Une meilleure connaissance de l'obésité

Obésité : ballonUne enquête sur la connaissance, la perception et les attentes des Belges sur les traitements de l’obésité révèle une méconnaissance des traitements de la surcharge pondérale et de l’obésité. Un Belge sur deux (49%) est convaincu que la chirurgie de l’obésité convient à tout le monde. Il parait urgent d’informer le grand public sur ces traitements, les résultats escomptés et leurs effets secondaires.


L’obésité touche actuellement plus de 300 millions de personnes dans le monde et près d’un Belge sur deux souffre de surcharge pondérale ou d’obésité. Pourtant 55% de notre population ignore tout de son traitement. A la demande d’Aprime, société leader en Belgique de la distribution de produits liés aux traitements médicaux et chirurgicaux contre l’obésité, Ipsos a mené au début de l’année 2006 une enquête sur la perception et la connaissance qu’a le grand public des traitements de l’obésité. Les résultats parlent d’eux-mêmes : plus de la moitié des personnes interrogées ne connaissent pas de traitement de obésité. Ces résultats ont fait réagir le monde médical qui se mobilise pour dénoncer une situation inquiétante et diffuser une information de qualité sur le traitement de l’ obésité.

L’enquête menée sur les traitements de l’obésité, confirme les chiffres obtenus précédemment par diverses études, mais souligne une méconnaissance importante des traitements de cette maladie. 28% de la population belge souffre de surcharge pondérale (BMI de 25 à 29) et 17% est obèse (BMI égal ou supérieur à 30). La surcharge pondérale et l’obésité altèrent, parfois très gravement, la qualité de vie des personnes qui en souffrent.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?