Les boissons énergisantes : bon ou mauvais ?

Elles stimulent le corps et l’esprit et vont jusqu’à "donner des ailes". Les consommateurs, aveugl"s par le marketing, achètent les yeux fermés. A tort ou à raison ?



La plus connue d’entre elles se targue de "donner des ailes". Comment ? Grâce à un savant mélange de caféine, de taurine (un acide aminé), de glucuronolactone (un glucide) et de vitamines B. Certaines marques ajoutent des plantes énergisantes comme le guarana ou le ginko biloba. Leur but ? Donner un coup de fouet avant un effort physique ou intellectuel.

La liste des ingrédients en impressionne plus d’un. Certains sont même persuadés de consommer un produit naturel. Incroyable : au Canada, les ‘energy drinks’ sont d’ailleurs enregistrées comme tels. Or, il n’en est rien puisque tous les composants sont synthétiques et crées en laboratoire.

En ouvrant une de ces canettes, les consommateurs sont aussi convaincus de se faire du bien. Ce que tous ne savent pas, c’est que les Red Bull et compagnie sont interdits dans plusieurs pays qui préfèrent attendre les preuves de leur innocuité…

Des ingrédients magiques ?

Les "bulles d’énergie" contiennent avant tout de la caféine. Beaucoup : 80 mg dans une canette de 25 ml. C’est plus que dans une bouteille de cola. À titre d'exemple, l'espresso, le café le plus serré, en contient 50. Ici, la caféine est d'autant plus rapidement assimilée qu'elle est consommée dans une boisson froide.

Les avantages et les inconvénients de la caféine sont connus de longue date. Une forte consommation a des effets secondaires chez de nombreuses personnes : hypertension  artérielle,  problèmes digestifs et respiratoires, effet diurétique, maux de tête, anxiété, irritabilité, tremblements… Une consommation quotidienne supérieure à 100 mg empêcherait de dormir et une consommation supérieure à 210 mg augmenterait le niveau d’anxiété.

Vient ensuite la star des boissons énergisantes, l’ingrédient qui fascine : la taurine. Beaucoup pensent qu’il s’agit de semence de taureau ! En réalité, c’est un acide aminé présent dans la majorité des tissus animaux et humains. Il porte ce nom car il a été découvert la première fois dans la bile du bœuf. Notre organisme n’en produit pas assez, mais nous pouvons en trouver dans certains aliments comme le poisson, la viande ou le lait.

La taurine agit sur la rétine, le système nerveux et les reins. Antioxydante, elle régule la concentration en calcium dans les cellules et module les réactions inflammatoires. Mais si elle est présente dans les bulles d’énergie, c’est avant tout pour son rôle de neurotransmetteur. Elle augmente et facilite la communication entre neurones ! C’est donc elle qui "stimule l’esprit".

Seulement, la taurine est encore mal connue et c’est pourquoi elle est interdite dans certains pays. Une étude sur des rats en 2003 a montré qu’elle provoquait de l’hyperactivité, une grande sensibilité au bruit et des comportements bizarres.

Les boissons énergétiques, c’est aussi du glucuronolactone, un glucide qu’on ne connaît pas encore bien. Il est naturellement présent dans l’organisme et intervient dans la métabolisation des toxines, mais on craint qu’une trop forte dose soit toxique pour les reins. Problème des chercheurs : ils ne connaissent pas le seuil de toxicité.

C’est ce qui attire aussi, c’est les vitamines.  Une canette suffit à couvrir les besoins journaliers de B5, apporte le double des besoins en vitamines B3 et B12 et environ 3 fois ceux en vitamine B6. Ce surdosage est parfaitement inutile, le corps est obligé de les éliminer par les urines, obligeant les reins à travailler plus.

Certaines marques ajoutent du guarana (une forme naturelle de caféine), du ginseng ou encore du Kava kava… des plantes qui ne conviennent pas à tout le monde.

Enfin, ces canettes sont du sucre en puissance ! Elles contiennent l’équivalent de 7 morceaux de sucre ! C’est aussi ça qui donne de l’énergie, mais nous savons à quel point c’est mauvais pour la santé.

Le mélange avec l’alcool

Dans les boîtes de nuit, la mode est au vodka-Redbull. Les sorteurs invétérés ne jurent que par ce mélange. Pratique : il permet de ‘tenir’ toute une nuit malgré une beuverie excessive. Pourtant, il est spécifié sur la canette ‘ne pas mélanger à de l’alcool.’ ou plutôt ça l’était : la mise en garde à disparu. En fait, la taurine et la caféine renforcent les effets de l’alcool tout en diminuant la sensation d’ébriété. Le buveur de vodka-Red Bull est saoul, mais n’en ressent pas les effets (fatigue, bouche sèche, manque de coordination motrice, …).

Résultat : il prend le volant en pensant être en pleine possession de ses moyens. Une étude américaine montre d’ailleurs que les gros consommateurs de boissons énergisantes se croient invincibles et multiplient les comportements à risque (non-respect du port de la ceinture de sécurité, acte dangereux accompli par défi, rapports sexuels non protégés, etc). Plus graves, des décès à travers le monde, en Suède en particulier, ont été rapportés à la suite de la consommation concomitante de Red Bull et d’alcool.

Les chercheurs s’y intéressent

Une étude de l’université d’Etat Wayne aux USA a montré que la tension artérielle et le rythme cardiaque ont augmenté chez les adultes en bonne santé qui consommaient deux canettes par jour d’une boisson énergisante. Ces constatations furent faites dans les deux heures suivant l’ingestion, chez les participants assis regardant un film. La conclusion des chercheurs est qu’il est fortement déconseillé aux personnes souffrant d’hypertension et de problèmes cardiaques de consommer des 'energy drinks'.

Reste que même les sujets en bonne santé rapportent souvent les effets secondaires suivants : nausées, vomissements, accélération du rythme cardiaque,... Lorsqu’ils consomment la boisson en trop grande quantitÈ ou avec de l’alcool.

Alternatives naturelles ?

Ellen Desmecht, herboriste, conseille le guarana, en poudre ou en ampoule, pour un effet ‘boost’. C’est l’énergisant naturel le plus fort. Dimitri Ivlef, médecin généraliste, rappelle quant à lui qu'"une alternative, même issue de la nature, ne sera pas 'naturelle' si elle est prise dans des concentrations très élevées. La vraie solution reste le sommeil et une bonne hygiène de vie."

Ne confondez pas les boissons énergisantes avec les boissons énergétiques (Isostar, Extran, Gatorade...), destinées aux sportifs, qui apportent de l’énergie sous forme de sucres rapides et lents et servent à lutter contre la déshydratation due à l’effort. Et les smart-drinks (Tao,...) qui sont des cocktails surdosés en vitamines, oligo-éléments, sels minéraux et acides aminés, généralement dans une bouteille de jus de fruits. Ceux-là relaxent, donnent du tonus sexuel, apaisent les angoisses, etc.


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?