L'Algarve pratique

Algarve pratique - photo Philippe AllardL’Algarve est une destination qui se popularise et peut rivaliser avec les grands centres touristiques. Ses atouts: le climat bien sûr, ses plages bordées par l’océan et, pour certains, ses nombreux golfs. C’est une destination détente qui ne peut rivaliser avec Lisbonne pour l’histoire ou Madère pour les paysages.


Si le touriste peut bien sûr descendre jusqu’en Algarve en voiture ou en moto, la plupart opteront pour l’avion et l'

aéroport de Faro
, capitale de l’Algarve. Si l’on veut se partager entre la capitale lusitanienne, Lisbonne, et l’Algarve, on peut bien sûr choisir de débarquer à Lisbonne que seulement 300 km (dont la région Alentejano) séparent de Faro.

Si le transfert vers l’hôtel n’est pas prévu, il faut recourir à un taxi ou à un service spécialisé (par exemple

www.paradise-tour.com
).

L’auto sur place

Pour se déplacer en Algarve, la location de voiture reste un moyen simple. De nombreuses compagnies sont présentes à l’aéroport. Comme pour d’autres destinations, il est souvent préférable de réserver avant le départ et de préférence en ligne afin de bénéficier de réductions.

De l’aéroport, on rejoint aisément l’autoroute A22, véritable épine dorsale de l’Algarve. Il faut savoir que seulement 150 km séparent la ville de Silves à l’ouest de la région à Vila Real de San Antonio, dernière ville avant l’Espagne. Le visiteur empruntera donc très souvent cette autoroute à moins qu’il ne préfère recourir à la N5, pratiquement parallèle à l’autoroute, une route souvent à 2 bandes qui relie les villes côtières et les stations balnéaires. Il n’est pas nécessaire d’acheter de carte routière; les cartes des guides ou celles fournies par les compagnies de location de voiture sont suffisantes.

La circulation en Algarve est aisée. La vitesse est limitée à 50 km en agglomération, à 90 km sur les grand-routes et à 0 km sur l’autoroute. Les Portugais ne paraissent pas agressifs au volant mais ils ont une tendance à "coller" les touristes au volant de leur voiture de location grise avant de tenter de les dépasser; ils ne s’effacent pas avec courtoisie pour laisser entrer les véhicules sur l’autoroute.

Les routes nationales sont en bon état; par contre, certaines routes plus locales ne sont parfois que des pistes caillouteuses mais elles peuvent permettre d’accéder à des plages reculées. Dans les villages, les rues sont parfois très étroites et il n’est peut être donc pas nécessaire de louer un gros véhicule. Par contre, il est vivement conseillé d’opter pour l’air conditionné car, le midi, la chaleur peut être accablante.

Dans la plupart des villes et villages importants, des parkings de dissuasion vous permettent de laisser votre voiture à l’écart du centre. Comme dans d’autres pays du sud, de faux "gardiens" vous invitent à garer votre voiture contre de la menue monnaie. Un peu partout, des horodateurs vous obligeront à anticiper la durée de votre visite afin de ne pas vous faire pincer par les préposés qui veillent …

Sur place, on peut également louer des vélos, scooters ou motos pour de petites balades. Des loueurs (

www.motorent.pt
) proposent des véhicules plus costauds pour les vrais amoureux de moto.

Des plages avec infrastructure

Plage d'Albufeira, une cité plus touristiqueLes touristes viennent généralement en Algarve pour les plages et leur réputation est pleinement méritée. Elles sont (bien sûr) plus étroites que nos plages belges mais leur charme vient souvent des falaises qui les cernent et des rochers qui les baignent. Des pierres qui prennent au coucher du soleil des reflets dorées ou rosés qui attirent l’oeil.

Certaines plages sont très longues tandis que d’autres sont traversées en quelques pas. Les unes sont isolées; les autres bénéficient d’une infrastructure: sauveteurs, bars, restaurants, toilettes, concessions avec parasols, location de motos de mer, pédalos, plongée ...

Les bords de mer peuvent parfois être venteux. Ces vents atlantiques masquent traîtreusement les effets du soleil; il faut donc rester vigilant et s’enduire de protection solaire même quand le soleil joue à cache-cache avec les nuages et que la brise balaie la plage.

Bar Holandes à Albufeira - photo Philippe AllardEn Algarve, les touristes sont abordés en anglais. Les cartes des restaurants sont généralement rédigées en portugais, anglais et allemand, parfois en néerlandais, en français ou en espagnol. Dans certains restaurants et hôtels, le personnel sait s’exprimer en français. Dans une station balnéaire comme Albufeira et notamment du côté d’Oura, on trouve des bars et restaurants hollandais (dans ces derniers, on peut vous proposer du nasi goreng) qui vous permettront de vous exprimer dans une autre langue que celle de Shakespeare !

Les visites guidées

Vente de poisson séché dans un marché populaire - photo Philippe AllardL’Algarve est certainement terre d’histoire. N’oublions pas que son nom vient de l’arabe Al-Garv mais ce passé, notamment mauresque, ne se traduit guère en propositions de visites. D’ailleurs, il suffit d’étudier les brochures des organisateurs d’excursions pour en obtenir confirmation: ils vous proposeront des visites à Lisbonne (Sintra, Estoril), Fatima, Séville et Gibraltar (!) et seulement quelques tours d’une demi-journée ou une journée pour l’est de l’Algarve, l’Algarve “historique” les marchés de Quarteira ou Loulé, le shopping à Lagos, Portimao, Albufeira ou Faro,...

  • Best Day (
    www.bestday.pt
    )
  • Follow Me Tours (
    www.followmetour.com)
  • Megatur (
    www.megatur.pt
    )
  • Paradise Tours (
    www.paradise-tour.com

Les excursions en mer

On vous propose bien sûr tout un lot d’excursions en mer, notamment sur voilier classique (

www.condordevilamoura.com
) ou catamaran (
www.cruzeiros-de-vilamoura.com
). Qu’il s’agisse de caboter et de visiter quelques grottes, d’aller à la rencontre des dauphins et requins, de pêcher en mer (
www.cruzeiros-da-oura.com
,
www.cormoura.com
www.algarve-seafaris.com
) des requins, espadons, thons,.... Certaines de ces “croisières” intègrent un dîner sur une plage, un arrêt baignade.

Ces excursions sont proposées à partir de ports tels que Vilamoura (

www.algarve-cruises.com
,
www.champagnecruises.net
), Portimao.

Il est également possible de louer des bateaux à moteur. Sur les plages même, on vous propose de louer des jet skis à 50 euros la demi-heure, des pédalos, de vous faire tirer sur une “banane” ou d’effectuer du parachute ascensionnel.

Certaines excursions se veulent plus “naturelles” comme celles qui vous proposent de sillonner le parc naturel de Ria Formosa (

www.ilha-deserta.com
).

Le paradis des enfants

Les enfants apprécieront les piscines des hôtels ou autres résidences ainsi que les plages ou les très nombreux parcs d’attraction (notamment aquatiques) qui leur sont proposés.

  • Aqualand (Alcantarilha)
  • Side & splash (Lagoa) (
    www.slidesplash.com
    )
  • Zoomarine (Albufeira) (
    www.zoomarine.com
    )

Des services de bus desservent certains de ces parcs.

L’Algarve est réputée pour ses terrains de golf. Non seulement ils sont nombreux mais ils sont aussi très accessibles pour les débutants et ceux qui veulent perfectionner leur pratique de la petite balle. Dans ces “academies”, on vous propose donc des "packages" très séduisants. C’est une spécialité de la chaîne d’hôtels portugaise

Pestana
avec ses "beach & golf" hôtels.

Informations touristiques

Office du Tourisme
rue Joseph II, 5 - 1000 Bruxelles (Belgique)
Tél. +32(0)2.230.96.25

Office national du Tourisme portugais
135, boulevard Haussmann - 75008 Paris (France)
Tél. +33(0)1.56.88.30.89 - e-mail :

icepar@worldnet.fr

Office du Tourisme
Badernstrasse, 15 - 8004 Zurich
Tél. +41(0)1.241.00.01

Le site "Visit Portugal" en français

Julia Limbourg & Philippe Allard

A lire aussi...

  • L'Algarve, de ville en village, de plage en plage
  • Au restaurant en Algarve
  • Le time-sharing, arnaque ou non?

Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?