Dortmund: les métamorphoses de l'ancienne ville de l'acier

Icone U de Dortmund (photo Charlotte Noblet)Dortmund représente avec ses quelque 586.000 habitants le centre de la Ruhr tant au niveau économique que culturel. Symbolisée par un rhinocéros ailé, la 7e ville d'Allemagne fait preuve de forces de reconversion étonnantes, intégrant son passé de ville minière et sidérurgique de manière séduisante pour les passionnés de culture industrielle.


Un peu d’histoire

Fondée vers 880 sous le nom de "Throtmani" puis rebaptisée "Dorpmunde" au moyen-âge, Dortmund fit partie des cités les plus riches et les plus puissantes de la Ligue hanséatique.

La prospérité de la ville a longtemps reposé sur le charbon, l’acier et la bière. 2nd site producteur de bière au Moyen-Âge dans le monde, Dortmund compte aujourd’hui encore une trentaine de bières, dont la fameuse "DAB" de la "Dortmunder-Aktien-Brauerei". C’est d’ailleurs le "U" de l’ancien dépôt d’une autre grosse brasserie, la Union-Brauerei, qui se veut silhouette de la ville.

Les rues actuelles rappellent les axes de circulation du moyen-âge. Les routes circulaires Westen-/Ostenhellweg marquent l'emplacement des murs de la cité médiévale tandis que la rue principale découpant le centre-ville reprend en partie la route de commerce du sel du moyen-âge.

Sinon, l’architecture révèle un centre-ville détruit à 80% pendant la Seconde Guerre mondiale. Les 4 églises du centre-ville dont les tours caractérisent le panorama de Dortmund allient ainsi ancien et moderne. Quant à l’opéra de la ville, par exemple, il fut reconstruit en 1966 à la place de l'ancienne synagogue, anéantie en 1938.

Eglise à Dortmund (photo Charlotte Noblet)


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?