Copenhague, étape bien être vers le grand Nord

Petite Sirène à CopenhagueSignifiant en danois "port des marchands", Copenhague a été fondée à la fin du XIIe siècle, par l’Evêque Absalon qui voulut ériger non loin de la mer Baltique un îlot fortifié. Trait d’union entre l’Europe occidentale et le Grand Nord, place forte culturelle et environnementale, le fief royal cher à Hans Christian Andersen, l’auteur de la Petite Sirène, est une destination rêvée pour adeptes d’architecture, de grand air, et d’esprit libre.


Pour vivre heureux, vivons cachés ! Cet adage lui colle à la peau, à Copenhague, l’une des villes du monde où l’on se sent le mieux, dixit un récent sondage. Une cité dans laquelle on hume physiquement la joie de vivre, un stress quasi nul, où les habitants vous renseignent volontiers, où seules quelques rares bicyclettes portent un antivol, un territoire précieux où les touristes ont davantage plaisir à défaire leurs valises qu’à les boucler.

Un air de campagne

D’une superficie de 85 km², peuplée de 550.000 âmes (son agglomération en compte 1,6 millions), Copenhague est une capitale à taille humaine, paradis des piétons, des cyclistes, des amoureux de la nature. L’omniprésence des espaces verts et la ceinture de canaux lui apportent le calme nécessaire à toute vie moderne, et une bouffée d’air inoxydable.

Laissez-vous tenter par une balade dans le somptueux Jardin royal (Kongens Have), qui abrite le château de Rosenborg. Allez pique-niquer au Parc Orsted, blotti en lisière du quartier "latin" local, à deux pas de l’université et de la cathédrale Notre-Dame. Et dirigez-vous absolument vers le parc Churchill, à un bon kilomètre au nord du centre-ville, pour visiter le Kastellet, l’ancienne forteresse militaire érigée au XVIIe, et surtout tomber nez à nez avec la Petite Sirène.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?