Tatouages au henné et allergies

Il est tentant de se faire orner d’un tatouage au henné. Ou de céder à la demande de sa (petite-)fille. L’effet est plutôt joli et il permet de tester un tatouage temporaire avant d’opter peut-être pour une solution plus "définitive". Et puis les sollicitations ne manquent pas. Dans nos rues commerçantes, dans les lieux animés de l’été et dans tous les lieux de villégiature, les "tatoueurs" au henné prolifèrent. Attention pourtant, ce type de tatouage peut provoquer de sérieuses allergies !


Depuis quelques années, en Belgique et à l étranger, les dermatologues ont constaté un nombre croissant de réactions allergiques sévères provoquées par des tatouages éphémères au henné contenant de la para-phénylènediamine (PPD). La PPD est une substance très allergisante, autorisée dans les teintures pour cheveux, mais interdite dans les produits à appliquer directement sur la peau.

Avec le henné pur, les réactions allergiques sont rares. Quand les préparations colorantes ne contiennent que du henné, il faut plusieurs heures pour colorer la peau et la coloration obtenue est orange à marron rouge. Si de la PPD est ajoutée, le dessin sera plus noir et apparaîtra plus rapidement, mais le risque d allergie est alors très important.

Réactions

Les réactions allergiques provoquées par la PPD apparaissent généralement 2 à 3 jours après l’application du tatouage éphémère chez un sujet déjà sensibilisé, mais ne peuvent apparaître qu après une dizaine de jours, quand le tatouage est à l origine d une sensibilisation primaire (ce qui est souvent le cas d ailleurs). Différents symptômes ont été observés : démangeaisons, rougeurs, boutons, ampoules, érosion. Une hyper-pigmentation de la peau et des cicatrices peuvent persister.

En principe, on est sensibilisé à vie et on peut développer ensuite des allergies à tous les produits qui contiennent de la PPD ou des produits analogues, notamment les teintures capillaires, certains colorants textiles, caoutchoucs, filtres solaires, voire même certains médicaments.

Lorsque de telles réactions apparaissent, il faut contacter rapidement son médecin ou son dermatologue qui prescrira le traitement adéquat

Contrôle

En Belgique, des contrôles seront organisés par le Service Inspection du

Service Public Fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement
dans les lieux… sensibles.

Robert Derumes
(source :
Service Public Fédéral Santé publique
)


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?