Une information sur le cancer de la prostate

Le succès du premier programme d’information sur le cancer de la prostate démontre un réel besoin d’information chez les patients et les médecins. Cependant la maladie reste tabou. C’est pourquoi toutes les parties impliquées organisent une 2e campagne d’information. Une meilleure connaissance du cancer de la prostate représente la meilleure des préventions.


Les Belges le savent: le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez l’homme. Il y a plus d’un an, les symptômes, les possibilités de traitement et le dépistage étaient pratiquement méconnus. Le programme national d’information sur le cancer de la prostate lancé en octobre 2003 a amélioré la connaissance de la maladie. 

En effet, à la suite de la campagne, l’INRA a organisé une deuxième enquête dans le but de mesurer l’impact du programme d’information sur la population belge. Le cancer de la prostate est désormais un cancer mieux connu et les résultats le prouvent:

  • 68% de la population reconnaît l’existence de tests de dépistage (contre 60% avant la première campagne). Pour 80 % de ceux-ci, on remarque qu’ils sont familiers avec les différentes spécificités des tests existants. 
  • Le médecin reste la source d’information première sur la maladie, il donne l’information nécessaire à 37% des hommes au sein du groupe à risques. L’année passée, seulement 27% des hommes étaient informés sur la maladie. 
  • 12% de la population est informée via la presse.

  • Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?