Islande, la terre de glace

Ferme de Glaumbaer en IslandeA 4h d’avion de Bruxelles, l’Islande est un vrai dépaysement. Un territoire de 103.000 km² dont 12% recouvert de glaciers (avec le Vatnajökull, le plus grand d’Europe, aussi vaste que la Corse). Et non, il ne fait pas nécessairement froid. En été, la météo connaît même des pics à 22° ! Le plus perturbant, c’est que les 4 saisons peuvent se succéder en une seule journée.


Ce sont des moines irlandais qui, les premiers, se sont installés ici. Suivis au IXe siècle par des Vikings norvégiens. C’est l’un deux, Flóki Vilerdarson, qui a donné son nom à la "Terre de glace".

C’est en Islande que vous verrez le plus vieux parlement du monde, l’Althing (qui s’est réuni pour la 1re fois en 930). Cette assemblée se réunissait à Thingvellir, un hémicycle protégé par des falaises de lave. Car il se trouve pile entre 2 plaques tectoniques. Une leçon de géologie grandeur nature.

D’ailleurs, tout en Islande permet de réviser ses cours de sciences : volcans, marmites de boue, geysers, sources d’eau chaude... L’activité géothermique y est permanente. Les Islandais se chauffent ainsi quasi gratos. On y produit même des bananes dans les serres d’Hveragerdi !

L’activité volcanique a creusé le paysage, en donnant naissance à des "foss" (chutes d’eau). Et chacune a son histoire.

Gullfoss, la "Chute d’Or", à cause des arcs-en-ciel qui s’y forment. Un débit de 130m³/sec d’autant plus impressionnant qu’on peut s’approcher tout près. Tout comme Dettifoss, les chutes les plus puissantes d’Europe. Celles d’Hengifoss font le bruit d’un avion au décollage. A Seljalandsfoss, on peut passer derrière le rideau d’eau (attention, ça glisse). Si vous avez l’âme d’un Indiana Jones, il reste à découvrir le trésor d’un colon à Skógafoss. Pour une pause, Godafoss, la "Cascade des Dieux" est un beau point... de chute. Les effigies des anciens dieux ont été jetées ici quand l’Islande s’est convertie au Christianisme.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?