Leur poids menace les Belges

Et pourtant trois quarts (73%) des Belges perçoivent leur comportement alimentaire comme sain! Les chiffres sont là: 43% des Belges ont un poids qui menace leur santé (BMI += à 25), mais seulement 24% sont conscients de leurs excès alimentaires.


IMC ou BMI

Il sera ici question d'IMC (Indice de masse corporelle) ou de BMI (Body Mass Index). C'est la mesure qui est la plus fréquemment utilisée pour déterminer une surcharge pondérale.

Elle se calcule
en divisant le poids exprimé en kg par la taille exprimée en mètre au carré (kg/m2). Le poids de forme est celui qui correspond à un indice de masse corporelle compris entre 20 et 25. Pour un IMC compris entre 25 et 30, on parle de surcharge pondérale. Au-dessus de 30, on parle d'obésité

Chez nous

43% des Belges ont un IMC = à 25, marqueur d'une surcharge pondérale présentant des risques pour la santé. 73% sont satisfaits de leur comportement alimentaire et seulement 24% sont conscients de leurs excès.

Un Belge sur trois a le projet de perdre du poids dans les prochains mois; l'objectif moyen est une perte de 10 kilos. La balance reste "le" critère pour évaluer le poids à perdre (62%), tandis que le calcul de l'IMC - poids de forme - reste anecdotique (6%). Près d'1 Belge sur 2 associe les médicaments sous prescription pour perdre du poids aux amphétamines pourtant interdites dans notre pays. La consultation d'un professionnel de la santé pour perdre du poids n'est que très peu envisagée.

Tels sont quelques résultats de l'enquête menée en mars 2004 par l'INRA à la demande du Forum Obésité, plate-forme qui réunit tous les acteurs qui luttent contre l'obésité en Belgique.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?