Un petit coup de blues hivernal?

Paysage hivernalBeaucoup de gens se sentent un peu endormis lorsqu'il fait plus sombre et que les journées sont courtes. Mais on peut estimer à 1 sur 10 le nombre de personnes qui sont réellement gênées par des problèmes et des symptômes entravant leur vie normale. Cette catégorie de personnes est touchée par la dépression ou le blues hivernal. Dans les cercles scientifiques, on parle de Seasonal Affective Disorder (SAD).


Les symptômes

Les gens qui sont confrontés à la dépression hivernale ont affaire à un nombre de symptômes typiques. Le changement de saison provoque en tout premier lieu un sentiment de dépression (détresse, angoisses,…) ainsi que des problèmes de sommeil et d'alimentation.

Ils dorment et mangent trop et malgré les nombreuses heures sommeil ne se sentent pas frais et dispos. Ces symptômes génèrent un nombre de problèmes à leur tour, allant des problèmes de comportement et d'irritabilité aux problèmes familiaux (disputes) et même à la douleur physique. D'après les études, ce sont surtout les femmes et les enfants qui sont les plus touchés par le blues hivernal.

Les causes

On ne connaît pas encore la cause précise de cette dépression hivernale. En tout cas il ne s'agirait pas d'une maladie psychosomatique. Les patients ne s'imaginent pas qu'ils sont malades. Au cours des années, plusieurs théories sur les causes ont vu le jour. Actuellement, c'est la théorie de la lumière qui est la plus admise. Selon cette théorie, c'est le manque du soleil en hiver qui est la cause de la maladie. Parallèlement, la luminothérapie a beaucoup évolué et a déjà aidé bien des gens dans leur lutte contre la dépression hivernale.

Une autre théorie importante affirme que le dérangement de l'horloge biologique serait le coupable. Les gens ayant une horloge biologique plus sensible digéreraient mal les perturbations et seraient confrontés à la dépression hivernale pour cette raison.

Le traitement

Bien qu'on ne connaisse pas encore véritablement la cause spécifique, il existe depuis quelques années une thérapie qui produit des résultats favorables. La luminothérapie semble convenir et rendre plus gais les malades de blues hivernal. Le traitement par la lumière peut être effectué de différentes façons. La manière la plus simple est de veiller à fournir au patient chaque jour une dose de soleil suffisante dans les yeux (par exemple en allant se promener).

On peut également utiliser une lampe (sun box, light box) ou d'une source lumineuse similaire. Le patient est soumis à la lumière chaque matin durant 15 à 45 minutes. La lampe génère un blanc intense. Entre-temps, le patient peut tranquillement lire ou regarder la TV. Il doit simplement veiller à ce que la lumière atteigne bien les yeux. Ces lampes spéciales sont en vente libre dans le commerce. Bien qu'il ne soit pas nécessaire de les commander par l'intermédiaire d'un médecin, il est malgré tout recommandé de lui en parler. En effet, la luminothérapie peut être déconseillée ou néfaste pour les personnes souffrant, par exemple, d'affections de l'oeil.

Paul Willems


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?