Les jeunes et l'alcool

AlcopopsIl fut un temps où les jeunes garçons buvaient leur premier verre de vin le jour de la communion, une sorte de passage à l'âge adulte! Si la pratique religieuse a régressé, il n'en est pas de même de la consommation d'alcool chez chez les jeunes. 


Le CRIOC a mené une étude "Jeunes et boissons alcoolisées" portant sur les belges  âgés de 10 à 17 ans. Les résultats en ont été publiés en mars 2009. Cette étude révèle que c'est souvent au cours d'un repas familial que les préadolescents, encouragés par leurs parents, goûtent du vin pour la 1re fois. Par la suite, 3 jeunes sur 4 déclarent que leurs parents savent qu'ils boivent de l'alcool et presque 2 sur 3 sont persuadés que ces derniers n'y voient rien à redire.

L'alcool chez les 10-17 ans:
les enseignements de l'étude

  • 2 jeunes sur 3 âgés de 10 à 17 ans ont déjà goûté à une boisson alcoolisée.
  • Ce chiffre varie avec l'âge: 1 sur 3 à l'âge de 10 ans, 1 sur 2 à 11 ans et presque tous à 17 ans. L'initiation commence le plus souvent par le vin bu à l'occasion d'une fête de famille.
  • Les jeunes boivent en général davantage d'alcool pendant le week-end qu'en semaine, avec un pic le samedi où ils consomment en moyenne 2,9 verres d'alcool.
  • Les garçons boivent en moyenne plus d'alcool que les filles: respectivement 6,7 et 5,2 verres sur une semaine. La bière et les spiritueux ont la cote chez les garçons, tandis que les filles préfèrent les apéritifs et les alcopops.
  • Plus d'1 jeune sur 3 déclare avoir déjà bu au moins 6 verres d'alcool lors d'une même occasion. Et il est déjà arrivé à plus d'1 sur 7 de ne plus se souvenir le lendemain de ce qui s'est passé lors d'une soirée trop arrosée. Tandis qu'1 sur 10 a déjà blessé quelqu'un à cause d'une consommation abusive.
  • La plupart du temps, les parents savent que le jeune boit mais ils ont tendance à minimiser les dangers de la consommation d'alcool. Les parents craignent beaucoup plus une consommation de tabac ou de drogues.
  • Fumer et boire de l'alcool vont souvent de pair chez les jeunes car, parmi eux, les fumeurs dépendants boivent plus souvent de l'alcool que les autres.
  • Les jeunes mécontents de leur milieu de vie, de leur famille, de leur école voire d’eux-mêmes sont également plus enclins à consommer des boissons alcoolisées. Tout comme les jeunes qui estiment que l’alcool, le tabac et les drogues ne présentent pas de dangers pour la santé.
  • Les jeunes de l'enseignement technique et professionnel boivent aussi plus d'alcool que la moyenne.

Source :

CRIOC

Robert Derumes


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?