Risque cardiovasculaire, cholestérol et tension artérielle

risque cardiovasculaire et hypertensionTrois quart des Belges à risque cardiovasculaire ignorent les taux cibles à atteindre aussi bien pour le cholestérol que pour la tension artérielle. Un total de 1800 Belges âgés de 15 ans et plus présentant un ou plusieurs facteurs de risques cardiovasculaires ont participé à l’enquête de l’asbl Prévention Santé. L’objectif était d’évaluer leurs connaissances des facteurs de risque cardiovasculaire à un moment où l’information n’a jamais été aussi importante sur ce sujet.


L’enquête s’est focalisée sur 2 facteurs de risque perçus comme les deux plus importants aux yeux des personnes interrogées, à savoir le cholestérol et l’hypertension artérielle. À noter que l’obésité n’arrive qu’en 6e position dans ce classement.

Que retient cette population à risque de toutes ces informations ? Les personnes traitées pour ces facteurs de risques ont-ils une meilleure connaissance par rapport au reste de la population ? L’enjeu est essentiel car tous les spécialistes s’accordent pour dire que la première étape dans le traitement est la prise de conscience, qui passe nécessairement par une information adéquate. D’autre part, les connaissances sur ces facteurs de risque évoluent très vite. D’autant que la progression maintenant constante du syndrome métabolique qui multiplie par deux la probabilité de survenue d’un accident cardio-vasculaire par rapport à une population exempte, conduisent à revoir régulièrement les recommandations de prise en charge. Aujourd’hui les spécialistes recommandent d’éduquer les patients à haut risque à atteindre les valeurs les plus basses, que ce soit pour le cholestérol ou l’hypertension artérielle. Parallèlement, les statines les plus puissantes viennent tout récemment de démontrer un effet bénéfique sur l’athérosclérose ou "effet pléïotropique" agissant sur plusieurs facteurs de risque.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?