Couvin, à déguster comme une bière des Fagnes

Couvin (photo Ph. Allard)Couvin était un souvenir lointain. Une étape d’excursion à partir d’une colonie de vacances à Nisme. C’est pourtant une charmante commune qui, comme ses voisines, vaut bien la peine d’une excursion. On peut y passer une journée sans doute ou, pourquoi pas, prendre le temps de s’y installer quelques jours et de partir à la découverte de la région. Un coin tranquille où la nature est toujours très présente.


La région couvinoise vous a des allures d’Ardennes alors que cette verte commune n’est qu’à quelques dizaines de kilomètres de Charleroi. Pour s’y rendre, on peut par exemple emprunter et prolonger la grand route Charleroi – Philippeville. Couvin

Quatre communes forment la Vallée des Eaux vives. Couvin, Chimay, Doische et Viroinval s’affirmaient ainsi "au coeur de l’Europe". Mais le centre géographique de l’Europe s’est déplacé avec l’élargissement de l’Europe désormais des 25 et la région doit compter sur d’autres atouts pour séduire le touriste.

CouvinAu coeur de la vallée de l’Eau noire, l’actuel Couvin regroupe en fait 14 villages: Aublin, Boussu-en-Fagne, Bruly, Bruly-de-Pesche, Couvin, Cul-des-Sarts, Dailly, Frasnes, Gonrieux, Mariembourg, Pesche, Petigny, Petite-Chapelle, Presgaux. Dominé par l’Eglise Saint-Germain, Couvin est traversé par l’Eau blanche qui baigne littéralement les maisons du village.

CouvinUne promenade le long de l’eau vous mène à l’entrée des cavernes préhistoriques de l’Abîme, le plus grand abri sous roche de Belgique où vécurent des Néandertaliens. La grotte est étagée sur deux niveaux et propose un musée de la Préhistoire et un spectacle son et lumière. Les amateurs du genre pourront également se rendre à Petigny où les

grottes de Neptune
peuvent se visiter en barque. Un son et lumière est également proposé.

La région de Couvin est aussi arpentée par les amateurs d’histoire. C’est le village Brûly-de-Pesche qui eut le triste privilège d’abriter le grand Quartier Général allemand en 1940. Cette "tanière du loup" accueillit Adolf Hitler. Aujourd’hui, une salle d’exposition retrace la vie du GQG durant la campagne de France en juin 1940 tandis que le second illustre l’histoire de la Résistance.

Pour visiter la région autrement, il est recommandé d’emprunter le chemin de fer à vapeur des 3 vallées. Une invitation à découvrir la région et à remonter le temps dans ce tortillard au départ de Mariembourg. Par contre, ceux qui auraient soif de vitesse devraient plutôt se diriger vers le

Karting des Fagnes
.

A boire et à manger

Pas de problème d’hébergement dans la région puisqu’on vous y propose des hôtels (jusqu’à 4 étoiles), des villages de vacances, des campings, des gîtes ruraux et des chambres d’hôtes.

Pour arroser son séjour, on peut bien sûr succomber à l’attrait de la Chimay mais la région a aussi sa propre bière produite par la Brasserie des Fagnes. Cette Brasserie sort une Super des Fagnes que présentent les cafetiers dignes de ce nom dans les environs et plus loin encore (on parle d’exportations au Japon). En fonction des saisons et de son humeur, le maître brasseur peut proposer des bières exclusives à déguster sur place (par exemple bière au porto et miel, bière aux fruits du verger) A côté de la brasserie moderne, une brasserie du 19e sicèle a été reconstituée.

Nulle part ailleurs (photo : Ph. Allard)En ce qui concerne les plaisirs de la table, avouons avoir craqué pour Le nulle part ailleurs. C’est en fait l’aile gauche d’une maison double. Le nulle part ailleurs nous a séduit pour ses très belles propositions à base de produits locaux. Deux visites nous ont fait craquer pour – en entrées – des petits fondus au fromage des Trappistes de Chimay et du foie gras de canard de Romedenne, purée de figues au Pansard et gelée au vieux Madère et – en plat principal – pour une cuisse de canard farcie au foie gras et jus aux airelles sauvages et un tournedos de Blanc Bleu Belge aux deux poivres, flambé au cognac.

L'Heure de Table à Couvin (photo : Ph. Allard)L’aile droite de la maison abrite L’Heure de Table qui se veut davantage dans l’esprit du bistrot français (et même lyonnais). Les 2 restaurants sont entourés par le magasin Côté Terroir et la maison Au milieu de nulle part qui abrite les chambres d’hôte.

Autre table intéressante dans la région: La Thiérache à Mariembourg. Dans cette grande maison toute simple, on vous propose bien sûr toute une variété de moules (notamment à la chimacienne) comme dans tout lieu touristique qui se respecte mais la maison s'est fait une spécialité de la "cuisine de nos grands-mères". Pour avoir goûté un os à moëlle gratiné (pendant que les autres convives succombaient aux "petits gris") et des langues d'agneaux accompagnés de légumes genre rata, nous ne craignons pas de dire que la halte vaut la peine !

Infos pratiques

Administration communale de Couvin
Site web :

www.couvin.be

Maison du Tourisme de Couvin
Rue de la Falaise,3 - 5660 Couvin
Tél.:060.34.01.40 - fax:060.34.01.43

Cavernes préhistoriques de l’Abîme
Rue de la Falaise - 5660 Couvin
Tél. 060.31.19.54 - fax 071.59.63.22
E-mail :

infos@abime.be
 
Site web :
www.abime.be

Grand Quartier Général allemand
Place Saint-Méen, 3 - 5660 Brûly-de-Pesche
Renseignements : Maison du Tourisme de Couvin

Chemin de Fer à Vapeur des Trois Vallées
chaussée de Givet, 49-51 - 5660 Mariembourg
Tél. 060.31.24.40 - fax 060.34.66.76
Site web :

users.skynet.be/cfv3v/

Brasserie des Fagnes
Route de Nisme, 26 – 5660 Mariembourg
Tél. 060.31.39.19 – fax 060.31.19.40
E-mail :

mail@brasseriedesfagnes.be
 
Site web :
www.fagnes.com

Le nulle part ailleurs
Rue de la Gare, 10 – 5660 Couvin
Tél. 060.34.52.84 - fax 060.34.41.68
E-mail :

info@nulle-part-ailleurs.be
 
Site web :
www.nulle-part-ailleurs.be
 

La Thiérache
Chaussée de Philippeville, 2 - 5660 Mariembourg
Tél. 060.31.24.56 - fax 060.31.34.16

Philippe Allard & Julia Limbourg


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?