Les personnes âgées menacées par la dénutrition

Dénutrition chez les personnes âgéesLa dénutrition menace aujourd'hui la santé et la qualité de vie des personnes âgées. Les résultats d’une nouvelle étude démontrent que toutes les personnes de plus de 70 ans sont à risque. Un constat: dénutrition et perte d’autonomie vont de pair.


Au mois de novembre 2008, 5.334 personnes âgées de plus de 70 ans ont participé à une action de dépistage de la dénutrition. Les résultats de cette étude qui porte le nom NutriAction 2008 révèlent que près de 6 personnes âgées sur 10 (57%) ont un véritable risque de dénutrition. Et 16% des personnes dépistées étaient en état de dénutrition.

Le nombre de personnes dénutries augmente avec l’âge. Autrement dit: toute personne ayant plus de 70 ans est à risque et doit être vigilante. NutriAction 2008 montre également le lien entre la dénutrition et la perte de mobilité. Cette constatation est importante, sachant que la perte de mobilité est une des raisons principales d’une admission dans une maison de repos et de soins.

Prévention et traitement

La prévention et le traitement de la dénutrition sont faciles et peu coûteux. Voilà pourquoi le comité scientifique de NutriAction souligne l’importance de la vigilance. Pour le professeur A Van Gossum, représentant de la Société Belge de Nutrition Clinique, lié à Erasme (ULB), Bruxelles: Combattre la dénutrition est une responsabilité partagée. Non seulement la personne âgée doit être vigilante en cas de perte de poids ou d’appétit, mais également l’ensemble de son entourage: famille, voisins, soignants, médecins. D’autres acteurs sont essentiels: l’industrie alimentaire et le gouvernement. En créant un cadre qui favorise un dépistage systématique et un meilleur accès au traitement, le gouvernement peut jouer un rôle actif dans le combat contre la dénutrition.

La prévention et le traitement de la dénutrition sont simples. Une fois la dénutrition reconnue et diagnostiquée, il est important de traiter l’affection. Il existe de nombreuses façons de prévenir la dénutrition et d'inciter les patients à ingérer plus d’aliments. Les méthodes les plus efficaces sont les conseils diététiques et l’introduction de petits en-cas.  Tous les patients dénutris ne sont pas en état d’ingérer une quantité suffisante d'aliments ordinaires. Les aliments liquides médicaux, riches en protéines et en énergie, peuvent leur offrir une solution.


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?