Le zoo d'Anvers, pour petits et grands

Logo du zoo d'AnversChaque Belge a probablement déjà visité ce parc au cours d’un voyage scolaire ou d’une excursion en famille : le "zoo d’Anvers" comme on dit généralement, est presque aussi vieux que la Belgique : il a été inauguré le 21 juillet 1843. Sa vocation était et reste la promotion des sciences zoologiques et botaniques.


L'entrée du zoo d'AnversLes grilles du parc situé à côté de la gare d’Anvers vous invitent à pénétrer dans le sanctuaire des espèces sauvages. Le zoo a une superficie d’une dizaine d’hectares et ne s’agrandira probablement plus, bordé par les voies de chemin de fer, une place et des habitations. Il abrite des bâtiments construits au XIXe siècle, comme le Temple égyptien fraîchement rénové qui est la demeure des éléphants et le bâtiment des antilopes de style mauresque qui accueille aujourd’hui les okapis.

A l’entrée du zoo, un grand bâtiment abrite une salle des fêtes, un jardin d’hiver et un musée d’histoire naturelle.

La philosophie des zoos d’aujourd’hui

Enfants au zoo d'AnversMême si le regard des visiteurs a évolué grâce aux documentaires animaliers que chacun peut suivre à la TV ou au cinéma, le jardin zoologique reste un endroit d’apprentissage pour les jeunes enfants. Ils peuvent constater de visu la hauteur de la girafe, la masse de l’éléphant ou la taille d’un raton laveur. Ils peuvent trembler en regardant de tout près un crocodile ou une mygale. Ils riront en voyant jouer les petits singes qui sautent de corde en corde et se chamaillent pour un morceau de pomme. Ils peuvent aussi se rendre compte que les animaux ont comme eux une odeur, un sexe, des parents ou des petits, qu’ils urinent, mangent et dorment …

Au fil du temps et de l’histoire des sciences zoologiques, des aménagements ont permis aux animaux de vivre dans des sites conçus pour eux, avec des caractéristiques rappelant le milieu d’où ils sont originaires. Malheureusement, ils ne disposent pas d’un espace adapté à leur territoire habituel. Les cages, qu’elles soient ornées de barreaux ou de verre sécurisé, restent des prisons et il suffit de croiser le regard des grands singes, comme les chimpanzés, gorilles et orangs-outangs, pour partager leur souffrance de l’enfermement.

La mission actuelle des zoos est une mission de conservation des espèces. Bien des animaux seraient incapables de retourner à leur milieu naturel, sachant que certains d’entre eux sont nés en captivité. Les zoos du monde entier s’échangent aujourd’hui des animaux ou leur ADN, afin de conserver les caractéristiques d’origine des espèces en voie de disparition. Ils permettent ainsi de sauvegarder des animaux dont l’extinction en milieu naturel aurait été inéluctable, en raison d’une maladie ou de la déforestation.

Le parc zoologique est aussi un lieu de détente. Les collections d’arbres et de plantes sont elles aussi remarquables et méritent que l’on s’y attarde. Des bancs invitent au repos, et des restaurants accueilleront les assoiffés ou les affamés. Et pour quitter les lieux avec un petit souvenir, une boutique de peluches irrésistibles mais chères vous attend à la sortie.

En pratique

Entrée : 14 € (adultes) et 9,5 € pour les enfants et personnes âgées.
Il existe des tarifs de groupes (scolaires ou personnes âgées) ainsi qu'un ticket combiné Anvers/Planckendael pour 20 €.

Ouverture à 10 h, la fermeture varie (16h45 en hiver, 17h30 à 19h en été)

Le jardin zoologique, les restaurants et toilettes sont entièrement accessibles aux personnes handicapées en fauteuil roulant. Seuls quelques bâtiments posent problème.

Il existe maintenant un ticket combiné Anvers/Planckendael pour 20€.

  • Le site du zoo d’Anvers (
    www.zooanvers.be
    )

Julia Limbourg
(photos :
Philippe Allard
)


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?