Devenez accro à eBay

eBayDésormais connu et reconnu comme le meilleur site d’enchères sur le web, le principe d’Bay adopte les règles qui régissent les relations commerciales sur Internet : tout le monde y gagne. Le vendeur qui ne doit pas passer par plusieurs intermédiaires, l’acheteur qui fait de bonnes affaires et le site qui prend une commission minime, mais suffisante pour s’y retrouver.

Les grandes lignes

Basé sur la confiance, le site dispose néanmoins d’outils de sécurité qui peuvent vous mettre à l’abri d’un grand nombre d’arnaques.

Le premier principe est que le vendeur ne vous fera parvenir votre achat qu’après réception du paiement.

Logo eBayL’autre principe fondamental est "l’évaluation". Vendeur comme acheteur ont dû s’inscrire au préalable sur le site et après une transaction, il est demandé aux parties de laisser une évaluation. Celle-ci est positive, négative ou neutre et peut être accompagnée d’un commentaire. Ces cotations seront converties en pourcentage de transactions correctement menées à terme.

A côté de chaque pseudo figurent divers chiffres et logos qui vous permettent de connaître le niveau de confiance à accorder à votre éventuel acheteur ou vendeur, le nombre d’achats ou ventes qu’il a déjà effectués, son ancienneté sur le site, ainsi que la possibilité de consulter les évaluations laissées.

Première étape : observez

Vous avez sans doute déjà cliqué au moins une fois sur les bannières d’eBay. Sachez tout d’abord qu’en fonction du site où vous vous trouvez, vous parviendrez à un site eBay différent. Le site belge est bilingue, le site français est plus important et le site américain est le plus grand. Premier réflexe, celui du collectionneur : j’adore les timbres, les télécartes, les ours en peluche, les bandes dessinées, etc.

Vous pouvez faire la recherche via l’annuaire du site sur lequel vous êtes (et qui diffère en fonction du pays), mais aussi via un mot-clé qui cherchera dans tout les sites (dans le titre et/ou la description). N’hésitez pas à utiliser différentes langues ou l’astérisque pour obtenir les racines du même mot. Vous serez sans doute étonné du nombre d’objets proposés et susceptibles de vous intéresser.

Une autre méthode, plutôt pour les joueurs ou parieurs, c’est de chercher tous les objets (en mettant "*" dans le formulaire) et ils s’afficheront par ordre chronologique, c’est-à-dire que les objets dont l’enchère se termine dans moins d’une minute apparaîtront avant tous les autres. A l’inverse, vous pouvez également demander de consulter les derniers objets mis en vente.

Deuxième étape : achetez

Le fait de vous inscrire sur le site (il vaut mieux être inscrit sur celui de son pays quand c’est possible) vous permettra de "suivre" un objet et d’enchérir. Vous pouvez les mettre de côté sur une liste personnelle et observer à quel prix ils ont été acquis.

Et bien sûr vous pouvez déposer une enchère, tout en décidant de vous arrêter à un plafond. Si c’est vous qui emportez l’objet, vous serez immédiatement prévenu par e-mail; à vous dès lors de prendre la suite de l’affaire en main.

Fuyez comme la peste le paiement par chèque (que vous soyez acheteur ou vendeur d'ailleurs) car les frais sont très importants. Privilégiez le virement bancaire (mais nos voisins français sont parfois brouillés avec les codes IBAN et BIC) ou le paiement sécurisé (par carte de crédit) via Paypal.

Une fois la transaction terminée, n’oubliez pas de laisser une évaluation sur la transaction et vous serez également évalué sur la rapidité de votre paiement ou sur le bon déroulement de l’achat.

Troisième étape : vendez

Vous avez acquis différents objets à un prix défiant toute concurrence. Soit vous vous êtes rendu chez le vendeur (pour les grosses pièces), soit vous l’avez reçu par la poste.

Et si vous sautiez le pas ? Mais oui, vous avez des étagères pleines de vieux bouquins que vous pensiez donner, il vous reste quelques bibelots de tante Alice qui vient d’entrer dans un home ou bien vous avez décidé de changer de voiture…

Première chose qui devient assez accessible : disposer d’un appareil numérique. Les objets photographiés se vendent bien mieux. Vous pouvez inscrire votre objet pour 3, 7 ou 10 jours : essayez de faire terminer la vente un week-end, lorsque les gens sont plus disponibles.

La description est très importante : n’essayez pas d’arnaquer les gens, prévenez que la théière est fendue ou qu’il manque une page à votre livre, plus vous mettez de détails, mieux l’objet est acquis en toute connaissance de cause, et cela vous évitera une évaluation négative.

N’oubliez pas non plus de peser votre objet si vous comptez l’envoyer par la poste: tenez compte de l’emballage qui doit être solide et consultez les tarifs postaux. Les frais d’expédition sont mentionnés plus loin dans le formulaire d’inscription. Vous pourrez également joindre une photo (gratuite) ou plusieurs (payantes). Divers types de présentation de l’annonce sont à votre disposition moyennant un petit supplément. Il est peut-être inutile de se lancer dans les bandes grisées ou les grasses si vous comptez vendre un objet pour 2 ou 3 euros. Mais cela peut devenir intéressant pour attirer l’attention sur une antiquité ou une pièce unique.

Vous voilà désormais vendeur. Pour conserver de bonnes évaluations, il va vous falloir surveiller votre compte en banque pour voir si le versement a été fait, relancer les retardataires, emballer solidement les marchandises et les expédier rapidement. Pour un ou deux objets, pas de problèmes, mais cela peut vite devenir une corvée, car cela demande une organisation assez méticuleuse. N’oubliez pas que vos acheteurs vous évalueront aussi.

Et maintenant, à vous de jouer au petit magasin !

Julia Limbourg


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?