Et pourquoi pas 2 semaines au Vietnam?

Vietnam du NordLa guerre du Vietnam s’est achevée il y a maintenant 30 ans. Pour plusieurs générations, le Vietnam est associé à la guerre et à la désolation. Pourtant, aujourd’hui, le Vietnam est devenu une destination prisée des touristes qui veulent découvrir l’Asie, tout en s’éloignant des horreurs bétonnées de certaines destinations.


Carte du VietnamVous vous souvenez des images des hélicoptères jetés des porte-avions? Des chars couverts de drapeaux rouges à étoile jaune dans les rues de Saigon ? C’était il y a pile 30 ans. On en a parlé pas mal ces derniers jours. La fin de la guerre du Vietnam. Plus de 30 ans de conflit. Des millions de morts, 256 kg de bombes par vietnamien ! Le napalm, l’agent orange, la DMZ, Dien Bien Phu pour les français, le Têt pour les américains... Un prix incroyable pour une victoire tout aussi incroyable. Le 30 avril, en entrant dans Saigon, le petit Vietnam du Nord avait donc battu consécutivement deux des grandes puissances. Et puis la paix à moitié, les boat people, l’invasion du Kampuchea Démocratique de Pol Pot, la guerre éclair avec la Chine…

Plein d’images donc pour plusieurs générations. Plein de clichés qui nous ramènent sans cesse vers le passé. Entre temps, le Vietnam s’est ouvert. C’est vrai, un pays toujours très pauvre et une dette abyssale, mais aussi une des croissances les plus fortes au monde. OK, le gouvernement est resté communiste, mais l’ASEAN et l’OMC sont au cœur des conversations, les nouvelles entreprises pleuvent et les Etats-Unis sont redevenus le premier partenaire économique... Il faut aller au Vietnam. Pas en pèlerinage malsain (autant laisser ça aux anciens GIs), mais à la découverte patiente d’un pays mutant et splendide.

S’organiser sur place ?

Ces dernières années, l’équipement hôtelier s’est fortement amélioré. Le nombre de touristes du monde entier a considérablement progressé. On est encore très loin de la Thaïlande, heureusement, mais il ne faut pas trop attendre. Si l’accueil est excellent et toutes les facilités nécessaires, il n’y a pas trop de foule dans les endroits les plus visités. A part la baie d’Along, mais bon… C’est tout de même une des merveilles du monde! Et aussi, pas trop de béton. Les horreurs de Pattaya et de Patong Beach n’existent pas vraiment. Pour combien de temps?

Ce qui est dommage avec la plupart des touristes, c’est qu’ils partent en voyages organisés, lesquels combinent généralement en 2 à 3 semaines l’ensemble du pays. Un peu de Saigon et le Delta du Mekong, un détour par les collines de Dalat et les plages de Mui Ne ou Nha Trang, un saut de puce vers Danang et la Cité Pourpre Interdite de Hue, transfert à Hanoi et croisière en Baie d’Along. Doublement dommage car d’une part le pays est franchement trop grand pour un tel tour, d’autre part il est réellement très facile de s’organiser sur place.
Vietnam du Nord

Le Vietnam est bien plus long que l’Italie. A tel point qu’au sud il n’y a que 2 saisons chaudes, selon les moussons, tandis qu’au nord il y en a 4, comme chez nous. Certaines régions reçoivent même de la neige en hiver. Et les routes ne sont pas très bonnes. Difficile de faire 100 kilomètres en moins de 3 ou 4 heures. Idem en train. Pour tenir le rythme, on finit donc par passer ses journées en avion. Alors qu’il y a tant de beaux paysages…

Dans toutes les villes, il y a des dizaines de tour opérateurs locaux, qui connaissent et proposent tout ce qu’il y a d’intéressant à travers le pays. Beaucoup plus d’options et à des prix bien moins élevés que ceux d’ici. Dynamisme asiatique aidant, il est possible de réserver n’importe quelle excursion selon n’importe quelle formule et pour n’importe quel endroit du pays en quelques minutes et déjà pour le lendemain. Bien plus efficace et confortable ainsi.

Donc ne pas vouloir faire tout le pays en une seule fois et ne pas trop planifier d’avance. Une seule région à la fois, en partant d’une des grandes villes accessibles depuis l’Europe. Pour ceux qui ont visité la Chine, le centre et le sud seront plus dépaysants. Pour ceux qui ont plutôt visité la Thaïlande, ce sera le nord. Et pour ceux qui ne sont jamais allés en Asie ? Eh bien puisque après tout l’actualité est à la commémoration de la fin de la guerre, disons le nord. L’ancien Tonkin. Pour des raisons sans doute historiques, il est un peu moins connu et aussi moins visité. Et c’est là que se trouve l’inévitable Baie d’Along.

Le Nord

Si vous vous décidez pour le nord, les meilleures périodes pour vous y rendre, sont le printemps (autour d’avril) et l’automne (autour d’octobre). L’été peut être très chaud et souvent pluvieux, l’hiver, sans être glacial, est suffisamment froid pour vous faire regretter de ne pas avoir opté pour le sud. Attention, ceci dit, que le pays est humide et que le ciel est plus généralement gris et lourd que bleu.

Le point de chute et d’arrivée est Hanoi. La capitale, siège du gouvernement, du parti et du Mausolée de Ho Chi Minh, le père de la nation moderne. Une ville de 3 ou 4 millions d’habitants, plus humaine et "tranquille" que Saigon. Peu de gratte-ciel et de nombreuses anciennes demeures coloniales, qui lui donnent un petit air de ville de province française délabrée. Tout le centre peut se faire à pied ou en pousse-pousse. Dans un prochain article, Vivat vous proposera quelques suggestions de visites et de restaurants.

A Hanoi donc, plein de tour opérateurs. Y compris dans de nombreux hôtels. A peine arrivé, on vous propose une liste d’une dizaine d’excursions au moins, d’une journée à une semaine complète si vous le souhaitez. Très facile donc, mais mieux vaut prendre le temps de comparer. En Asie, un prix juste est toujours celui que le client est prêt à payer. Autant dire que les différences d’un endroit à l’autre peuvent être colossales, sans espoir de rabais par la suite.

Inutile de prendre le tour de Hanoi, sauf si vous êtes vraiment fatigué. De nouveau, rien ne vaut la marche et les distances sont acceptables. Inutiles aussi de prendre la Pagode des Parfums. C’est un haut lieu de bouddhisme vietnamien, mais si vous ne partagez pas sincèrement cette foi, il y a tant des régions à découvrir qu’il est préférable de faire l’impasse. Inutile de gâcher une journée. Pas mal, sans plus.

Le nord du Vietnam n’est pas très impressionnant sur le plan architectural ou archéologique. On n’y va pas pour faire le tour des temples et des anciennes capitales. On y va avant tout pour la culture quotidienne, la gentillesse des gens, pour les nombreuses minorités ethniques et pour la nature, incroyablement belle et variée.

Les excursions

Vietnam du Nord4 excursions de plusieurs journées chacune méritent d’être faites: Nin Binh (2 jours), Babée (3 jours), Sapa (3 ou 4 jours) et la Baie d’Along (3 jours). Si vous disposez de plus en temps, un tour particulier passant par Sapa et redescendant par Dien Bien Phu sera une excellente alternative. Mais il faut compter au moins une semaine et anticiper un niveau d’accueil extrêmement rudimentaire. Dans les prochaines semaines, Vivat détaillera chacune de ces excursions. Vous serez ainsi parés pour réussir un voyage exceptionnel.

Sites et ambassade

  • VietnamTourism
    (en français, anglais et vietnamien)
  • Cap-Vietnam
    (en français)
  • Le Vietnam, aujourd’hui
     (site personnel)

Ambassade du Vietnam
Boulevard du Général Jacques, 1 - 1050 Bruxelles.
Tél. 02.379.27.37 - fax 02.374.93.76. Le service des visas est ouvert les lundis, mercredis et vendredis de 14 h à 17 h.


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?