Une inspiration culinaire maltaise

cuisine maltaiseMême si l’on ne se rend pas à Malte pour sa cuisine, reconnaissons que celle-ci n’est pas rebutante. Bien sûr, certains regretteront les influences anglaises mais la proximité de l’Italie a apporté les pâtes déclinées de toutes les manières, y compris en y intégrant la saucisse maltaise. La cuisine locale est particulièrement axée sur les viandes, préparées généralement en ragoût. Rien ne vous empêche de donner une "touche maltaise" à vos propres plats.


Les restaurants vous invitent à déguster des préparations locales comme le “fenek” qui n’est autre que du lapin. L’île propose aussi ses recettes locales de poisson : le lampuka, une espèce de dorade (coryphène), le thon, l’espadon, les calmars.

cuisine maltaiseLa préparation "à la maltaise" associe vin blanc, ail, olives, câpres, parfois oignons. L’autre sauce traditionnelle est une sauce tomate relevée à l’ail et à l’huile d’olive. Elles accompagnent aussi bien les pâtes (par exemple les raviolis fourrés à la ricotta et au persil) que les viandes ou les poissons. Les pâtes sont servies comme il vous plaira, en entrée ou en plat principal.

Fromage et desserts

Le fromage de Gozo, le gbejniet, est un fromage de chèvre et brebis. Il est souvent servi accompagné de biscuits secs locaux, ou il accompagne des salades.

Les fruits et légumes sont omniprésents sur Malte, dans les camionnettes qui font office de marché et qui s’installent aux abords des routes, des places ou des parkings. Tous les fruits et légumes de nos marchés sont présents et appétissants.

Les Maltais adorent les pâtisseries que l’on retrouve dans tous les petits magasins et boulangeries. Les amandes, les dattes, les figues entrent dans leur composition. Le nougat est l’une des friandises incontournables à Malte.

Les vins maltais ont acquis une assez bonne réputation, sans être des grands vins. Les vignes couvrent le sud de l’île, mais la production est assez limitée. Les Maltais importent donc le raisin d’Italie et de France pour réaliser leur production. Les vins sont servis frais et se consomment jeunes. Leur prix est tout à fait abordable et ces vins sont vendus moins chers que les vins continentaux pourtant produits en plus grande quantité.  Cet avantage devrait disparaître avec l’entrée de l’union puisque les prix des vins étrangers devront diminuer (une fois les stocks résorbés). Il en d’ailleurs de même des pâtes étrangères dont le prix a diminué de moitié, ce qui pourrait se répercuter dans l’assiette du touriste.

L’autre boisson nationale est la

Cisk
, la bière produite par l’unique brasserie de l’île. Les eaux locales comme la Idem San Michel sont très agréables

  • Notre recommandation : une visite au restaurant Michelangelo à Qawra

Julia Limbourg
Philippe Allard


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?