Les adolescents français, belges et l'Internet

Adolescente & InternetQue font les ados de France et de Belgique sur l'Internet? Une question que se posent bien des parents. Une question à laquelle répond une étude menée à la demande Trend Micro, une société spécialisée dans la sécurisation du contenu Internet. 


Des chiffres pour la Belgique et les Pays-Bas

505 adolescents âgés de 12 à 18 ans et 514 parents ont participé à cette étude menée dans le Benelux.

Malveillants

Les parents craignent avant tout que leurs enfants adolescents ne rencontrent des personnes malveillantes en ligne. 46 % des parents en Belgique et aux Pays-Bas craignent ainsi une mauvaise rencontre sur le web. 17% ont peur que leurs enfants ne placent des données à caractère personnel en ligne.

Contrôle parental?

La moitié des adolescents entre 12 et 18 ans disposent d'un ordinateur dans leur chambre et 48% utilisent un ordinateur dans un lieu public, échappant dans les 2 cas au contrôle de leurs parents. 22 % des parents ne contrôlent d'ailleurs jamais ce que font leurs enfants adolescents sur le web et la moitié ne fait qu'en parler. À peine 7% déterminent quels sites leurs enfants peuvent et ne peuvent pas visiter.

Les résultats varient fortement d'une province à l'autre: plus de la moitié des parents au Hainaut (63%), à Anvers (60%) et à Namur (60%) parlent avec leurs enfants de ce que ceux-ci font sur l'Internet, mais ils ne sont que 15% à le faire au Brabant wallon. Au Luxembourg (33%) et au Brabant flamant (25%), les parents vérifient régulièrement ce que font leurs enfants en ligne. Dans la province de Namur, aucun parent n'a déclaré le faire.

Ados et réseaux sociaux

seul un quart des adolescents entre 12 et 18 ans connaissent effectivement tous leurs contacts sur des réseaux sociaux tels que Facebook ou Netlog. Un commentaire de Trend Micro: "Cette attitude est extrêmement dangereuse car elle permet aux hackers d'agir de façon aisée". 5 % des adolescents connaissent même moins de 25 % de leurs contacts sur ces réseaux.

Indiscrétions

Plus de la moitié des jeunes Belges (56 %) considère qu'il n'est pas amusant ni cool de lire en cachette les e-mails d'une autre personne ou de se faire passer pour quelqu'un d'autre en ligne. Pourtant, 15% des adolescents ont déjà lu les e-mails d'un membre de leur famille sans son autorisation, et 8% ceux d'un ami. 21% se sont déjà fait passer pour quelqu'un d'autre sur le web. 3,2% ont même consulté les comptes bancaires en ligne de leurs parents. Lorsqu'on leur demande s'ils pirateraient et espionneraient des gens s'ils savaient qu'ils pourraient gagner beaucoup d'argent en le faisant, 17% soupèseraient la question, 10% seraient fortement tentés de le faire et seuls 3% n'hésiteraient pas un instant.

Les jeunes consacrent un temps non négligeable au web. 37% des adolescents sondés passent ainsi de 1 à 2 heures par jour en ligne, 27% surfent jusqu'à 3 heures quotidiennement et 21% entre 3 et 4 heures. Un groupe de 7% consacre plus de 4 heures chaque jour au surf.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?