Leipzig: une ville de culture engagée

Leipzig (photo Charlotte Noblet)Avec ses quelque 510.000 habitants, Leipzig est la ville la plus peuplée du land de Saxe. Municipalité candidate aux JO de 2012 ou ville d’accueil du Mondial 2006, Leipzig ne cesse d’affirmer sa volonté de dynamisme. Après avoir été le théâtre de la "révolution pacifique" de l’ex-RDA, la ville se consacre depuis la réunification de l’Allemagne à de nombreux travaux de rénovation et de modernisation: ici l’université, là le musée des arts visuels.


Petite incursion dans l’histoire intellectuelle et engagée d’une ville passionante.

Entrer en gare

Impossible de ne pas évoquer l’une des plus grandes "gares-impasses" d’Europe et son histoire quelque peu rocambolesque. Construite début XXe, la gare centrale de Leipzig fut entièrement rénovée en 1997. Sa façade colossale composée de 2 entrées monumentales cache une histoire non anodine du chemin de fer allemand. En 1874, Leipzig possédait déjà 6 gares, chacune appartenant à une société différente.

Malgré maintes fusions, rachats et négociations, les 2 sociétés de chemin de fer finalement en service dans la région ne parvinrent toutefois pas à trouver un accord quant à l’utilisation commune d’une garde centrale. Ainsi, la société de Saxe occupa longtemps la moitié Est de la gare, la société prussienne la moitié Ouest. Et une fois par jour, les deux chefs de gare se retrouvaient au milieu de la halle centrale pour ajuster leurs montres. Une histoire incroyable que les flâneurs déambulant dans l’immense centre commercial intégré au bâtiment ne connaissent que très rarement...

Gare centrale de Leipzig (photo Charlotte Noblet)


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?