Le respirianisme : une nouvelle thérapie controversée

Avec le développement des maladies telles que le diabète, l’hypertension, le cancer …, des voies thérapeutiques sont devenues le quotidien des personnes soucieuses de leur santé. Le respirianisme est un mouvement  qui prône la sous alimentation. Il s’agit d’une croyance qui prône une faible consommation de nourriture et d’eau. Même si le respirianisme est critiqué, il est toujours intéressant de découvrir cette nouvelle thérapie, sans basculer sur le côté mystique ou sectaire. Focus.


Une thérapie aux mauvaises réputations

Selon plusieurs spécialistes, le comportement extrême du respirianisme peut conduire à la sous alimentation parfois mortelle. Il est appelé par ses adeptes : l’Inédit, le Jeune ou encore le Pranisme. Cette thérapie prône que le seul besoin de l’individu est la respiration, et non la nourriture. Depuis quelques temps, des photos d’un couple adepte du respirianisme ont fait le tour du monde à travers la toile. Akahi Ricardo et Camila Castello ont réduit leur alimentation. Sur les photos partagées via Instagram, ils semblent pourtant  être en bonne santé, en affirmant manger que trois repas par semaine. Ces plats sont composés de bouillon, légumes et fruits. Ils se nourrissent en puisant l’énergie dans la lumière divine et l’air.
En France, le Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) s’inquiète du fait que les réseaux sociaux aient un énorme pouvoir, une capacité à séduire davantage de  «personnes fragiles en  quête de mysticisme.» Plusieurs vidéos sont d’ailleurs postés sur You tube pour expliquer cette pratique et recruter des adeptes pour survivre avec des rations minimes.


De multiples conséquences pour la santé

D’après les recherches, ce concept est né dans les années 90. Le mouvement compte aujourd’hui plus de 40.000 adeptes de nationalités diverses. En France, deux conférences annuelles ont été organisées avec l’australienne Ellen Greve alias Jasmuheen, qui porte le mouvement. Pour certains, le respirianisme est un mouvement sectaire, dont les membres courent un danger de mort. Cela ne semble pas déranger, en aucun cas, les respirianistes qui sont de plus en plus nombreux.  L’explication des scientifiques se base sur le fait que les besoins des respirianistes en eau par jour ne sont pas respectés. Chaque personne a besoin d’au moins deux litres d’eau par jour, or les respirianistes boivent peu et s’exposent à une insuffisance rénale. Le danger est plus grand pour les femmes enceintes, qui adoptent ce régime. Pendant la grossesse, la femme a besoin d’une alimentation saine et équilibrée en plus de beaucoup d’eau. En effet, le bébé puise des ressources de sa maman pour se fortifier et grandir. Si elle ne se nourrit pas assez, le bébé risque de naître avec un faible poids ou une malformation de manque de protéines appelé œdème.


Partager







© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?