs très belles lampes d’ambiance. Le magasin est installé dans une cave du XVIe siècle.

Verrerie d'Art de Kaysersberg
30 rue du Général de Gaulle - 68240 Kaysersberg
Tél. +33 (0)3 89 47 14 97
E-mail : verreriedekaysersberg@wanadoo.fr

Dans la même rue, les amateurs d'alcool passeront la porte d'Alambics & Pressoirs. Ils y trouveront notamment la gamme des eaux-de-vie, liqueurs, apéritifs produite par René de Miscault qui ont également créé le Musée des Eaux de Vie et des Liqueurs. à Lapoutroie, à 8 km de Kaysersberg.

Alambics & Pressoirs
34 rue du Général de Gaulle - 68240 Kaysersberg
Tél. +33 (0)3 89 47 16 05

Infos pratiques

Maisons à colombages souvenirs à Kaysersberg (photo Ph. Allard)Office du Tourisme de la Vallée de Kaysersberg
Ouvert du 15 septembre au 15 juin du lundi au samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 17h30 (fermé le dimanche) et, du 16 juin au 14 septembre, du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h et le dimanche de 10h à 12h30.
Site web : www.kaysersberg.com  
Formulaire de contact
Tél. +33-3-89 78 22 78

Site web de la Ville de Kaysersberg : www.ville-kaysersberg.fr

Philippe Allard & Julia Limbourg (photos Ph. Allard)


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?