Helgoland: toujours dans l'air du temps?

Helgoland (Charlotte Noblet)Un peu plus de .400 habitants, une colonie de quelque 600 phoques, une bonne poignée de shops duty free et le calme d’une île sans voiture: l’archipel d’Helgoland, dans la Mer du Nord, fait partie du land allemand de Schleswig-Holstein et constitue le petit bout de terre d’Allemagne le plus au large des côtes du pays. Portrait d’une île en pleine redéfinition.


Au calme du grand large

Sur Helgoland, chaque saison vit avec son temps. En été, les ferries se succèdent dans le port. En hiver, seul le Funny Girl de la compagnie Cassen Eils assure tous les 2 jours le transport entre l’île et le continent. L’activité est loin d’être rentable en hiver, mais c’est ainsi depuis 50 ans. Notre chef a un petit faible pour Helgoland, raconte le capitaine Erwald Bebber en scrutant le brouillard. L’hiver, nous avons surtout des habitants et des artisans à bord, peu de touristes. Et s’il est possible d’échapper aux 2 heures et demie de bateau en prenant l’avion, de toute façon une fois sur l’île, la notion du temps est tout autre.

Pas de voiture. Très peu de vélos. Seuls de petits transporteurs électriques véhiculent silencieusement les bagages entre bateau et lieu d’hébergement. Ils assurent également le revitaillement des magasins ou la levée de la poste. Sinon, de petites carrioles accompagnent les piétons. Les Helgolandais aiment d’ailleurs disserter sur la meilleure des manières de les manoeuvrer, de les tirer ou de les pousser. Certains le font encore dans la langue locale, le Helgolandais - "Halunder" en allemand, dérivé du frise.

Helgoland (Charlotte Noblet)


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?