Abattez les mouchards!

SpyBotNe vous braquez pas seulement sur les virus ou les spams. Il existe d’autres nuisances dans l’Internet. Ainsi les spywares ou logiciels espions contrôlent et enregistrent ce qui est tapé sur votre clavier. C’est votre comportement sur la Toile et, éventuellement, vos codes confidentiels qui sont ainsi enregistrés. Heureusement, un logiciel gratuit, SpyBot, vous permet de faire le grand nettoyage.

Son nom exact est SpyBot - Search & Destroy. Sa cible : les spywares, adwares, malwares, HBO ou keyloggers. Les spywares (espiogiciels) ou mouchards sont des logiciels espions notamment publicitaires. Les adwares (tels que Gator) s’installent lorsque l’internaute installe un logiciel Peer to Peer de type Kazaa ou Morpheus; il va provoquer un affichage de liens publicitaires contextuels lorsque certains mots achetés par des annonceurs sont présent dans le contenu éditorial des sites visités. Par malwares (contraction de "malicious software"), on entend une classe de logiciels qui n’ont pour vocation que d’endommager ou entraver le fonctionnement normal d’un système. Les BHO (Browser Helper Objects) sont des programmes qui ajoutent des fonctionnalités – comme des barres d’outils additionnelles - à Internet Explorer. Quant aux keyloggers, ils surveillent votre frappe sur le clavier.

Tous ces logiciels indésirables se retrouvent sans que vous l’ayez demandé dans votre ordinateur sous forme de fichiers sur votre disque dur ou d’entrées dans le registre de Windows. Non seulement, ils gênent votre travail par l’ouverture intempestive d’outils publicitaires mais ils consomment de la mémoire vive et mobilisent des ressources du processeur, utilisent votre espace disque et risquent d’entraîner le plantage d’autres applications.

Sales mouchards

La récolte d’information par un spyware a pour but d’étudier les adresses (URL) des sites web visités, de traquer les mots-clés saisis dans les moteurs de recherche,, d’analyser les achats réalisés via Internet (éventuellement de collecter les informations de paiement bancaire) ou de rassembler des informations personnelles.

Ces spywares s’installent généralement en même temps que d’autres logiciels tels que freewares ou sharewares. Ces derniers logiciels sont faussement gratuits puisque leurs auteurs rentabilisent leur mise à disposition par la vente des informations collectées.

SpyBot à l’oeuvre

L’anti-spyware SpyBot vérifie le système, détectera les indésirables et les supprime avoir vous avoir interrogé. En cas de manipulations incertaines, il sera possible de restaurer les clés précédemment supprimées, une à une. Deux modes d’utilisation sont proposés. Le premier mode est destiné aux utilisateurs débutants. Le second, le mode avancé avancé, conviendra aux utilisateurs confirmés souhaitant effectuer des tâches plus spécifiques.

SpyBot permet également de prévenir les spywares que vous seriez susceptible de télécharger avec Internet Explorer. Le programme est également configuré pour surveiller d’autres navigateurs (Netscape, Opéra- mais aussi de nombreux logiciels susceptibles d’être des cibles de spywares comme FrontPage, MediaPlayer, Office, VisualStudio,... Il se charge également de repérer et d’éliminer les "dialers", logiciels d’appels téléphoniques non-sollicités.

SpyBot dispose d’une base de données de plus de 12.000 références qui lui permet de supprimer tous ces logiciels pollueurs; les mises à jour sont régulières (environ toutes les 3 semaines). Une fonction "vaccination" permet d’essayer d’empêcher le spyware de s’installer à l’avenir.

La version 1.3 de SpyBot Search & Destroy existe en français et en anglais. Ce freeware (gratuiciel) de Patrick M. Kolla pèse 4,2 Mo et peut être utilisé sur toutes les versions de Windows depuis MS Windows 95.

Attention cependant : si SpyBot est un excellent outil, il n’est cependant pas universel. Le recours à un antivirus et à un fire-wall s’impose toujours.

Philippe Allard



Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?