Islande, la terre de glace

Ferme de Glaumbaer en IslandeA 4h d’avion de Bruxelles, l’Islande est un vrai dépaysement. Un territoire de 103.000 km² dont 12% recouvert de glaciers (avec le Vatnajökull, le plus grand d’Europe, aussi vaste que la Corse). Et non, il ne fait pas nécessairement froid. En été, la météo connaît même des pics à 22° ! Le plus perturbant, c’est que les 4 saisons peuvent se succéder en une seule journée.


Ce sont des moines irlandais qui, les premiers, se sont installés ici. Suivis au IXe siècle par des Vikings norvégiens. C’est l’un deux, Flóki Vilerdarson, qui a donné son nom à la "Terre de glace".

C’est en Islande que vous verrez le plus vieux parlement du monde, l’Althing (qui s’est réuni pour la 1re fois en 930). Cette assemblée se réunissait à Thingvellir, un hémicycle protégé par des falaises de lave. Car il se trouve pile entre 2 plaques tectoniques. Une leçon de géologie grandeur nature.

D’ailleurs, tout en Islande permet de réviser ses cours de sciences : volcans, marmites de boue, geysers, sources d’eau chaude... L’activité géothermique y est permanente. Les Islandais se chauffent ainsi quasi gratos. On y produit même des bananes dans les serres d’Hveragerdi !

L’activité volcanique a creusé le paysage, en donnant naissance à des "foss" (chutes d’eau). Et chacune a son histoire.

Gullfoss, la "Chute d’Or", à cause des arcs-en-ciel qui s’y forment. Un débit de 130m³/sec d’autant plus impressionnant qu’on peut s’approcher tout près. Tout comme Dettifoss, les chutes les plus puissantes d’Europe. Celles d’Hengifoss font le bruit d’un avion au décollage. A Seljalandsfoss, on peut passer derrière le rideau d’eau (attention, ça glisse). Si vous avez l’âme d’un Indiana Jones, il reste à découvrir le trésor d’un colon à Skógafoss. Pour une pause, Godafoss, la "Cascade des Dieux" est un beau point... de chute. Les effigies des anciens dieux ont été jetées ici quand l’Islande s’est convertie au Christianisme.

A voir et à faire

Un week-end à Reykiavik, quelques jours à visiter « Le Cercle d’Or » (Geysir, Thingvellir, Gullfoss et Laugarvatn) ou 2 semaines pour faire le tour de l’île... L’Islande devient une destination de plus en plus à la mode et les tour-opérateurs multiplient les formules. Voici, en tous les cas, quelques sites à ne pas manquer (par ordre alphabétique).

Blue Lagoon

Blue Lagoon en IslandeLes sources d’eau chaude permettent de faire trempette partout dans le pays. Le Blue Lagoon a les infrastructures les plus développées (douches, vestiaires, restaurant...). L’eau, naturellement à 39°, provient d’une source à 1.800 m de profondeur. Une fois dans l’eau, tartinez-vous avec la boue blanchâtre composée des minéraux du bassin. C’est très bon pour la peau.

  • www.bluelagoon.com

Geysir

Village d’où vient le mot geyser. Le geyser, l’original, est dormant. Toutes les crasses que les visiteurs jetaient dedans pour provoquer des éruptions n’ont pas arrangé les choses ! Le Strokkur, à côté, est lui toujours actif. Il propulse de l’eau chaude à plus de 30 m (attention, quand ça retombe, ça mouille). Pour faire une photo, la nature vous aide : le jet d’eau est annoncé par une grosse bulle qui se forme à la base du cratère.

Ghost Center

Dans les environs de Sellfoss, cet ancien hangar a été transformé en musée interactif sur les légendes d’Islande. La visite se fait avec un audioguide... et quelques surprises sur le parcours.

  • www.draugasetrid.is

Hafnarfjördur

Un village viking reconstitué. Enfin, un hôtel, un resto et une boutique. Avec sa déco de chalet en bois, ses peaux de bêtes et ses grandes tablées, le resto propose des animations "à la viking". Pour les amateurs, il y a de la baleine au menu.

  • www.vikingvillage.is

Hekla (volcan)

La grimpette jusqu’au sommet, à 1.500m, prend 4 bonnes heures... si la météo est favorable. Pas nécessaire d’être un as de la randonnée, mais n’y allez pas en tong ! Pas loin du volcan, belles promenades pour découvrir les champs de lave et les fumerolles à Landmannalaugar (bon, d’accord, ça sent l’oeuf pourri, mais c’est super beau).

Husavik

Musée du Phallus à Husavik en IslandePoint de départ réputé pour les excursions d’observation des baleines et... son musée du phallus ! Le propriétaire a rassemblé des centaines d’exemplaires de cet organe. Différentes espèces animales sont représentées dans des vitrines et des bocaux. Aux murs, les documents officiels de plusieurs personnes ayant promis de faire un don pour représenter l’espèce humaine !

  • www.husavik.is
     

Jökulsárlón

Un lac formé par le retrait du glacier où on peut faire une croisière entre les icebergs. Pas donné et vous n’y serez pas seul en saison, mais ça vaut le détour. L’endroit a servi de décor à une poursuite entre James Bond et les méchants dans Die another day (oui, l’hôtel en glace avec Halle Berry, pour les cinéphiles).

  • www.hornafjordur.is/glacierlagoon

Myvatn (lac)

Le lac doit son nom aux centaines de milliers de petits moucherons qui se déplacent en nuages autour du lac. Vous voilà prévenus ! On trouve aussi dans la région une piscine d’eau chaude naturelle aménagée pour les baigneurs (moins sophistiquée que le Blue Lagoon, mais avec une vue imprenable).

  • www.myv.is

Reykiavik

La vieille ville est un semi-piétonnier qui, grâce aux habitants, a conservé un habitat traditionnel. Le haut de la capitale est dominé par Hallgrímskikja, une église dont la façade en escaliers imite des orgues basaltiques. Devant l’édifice, la statue Leifur Eríksson, le fils d’Erik Le Rouge, le viking banni d’Islande et qui, en cours de route, a découvert le Groenland. Leifur, lui, aurait accosté aux Etats-Unis vers l’an 1000.

Sur une autre colline, un immense réservoir d’eau. Une des "boules" abrite le Saga Museum (

www.sagamuseum.is
) : un mix entre le musée Grevin et Madame Tussaud qui retrace les us et coutumes des vikings. Attention, le geyser à l’entrée du musée est totalement artificiel !

  • www.visitreykiavik.is

Snæfellness (péninsule)

Chevaux islandaisSur cette péninsule se dresse le Snæfellsjökull, le glacier sur lequel Jules Verne fait débuter son Voyage au centre de la Terre. Une route monte vers le sommet, mais souvent la brume et le brouillard obligent à rebrousser chemin. On peut visiter la péninsule en un seul jour en voiture ou en bus. Profitez-en pour faire une balade sur un cheval islandais (les seuls au monde à développer 5 allures). A Budir, il y a un hôtel repris dans la liste des 100 meilleurs au monde. Nous, on préfère la guesthouse Gistihof (

www.gistihof.is
), avec son toit en herbe, ses jacuzzis et sa superbe vue sur le glacier.

Vatnajökull

Le plus grand glacier d’Europe ! On y pratique toutes les activités typiques de montagne. Il se situe entre deux volcans, dont un très actif. Des coulées de lave se frayent parfois un chemin sous la couche de glace. L’eau ainsi fondue charrie de la boue et des pierres en coulées dévastatrices. Heureusement, ce phénomène est plutôt rare.

  • www.vatnajokull.com

Vik

Cette plage de sable noir est l’endroit le plus pluvieux de l’île. Si vous avez du bol et qu’il fait beau, vous découvrirez dans les pitons rocheux au large... une tête de mort façon drapeau de pirates.

Infos pratiques

  • Ferme de GlaumbaerPour voyager en Islande, la carte d’identité suffit pour les ressortissants européens. 
  • La monnaie est la couronne islandaise: vous pouvez échanger vos euros contre la devise locale dans les bureaux de change sur place, mais sachez qu’on paie peu en cash en Islande. Préférez la carte de crédit. 
  • L’Islande est chère, tant pour se loger que pour manger.
  • Privilégiez les formules où vous venez avec votre sac de couchage, dans les guesthouses, les fermes (
    www.farmholidays.is
    ), les auberges de jeunesse (
    www.hostel.is
    ) ou le réseau des hôtels EDDA (
    www.hoteledda.is
    ). Il y a aussi des campings (
    www.fi.is
    et
    www.utivist.is
    ) jusque dans les coins les plus reculés de l’île.
  • Pour manger, vous trouverez plus facilement des pizzas et des hamburgers que de la gastronomie. Les guides de voyages fourmillent toutefois de bons plans. Deux de nos bonnes adresses personnelles : Götu Grillid à Akureyri et Vid Fjörudburdid dans les environs de Sellfoss. 
  • Sites généralistes :
    www.icetourist.is
    et
    www.icelandtotal.com
    .

Isabelle Ghislain


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?