Une opération au laser pour corriger la myopie

OeilPour beaucoup de porteurs de lunettes et lentilles, la sensation de se réveiller en voyant clairement est bien lointaine; souvent, ils ne s’en souviennent même plus ! Beaucoup pensent à l’opération qui pourrait remédier à cette gêne quotidienne. Mais l’opération des yeux suscite aussi beaucoup de questions et les réponses semblent parfois… floues. Pour voir plus clair, le témoignage de Claire.


Tout commença en novembre : une sorte de ras-le-bol de fin d’année sûrement. Marre de ces lunettes, de la buée, de la pluie, des piscines, du sport, de mes yeux rétrécis par mes verres,... Bref, il était temps de prendre les choses en main. J’avais déjà pensé à l’opération comme un doux rêve lointain; cette fois, c’était décidé, j’allais trouver un ophtalmo qui me donnerait les informations dont j’avais besoin et qui me dirait si j’étais opérable.

La première chose à faire est donc de trouver un bon ophtalmologue. Le premier réflexe est d’aller sur Internet mais les noms de ces "rendeurs de vue" ne nous donnent pas beaucoup d’information sur leur compétence. Le bouche à oreille me conduit chez un ophtalmologue très réputé et qui a déjà beaucoup opéré. Je prends donc rendez-vous; ce spécialiste étant très demandé, le rendez-vous ne sera fixé que 4 mois plus tard ! En retéléphonant régulièrement j’ai su avoir finalement un rendez-vous 1 mois plus tard, grâce à un désistement. Me voilà donc à mon premier rendez-vous début décembre.

Préalables

Après divers examens réalisés par son assistante, me voilà devant le médecin qui, lui aussi, me fait subir quelques examens. Avec des gouttes à mettre dans les yeux qui brouillent la vue pendant environ 2h et qui nous rend sensible à la luminosité pendant le même temps, j’ai donc apporté mes lunettes de soleil pour le retour. Il m’explique alors que je suis opérable : ma vue est stabilisée depuis assez de temps et avec ma myopie moyenne (-6,5 alors que la myopie est considérée comme forte à partir de -8), il ne devrait y avoir aucun problème pour retrouver une vue normale sans lunettes. Il insiste sur le fait que je verrai comme avec mes lunettes, sauf que je ne devrai plus les porter mais pas mieux que pour le moment, l’opération ne me dotera pas d’un superpouvoir ! Pas de problème, ce n’était pas mon but!

Honoraire de ce premier rendez-vous : 75 € (en partie remboursés par la mutuelle) et l’opération elle-même me coûtera 1000 € par oeil (non remboursé par la mutuelle). On opère les 2 yeux en même temps. D’après quelques recherches sur le web, il est possible de trouver moins cher (l’intervention coûterait alors entre 1.200 et 2.000 €) mais faut-il chercher à économiser quelques centaines d’euros avec le risque de retarder l’opération et surtout de tomber sur quelqu’un de moins compétent

Préparatifs

Une semaine après mon premier rendez-vous, je reçois une lettre du médecin avec l’explication du déroulement de l’opération, des informations sur ce que je ressentirai comme sensation après l’intervention, une décharge à signer, des consignes et des ordonnances. Si je portais des lentilles, je devais ne plus en mettre à partir de 2 semaines avant l’opération. Le jour de l’opération, il faut se démaquiller soigneusement et bien se laver le visage car mes yeux ne pourraient plus être en contact avec de l’eau pendant une semaine.

Je devais m’assurer qu’un "aide" pourrait me conduire et ramener le jour de l’opération et qu’il pourrait être présent pendant 48h pour m’aider à mettre les gouttes et m’assister en cas de soucis. Avant l’opération, je devais donc acheter le nécessaire pour ma convalescence : 3 collyres (gouttes) différents, un masque qu’on peut congeler, des compresses stériles, des Dafalgan codéine, une boite de somnifères (mais il ne faudra en utiliser qu’un) et des lunettes de soleil bien couvrantes.

Le jour J

Le jour de l’opération, je me rends donc au cabinet de l’ophtalmo à 14h45 pour qu’il me refasse des examens préparatoires, mon aide me rejoint et nous allons ensuite au Heysel où se déroulera l’opération, l’ophtalmologue arriverait après pour procéder à mon opération et celles des autres patients. Je devais passer à 18h. Nous sommes accueillis par une infirmière qui nous propose de nous asseoir dans la salle d’attente, nous devons ensuite procéder au payement.

Arrive enfin mon tour... L’infirmière me met alors un bonnet sur les cheveux et une tunique stérile au dessus des vêtements. Pour endormir mes yeux, elle doit me mettre différents collyres, 4 gouttes par oeil plus une 5e pour désinfecter; moi qui ai des problème pour ouvrir les yeux lorsque qu’on essaye d’y mettre quelques choses dedans, autant dire qu’à la 3e goutte, l’ouverture des paupières était pénible mais j’y suis arrivé ! On m’amène alors dans la salle d’opération (tandis que mon aide est conduit dans un bureau où il pourra suivre l’opération sur un écran avec vue sur mes yeux).

Je me couche sur le siège qui est ensuite baissé vers le bas, ma tête calée. Le docteur arrive alors, me remet des gouttes et pose l’écarteur, je ne sais donc plus cligner mes yeux. Je dois donc garder l’oeil ouvert devant ce qui se passera en mettant mon instinct de côté. On me cache un oeil et je dois fixer un point rouge, le médecin commence alors son opération en me décrivant ce qui se passe : maintenant tu ne verras plus; tu verras flou, continue à regarder la lumière rouge,... Arrive le moment du laser ou il faut regarder le point rouge avec l’infirmière qui décompte (43 secondes par oeil pour moi), après ça l’ophtalmologue applique encore différentes choses et puis on passe à l’autre oeil.

L’opération finie le médecin me prend par la main pour me conduire au bureau où se trouve mon aide. Je vois flou mais bien (comme si j’avais de la buée sur mes lunettes disons, sauf que je n’ai pas de lunettes!) le docteur me tend alors des lunettes de soleil qui couvrent bien les yeux. Les yeux se réveilleront bientôt je verrai alors plus flou et je serai sensible à la lumière. Il m’explique qu’il a placé des lentilles pour "faire réservoir" lorsque je mettrai des gouttes; il me les retirera au prochain rendez-vous : vendredi.

Après l'opération

En attendant vendredi, je dois bien manger comme d’habitude et pour une bonne cicatrisation, le mieux est de rester le plus possible dans le noir, les yeux fermés et de dormir. L’ophtalmologue me décrit alors précisément comment se passeront ces 3 prochains jours : je dormirai bien ce soir là, mardi, la journée de mercredi se déroulera bien, je commencerai à avoir des sensations de grain de sable et des désagréments mercredi soir, nuit et jeudi. Cela commencera à aller mieux la nuit de jeudi à vendredi et vendredi devrait se passer sans trop de gène dans les yeux. Au moins j’étais bien prévenue !

Dans l’enveloppe reçue plus tôt se trouvaient les indications avec toutes les heures de prise de collyres et de médicaments (certains à prendre d’office et d’autres à prendre en cas de douleur). Nous sortons du bâtiment à 18h15 l’opération n’a pas duré plus de 15 minutes en tout.

Comme demandé, les lunettes de soleil sur le nez, je ferme les yeux durant la route, lorsque je rentre à la maison, nous tamisons les lumières, je garde les lunettes (que je garderai en intérieur et extérieur jusqu’à dimanche) et je me repose un peu; l’opération m’a beaucoup stressée et fatiguée sans que je m’en rende compte.

A 20h il faut déjà me mettre les 1ères gouttes, je redoute ce moment, je n’avais vraiment plus envie qu’on touche à mes yeux mais cela se passa bien, il faut au préalable bien se laver les mains, il est impératif qu’aucun microbe n’atteigne mes yeux aucun grattage n’est permis ! Comme demandé je prends ensuite le somnifère et vais dormir, K.O. A 22h mon aide vient me réveiller; il faut faire la 2e tournée de gouttes. La nuit, comme prédit, se déroule sans problème, je dors profondément.

Lorsque je me réveille (à 9h pour les premières gouttes de la journée (il fallait mettre 2 gouttes par oeil à 9h, 14h, 18h et 22h) je sens mes paupières un peu collées, je vois flou mais moins que lorsque j’étais myope et sans lunette. On pourrait se dire que passer 4 jours dans le noir à ne rien faire doit être très ennuyant mais en fait, je me sentais fatiguée, comme lorsqu’on est grippé et que dormir ou se reposer toute la journée n’est pas dérangeant du tout mais plutôt nécessaire. Le mercredi soir, comme prédit également, je commence à sentir une gène, même les yeux fermés, j’ai une sensation désagréable, un picotement, qui était gênant mais pas douloureux, je n’ai donc pas pris les médicaments proposés en cas de douleur. Je n’ai donc pas passé une bonne nuit, je me suis réveillée plusieurs fois, des larmes coulaient régulièrement, ce qui était normal (mais désagréable) aussi. La journée du jeudi se déroula avec les mêmes sensations, la nuit du jeudi était plus paisible. Le vendredi, j’attendais impatiemment mon rendez-vous chez l’ophtalmo, je sentais que les lentilles me dérangeaient, je voulais ne plus avoir ce corps étranger sur les yeux.

A mon arrivée chez l’ophtalmo, je recroise les patients qui s’étaient fait opérer le même jour que moi : l’une avait eu des douleurs fortes pendant la semaine, l’un continuait à être très sensible à la lumière (larme dès qu’il retirait les lunettes de soleil), l’autre savait déjà lire alors que moi et les autres voyions encore trop flou pour ça... Bien que, tout comme moi, les descriptions du docteur avaient été justes, les résultats, à ce moment là étaient différents; tout dépend de la personne.

Lors de ma consultation, le médecin m’a retiré les lentilles (enfin !) ce qui a fait un bien fou! Et j’ai appris alors que mes yeux avaient tout à fait cicatrisé. Je devais encore mettre mes gouttes jusqu’au samedi et à partir du dimanche je devais mettre de nouvelles gouttes pendant 8 jours en diminuant le nombre de prises petit à petit. Le dimanche, je pouvais ne plus mettre les lunettes de soleil à l’intérieur et je pouvais enfin me laver le visage. Ce jour là j’ai su regarder un peu la télévision, le lendemain, j’arrivais à voir assez clair pour lire et il me fallu encore quelques jours pour lire assez bien pour savoir suivre les sous-titres de film.

Le bilan

Encore un rendez-vous le mardi, un simple checking et puis un autre 3 semaines plus tard. (le rendez-vous post opératoire était compris dans le prix, les 2 suivants coûtaient 60 € et je devrai encore revenir en avril).

La vue doit encore se stabiliser pendant les 7 semaines suivant l’opération mais maintenant, après 3 semaines je n’ai plus l’impression d’avoir de haut ou de bas... En tout, j’aurai donc payé 75 € + 2.000 € + 60 € + 60 € + 60 € soit 2.255 € que je ne regrette pas du tout! Et chaque fois que j’entends parler d’une personne s’étant fait opérer des yeux, j’entends la phrase : Si j’avais su, je l’aurais fait plus tôt!


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?