Maigrir: l'obsession du 21e siècle

L’année dernière, plus de 4?000 opérations de chirurgie gastrique ont été pratiquées dans notre pays. Pour de nombreuses personnes, la gastroplastie semble être la seule manière de contrôler son poids. Mais n’y a-t-il vraiment pas d’autres solutions ?


Si on nous enlève une partie de l’estomac, on mange moins. Il s’agit d’une idée simple et d’une intervention tout aussi facile, mais cela ne signifie pas que tout le monde entre en ligne de compte. D’ailleurs, le chirurgien n’enlève pas littéralement une partie de l’estomac.

En fait nous plaçons un anneau autour de la partie supérieure de l’estomac, nous explique Jan Paulussen, interniste-gériatre qui dirige un cabinet spécialement consacré à l’étude de l’obésité à l’hôpital de Herentals. Cette intervention permet de réduire considérablement la taille de l’estomac. Après 2 cuillères de soupe, vous être déjà rassasié. Les premières semaines après l’opération, la plupart des patients ne consomment plus que 600 calories par jour. J’ai traité un homme qui continuait à manger trop mais il s’agissait d’un cas de gourmandise exagérée. 

Il s’agit d’une opération endoscopique ; les risques de complications sont donc très limités, ce qui n’est pas le cas d’autres méthodes telles que l’agrafage vertical, le By-pass (surtout pratiqué aux États-Unis) ou la gastrectomie. Ces interventions sont non seulement irréversibles, mais provoquent également de nombreux effets secondaires qui réduisent les ballonnements causés par la restriction gastrique à un banal petit désagrément. Les complications telles que la diarrhée, les problèmes de digestion et l’ostéoporose sont la raison pour laquelle Jan Paulussen ne pratique pas ce genre d’interventions radicales. De toute façon, il a déjà assez de travail.

Nous sommes nous-mêmes surpris de la demande. On pourrait même dire que nous avons commencé à pratiquer ces traitements à la demande des patients, en particulier la demande croissante pour des interventions chirurgicales.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?