Quel écran choisir?

Pas toujours simple de se retrouver dans la jungle des propositions en matière de matière informatique. Bien sûr, en ce qui concerne l'écran il n'y a pas toujours de soucis puisqu'il est fréquent que cet écran soit livré avec l'ordinateur sans que l'utilisateur ait à s'exprimer. En cas de choix, autant connaître quelques critères qui permettent de l'orienter.



On ne reviendra pas ici sur le rôle d'un écran qui permet, tout simplement, de visualiser des données.

La dimension de l'écran est indiquée en pouces (1 pouce valant 2,54 cm); il s'agit en fait de la mesure de la diagonale de cet écran. Cette dimension était habituellement de 15 pouces; elle est souvent aujourd'hui étendue à 17 pouces, le format supérieur de 21 pouces (voire 22) étant davantage utilisé par des graphistes).

CRT ou LCD ?

On connaît deux principaux types d'écran. Les écrans des ordinateurs de bureau classiques utilisent un tube cathodique (CRT ou Cathod Ray Tube) comme pour les télévisions. Ils ont l'avantage d'être robustes et bon marché mais ces écrans sont encombrants contrairement aux écrans plats.

L'écran à cristaux liquides (LCD pour Liquid Crystal Display) est utilisé pour les ordinateurs portables et s'est étendu aux ordinateurs de bureau. Il a pour avantage l'absence de dégagement de chaleur et de rayonnement. Il présente comme désavantages un manque de luminosité et d'uniformité, un contraste limité, des couleurs douteuses, un temps de réponse insuffisant et un angle de vision trop faible. Ce défaut est corrigé avec les écrans à matrice active (TFT ou Thin Film Transistor) qui ont supplanté les écrans à matrice passive (STN ou Supper Twisted Nematic) et permettent une excellente visibilité dans un champ étendu presque équivalent à celui d'un tube cathodique.

Dernier type d'écran, aujourd'hui encore peu usité : les écrans à plasma. Ceux-ci peuvent être de plus grande taille que les écrans LCD. Leur consommation d'énergie est plus importante et leur prix beaucoup plus élevé.

Une affaire de résolution

Les écrans se distinguent également par leur résolution, c'est-à-dire le nombre de pixels affichés sur l'horizontale par ceux affichés sur la verticale. La résolution est en général de 640 x 480, 800 x 600, 1024 x 768 pour les petits écrans (14 à 17 pouces) et de 1280 x 1024, 1600 x 1200 pour les grands écrans (17 à 21 pouces).

La fréquence de rafraîchissement verticale est également une notion importante. Il s'agit en fait du nombre de fois qu'une image est affichée à l'écran en une seconde. Elle se mesure en hertz (Hz) et on considère que la fréquence de rafraîchissement minimale pour une bonne clarté est de 75 Hz. Cette donnée importante est souvent absente des prospectus publicitaires.

Le prix de l'écran varie notamment en fonction de sa taille mais aussi de la résolution et de la fréquence de rafraîchissement verticale. L'écran plat est plus coûteux. L'investissement dans un écran peut s'avérer important; la dépense peut cependant valoir le coût en terme de confort de travail... et de prévention de la fatigue oculaire!

Philippe Allard
    

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?