Redu, le livre s'est fait village

Cela n'aurait pu être qu'une simple tentative d'animation villageoise mais le concept de "Redu village du livre" s'est bien ancré, faisant de ce petit village un lieu de promenade culturelle. Points forts de la vie culturelle de Redu : la Fête du Livre et la Nuit du Livre.


Redu aurait pu disparaître. Comme d'autres villages des Ardennes, le travail est venu à manquer et les plus jeunes le désertaient. Le déclic vint de la découverte du village gallois de Hay-on-Wye, premier Village du Livre du monde. Haye-on-Wye et Redu se jumellent en 1984. Un succès!

Mais les bouquinistes et autres libraires n'allaient-ils faire de Redu qu'une halte estivale? Non, ils se sont implantés dans des maisons, granges, étables ou autres écuries proposées à la vente ou à la location par les habitants ravis de voir débarquer acheteurs ou locataires potentiels.

On aurait pu craindre que le succès de Redu soit éphémère mais 20 ans après, on constate qu'une bonne vingtaine de libraires sont toujours implantées et ont entraîné dans leur sillage l'installation d'autres métiers du livre (relieurs), d'artisans ou de cafetiers et restaurateurs.

Le concept marche; il s'est d'ailleurs étendu à d'autres pays dans le monde: Bredevoort (Pays-Bas), Fjaerland (Norvège), Montolieu, Montmorillon, Fontenoy-la-Joute et Becherel (France), +(France), St-Pierre-de-Clages (Suisse), Sysmä (Finlande), Wigtown (Ecosse), Stillwater (USA, Minnesota), Kampung Bulu (Malaisie). 


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?