Vigarello et le corps

Georges VigarelloLa santé se vend bien... dans les magazines ou les collections "populaires" de conseils. Peut-on en dire autant des études universitaires ? Sans doute pas mais depuis plus d’une vingtaine d’années les ouvrages du Pr Vigarello se vendent aussi bien que des vulgaires hamburgers. Il s’agit pourtant de contributions et de réflexions profondes dans les domaines du sport, de la santé, de l’hygiène, de la violence et de leur histoire.


A plusieurs reprises, ses publications connaissent un vif succès dans les pays francophones. Certains ouvrages ont été traduits en portugais, anglais, roumain, espagnol, japonais, chinois, italien, grec, allemand, polonais, turc, slovène.

Né le 16 juin 1941 à Monaco, Georges Vigarello est diplômé en éducation physique (Capeps) agrégé en philosophie. Il est aujourd’hui Professeur à l’Université de Paris-V. Directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (HESS) et co-Directeur du Centre d’Etudes Transdisciplinaires, Sociologie, Anthropologie, Histoire (CETSAH).

Membre de l’institut universitaire de France et Président du Conseil scientifique de la Bibliothèque nationale de France, il est cependant connu d’un plus large public à travers la diffusion de ses ouvrages. Le spécialiste Vigarello a su toucher le grand public et ses ouvrages, souvent primés, ont été réédités dans des collections de poche.

Une perception évolutive

Ses recherches sont centrées sur l’histoire des représentations du corps (histoire des pratiques corporelles, histoire de l’hygiène et des pratiques de santé, histoire de la violence physique, histoire des normes et des pratiques d’apparence physique).

Les titres des ouvrages de Georges Vigarello trahissent ses préoccupations : le corps avec ses normes et les pratiques destinées à l’embellir, à l’entretenir ("Histoire des pratiques de santé - Le sain et le malsain, santé et mieux-être depuis le Moyen Age" mais aussi le corps susceptible d’être agressé (violence et viol avec "Histoire du viol, XVIe-XXe siècles").

Vigarello offre également une vision historique et donc évolutive du corps et de ses représentations, des pratiques et techniques physiques, de l’hygiène ("Le propre et le sale - L’hygiène du corps depuis le Moyen Age et de la santé").

Son prochain ouvrage, "Histoire de la beauté : Le corps et l’art d’embellir (XVIe-XXe siècle)" (Seuil) sort en août 2004 tandis que "Le corps redressé", paru pour la première fois en 1978, est à nouveau réédité (Armand Colin, sortie en octobre 2004).

A l’heure des Jeux Olympiques, les titres de plusieurs de ces ouvrages ("Du jeu ancien au show sportif, la naissance d’un mythe", "Le spectacle du sport", "Le sport, la triche et le mythe") interpelleront les observateurs du sport et des médias.

Philippe Allard

    


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?