Le Wallon mange différemment

Le poulet du dimancheUne étude de l’Observatoire de la consommation alimentaire (OCA) publiée en 2006 permet de suivre l’évolution de la consommation alimentaire en Belgique et en Région wallonne de 1955 à 2004. Les comportements alimentaires ont bien changé !


Plus de viande, de fruits et de légumes

Entre 1955 et 2004, on observe des évolutions très sensibles dans la consommation alimentaire en Belgique. Prenons quelques exemples significatifs. 

  • Fruits et légumes. En 1955, la consommation moyenne de légumes consommée par habitant était de 78 kg, celle de fruits de 72 kg. Depuis 2000, la consommation se situe à 100 kg pour chacune de ces catégories. 
  • Lait et produits laitiers. Si la consommation totale de produits laitiers reste stable sur la période 1955-2004, on constate une désaffection pour le lait de consommation, compensée par une consommation accrue des fromages et de yaourts. C’est ainsi que la consommation moyenne/an/habitant est passée de moins de 6 kg pour ces 2 produits en 1955 à 15 kg en 2000.
  • Viande. Une des évolutions les plus marquantes de la consommation concerne le viande. Si la consommation de viande bovine est restée quasi stable sur le période considérée (autour de 20 kg/an), la consommation de viande porcine a quant à elle, doublé en 50 ans, pour se situer à 50 kg par habitant et par an. Plus spectaculaire encore : la consommation de viande de volaille qui est passée de 3 kg en 1955 à 20 kg un demi-siècle plus tard.

12,8% du budget des ménages wallons

Dans le même temps, l’étude de l’OCA pointe une diminution significative de la part du budget consacrée à l’alimentation : en effet, de 60 % au début du 20e siècle, les achats alimentaires ne représentaient plus que 12,8 % du budget des ménages wallons en 2004.

En chiffres absolus, le montant dépensé par l’ensemble des ménages wallons pour l’alimentation à domicile s’élevait à 4,94 milliards d’euros en 2004 (15,26 milliards pour la Belgique). Pour la même année, les dépenses alimentaires moyennes pour l’ensemble des ménages s’élevaient à 3.738 euros en Région wallonne.

Les viandes constituent le premier poste budgétaire dans l’alimentation des ménages (28 % en Région wallonne). Viennent ensuite les dépenses en pains et céréales (16 %), les fruits (7 %) et légumes (7 %).

Plats préparés et restauration hors domicile

Une autre évolution marquante, c’est la progression des dépenses de produits "prêts à manger" dans le budget alimentaire. De 462 euros par an et par ménage wallon en 1999, elles atteignent 565 euros en 2004.

La restauration hors domicile (RHD) désigne à la fois la restauration commerciale (horeca) et la restauration collective. La RHD représente un quart des dépenses consacrées par les ménages à l’alimentation et aux boissons. En 2004, les ménages wallons ont dépensé 1,53 milliard d’euros (5,94 milliards en Belgique) dans les restaurants et cafés.

Robert Derumes

        

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?