Durbuy, petite ville et grandes promenades

Ruelle de DurbuyDepuis la fusion des communes en 1977, Durbuy est constituée de 12 communes, comprenant 41 villages et hameaux. Située en province de Luxembourg dans les Ardennes belges, à une bonne centaine de kilomètres de Bruxelles, la vieille ville est un centre touristique très riche. Les touristes ne s’y trompent d’ailleurs pas. Ils sont 100.000 à être passés par l’Office du tourisme en 2003.


La plus petite ville de Belgique s’appelle Durbuy. Son statut de ville, elle l’a obtenu en 1331 de Jean de Bohême. La grande halle aux Blés abritait les autorités administratives et judiciaires de la ville. Son pignon à colombages attire l’attention parmi le reste des maisons de la rue et de la ville, construites en pierre de pays. Il est en réfection pour quelques mois et est malheureusement bâché pendant la période de travaux. Le bâtiment actuel date du XVIe et a été modernisé au XVIIIe siècle.

L’Ourthe a marqué la ville

Vieux pont sur l'OurtheLa halle se trouve à quelques mètres après le vieux pont sur l’Ourthe. Vieux pont, car il sert aujourd’hui à traverser la Place aux Foires qui accueille la plupart des restaurants et cafés de la ville. C’était autrefois le lit du cours d’eau. Par le passé, la ville était totalement entourée par les rochers, l’Ourthe et un de ses affluents. Sur les hauteurs, les fortifications du château des Comtes d’Ursel datent du XIe siècle. Le château a été rebâti au XVIIe siècle. Toujours habité par la famille d’Ursel, il n’est pas accessible au public. Les propriétaires ont même renoncé à le faire visiter lors des journées du patrimoine afin de préserver leur quiétude. Les rochers, l’eau, le château, tous ces éléments rendaient la ville invincible.

Au centre de la ville, on trouve la maison du vieux moulin, transformée aujourd’hui en chambres d’hôtes. L’eau ne parvenant plus à faire tourner le moulin, on décida de détourner le cours de l’Ourthe et d’y construire un nouveau moulin, mais sans succès. L’eau n’était plus aussi abondante.

Anticlinal à DurbuyLa rivière reprend son ancien lit lorsqu’elle est victime de crues. Durbuy a connu plusieurs inondations importantes. Un mur anti-crue avec système de pompage a été construit à proximité du cours d’eau, mais il a fallu une inondation de plus pour qu’il soit réellement opérationnel. La station moderne a été intégrée au mieux au paysage des rochers et passe (presque) inaperçue. A proximité, on découvre un petit jardin japonais comprenant un plan d’eau, des plantes aquatiques, un petit banc et un chemin de pierres et de cailloux. Les roches forment un anticlinal, c’est un pli géologique qui a soulevé les rochers en leur centre, formant des arches superposées de pierre.

Ame et tourisme

Ruelle de Durbuy

A noter encore l’église Saint-Nicolas, le couvent des Récollets et la maison des Récollectines. Les autorités de Durbuy ont interdit l’édification de nouveaux immeubles. Les normes de restauration sont très strictes afin de conserver son âme à la ville. La disposition de ses ruelles reste fidèle aux descriptions du XVIIe siècle. Cependant, comme dans beaucoup d’endroits des Ardennes, le coût des habitations a grimpé de manière exponentielle, ce qui rend l’achat de logements inaccessible à la population locale. Ce sont donc pour la plupart des Britanniques et des Hollandais qui acquièrent aujourd’hui les maisons du village… faisant craindre malgré tout une perte de cette âme...

En saison touristique, un petit train permet de découvrir la ville sans marcher. Cela dit, le tour de la ville ne prend pas plus d’une heure avec une visite guidée, mais gare aux pavés ! Il existe aussi un grand nombre de chemins touristiques à faire à pied, à cheval, en VTT… Le parc "Durbuy Adventure" vous propose également toute une série d’activités sportives. Il faut dire que la ressource essentielle de Durbuy repose sur le tourisme. L’office du tourisme a recensé en 2003 environ 100.000 visiteurs. On peut multiplier par deux ou trois le nombre de touristes venus pour un jour ou un séjour.

A table !

La gastronomie est également au rendez-vous à Durbuy et dans la région. La place aux Foires n’est pas le seul lieu où l’on peut se restaurer; presque toute la ville est consacrée à la gourmandise et nombreux sont les lieux où vous pourrez déguster la tartouille (une sorte de quiche), ou à l’automne, les menus de retour de chasse. En décembre, les marchés de Noël du week-end vous offriront toutes les spécialités régionales et les petits et grands enfants pourront s’amuser sur la patinoire chauffée.

Il n’y a aucune difficulté d’hébergement à Durbuy ou dans les environs, à l’hôtel, en gîte, en chambre d’hôtes.

Au rayon des visites, la confiturerie artisanale "Saint-Amour" et la micro-brasserie "Marckloff" attendent votre passage. Notons encore le parc des topiaires, ou l’art de tailler le buis, qui propose un parcours parsemé d’animaux et d’objets de feuillage. Le personnel de la boutique vous dira tout sur le buis, sa taille, les méthodes utilisées pour fabriquer des formes et vend des livres et des arbustes pour les personnes désireuses de se lancer dans cette culture topiaire.

Renseignements pratiques
Syndicat d'initiative de Durbuy

Syndicat d’Initiative
Place aux Foires, 25 - 6940 Durbuy
Tél. 086.21.24.28
E-mail :
durbuyinfo@belgacom.net
  

  • Le site web officiel de la ville ; www.durbuy.be

Textes et photos :

Julia Limbourg


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?