Etes-vous pécéphobe?

GinetteLes autorités fédérales belges veulent vous soigner. Le Service Public Fédéral Technologie de l’Information et de la Communication (Fedict) a consacré un site à Ginette, une ménagère atteinte de pécéphobie. Pourra-t-on ainsi convaincre les techno-réfractaires ?




Dans ce site www.pecephobie.be, il est question de la sécurisation des ordinateurs, des mots de passe, des mails d’origine inconnue, de la protection des données personnelles, des transactions financières, du téléchargement et de la vigilance en tous temps. Des questions importantes puisque les craintes par rapport à l’utilisateur freinent l’accès au PC et à son usage.

Pour faire face à cette phobie (qui se traduit dans un ralentissement de l’achat de PC et de la croissance des connexions Internet)-, le Secrétariat d’Etat à l’Informatisation de l’Etat et le secteur privé se sont associés pour nous offrir ce site.

Certains apprécieront le côté quelque peu déjanté du site avec le personnage de Ginette, une ménagère bien stéréotypée au look très sixties, avec son film, son livre (à télécharger ou commander) à velléités humoristiques "Comme j’ai vaincu ma pécéphobie - 7 étapes pour un PC net et un Internet impec". Ou encore l’utilisation d’animations Flash commentées (l’ensemble pédagogique par exemple).

D’autres s’étonneront justement de l’utilisation du Flash alors que des utilisateurs néophytes ne sont pas nécessairement équipés du lecteur. Ou de l’image réactionnaire véhiculée par Ginette. (bien différente de l’aimable Adèle utilisée en France pour la promotion de l’administration en ligne

Quant au "check-up Pécéphobie", il s’agit davantage d’un gentil concours plutôt que d’une véritable liste de contrôle pour utilisateurs de PC ! Enfin, le module "Mes dealers d’ordinateurs" n’était pas fonctionnel lors de notre visite. Et ce n’est pas plus mal car on se demande pourquoi un site public devrait afficher des distributeurs d’ordinateurs (ou une sélection de ces commerçants).

Réactions

Ce site a suscité des réactions. Bien organisés, les réfractaires à ce film sont d’ailleurs mieux référencés sur Google (introduisez "pecephobie" sur Google.be et regardez les résultats) que le site même de l’opération.

Dans une lettre ouverte, ces associations (BxLUG, FSUGAr et LiLiT) estiment important "de mettre en garde les citoyens sur les risques liés à l’usage d’Internet et de donner des conseils pour une utilisation sereine". Elles s’inquiètent du partenariat avec le secteur privé sans doute demandeur d’un retour sur investissement et craint la partialité. Autrement dit, une orientation vers les solutions commerciales au détriment des solutions dites libres.

Par ailleurs, ce site ne respecte pas les recommandations du W3C, notamment en matière d’accessibilité. Un nouveau site public ainsi ciblé ne devrait-il pas privilégier le respect de ces normes plutôt que le fun et l’esthétique ?

Enfin, on ose espérer que des opérations plus "positives" de promotion de l’Internet et de ces usages disposeront du même déploiement de moyens et d’énergies.

Philippe Allard


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?