La Closière, une cyber-maison de repos en Brabant wallon

Cyber-maison de reposLes seniors en maison de repos vont-ils être connectés ? Une expérience est aujourd’hui menée en Brabant wallon. Une initiative sans doute à suivre par tous ceux qui sont intéressés par les usages des TIC par toute la population, y compris les aînés.

Une nouvelle ouverture vers l’extérieur

Dans une maison de repos, l’accompagnement humain des résidents est la chose la plus essentielle mais l’on ne peut négliger l’importance de l’ouverture sur l’extérieur que permettent les instruments tels la radio ou la télévision.

A la différence de la radio et de la télévision, Internet offre une personnalisation totale et de grandes possibilités d’interactivité. En outre, il permet le développement des relations intergénérationnelles sous de multiples formes.

Le CPAS de Wavre a donc décidé de mettre en service un matériel informatique performant et une connexion à haut débit à Internet dans sa maison de repos La Closière.

Le Président du CPAS, Frédéric Janssens, parle du "plaisir de communiquer, de s’informer, de se cultiver, de se divertir, de s’ouvrir au monde entier" comme "principaux atouts de cette nouvelle activité mise gratuitement à disposition des résidents".

Ce projet est mis en œuvre avec le soutien de la Région wallonne au travers d’Infor Homes Wallonie. Une centaine de maison de repos avaient rentré leur candidature au mois de février dernier. La maison de repos La Closière du CPAS de Wavre est la seule du Brabant wallon à avoir été sélectionnée.

Des bénéfices sociaux importants

Le Conseil de l’aide sociale wavrien est convaincu que l’amélioration de la qualité de la vie des résidents des maisons de repos et la lutte contre leur sentiment d’exclusion passent par leur insertion dans les ressources qu’offre Internet.

Le défi à relever est d’importance car face aux nouvelles technologies de l’information et de la communication, les personnes âgées ont souvent une réaction craintive d’autant que les développements de ces techniques ne leur ont pas été transmis au cours de leur vie professionnelle. C’est donc sur leur curiosité naturelle, leur attrait pour le progrès et leur volonté de communiquer qu’il faut parier, en leur offrant une aide appropriée.

Cyber-maison de reposLe projet "cyber maison de repos" va leur permettre de se familiariser avec les structures de l’Internet, ses applications et ses ressources multiples. On cite ainsi : s’informer des nouvelles du monde, communiquer avec sa famille et ses amis, échanger en participant à des groupes de discussion, apprendre en accédant à la culture, se divertir, préparer des excursions, faire profiter d’autres personnes de son expérience, effectuer des démarches administratives, accéder à des services bancaires, acheter en ligne.

En outre, une personne âgée en phase avec l’Internet pourra accroître ses échanges avec les jeunes générations tout en bénéficiant de leur expérience. C’est de l’intergénérationnel très concret.

Un matériel et une formation performants

Le matériel installé est de qualité et comprend, outre l’ordinateur, un écran de grande dimension et une imprimante. La connexion Internet est de type ADSL et garantit donc une vitesse élevée. Les logiciels Windows de base (Word notamment) sont évidemment accessibles. Le CPAS a pu compter sur la collaboration du Service informatique de la Ville de Wavre.

Du mobilier ergonomique a été acquis, notamment afin de permettre aux personnes en fauteuil roulant de profiter de l’installation. L’ensemble a été placé dans un local réservé aux activités communes.

Tous les résidents et le personnel ont reçu une information au sujet de cette nouvelle activité mais, surtout, une formation spécifique est organisée pour un membre du personnel chargé de l’animation et de l’ergonomie occupationnelle ainsi que pour un résident volontaire qui pourra initier les autres. La formation porte notamment sur la recherche et la consultation d’informations, l’utilisation du courrier électronique et la participation à des forums de discussion.

Le cas échéant, l’utilisation de logiciels spécialisés permettant, par exemple, d’apprendre à manipuler une souris, sera mise en œuvre.

PhA


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?