Lavez-vous les mains qu'ils disaient!

Campagne pour l'hygiène des mainsCela peut paraître étrange mais une campagne vise à sensibiliser le personnel... de soins (les patients également) à l’hygiène des mains. Cette campagne a pour slogan "Vous êtes en de bonnes mains".


Une menace pour la santé publique

La problématique des infections hospitalières atteint régulièrement la presse ces dernières années. Cela n’est nullement étonnant. 5 à 10% des patients qui se présentent à l’hôpital pour des soins courants sont victimes d’infections hospitalières.

La conséquence marquante d’une infection hospitalière est que le patient doit être soigné plus longtemps et que, dans quelques cas, l’issue est fatale. En plus, un séjour hospitalier plus long entraîne des coûts supplémentaires tant pour le patient que pour la société. Les infections hospitalières sont donc, à ce titre, une véritable menace pour la santé publique.

La transmission par les mains

Selon de nombreuses études, il apparaît que la transmission de micro-organismes pathogènes par les mains du personnel de soins est la cause principale de prolifération des infections hospitalières.

L’hygiène des mains se révèle donc être un moyen très efficace et bon marché pour éviter ces infections. Cependant, il faut bien constater que l’application des procédures visant l’hygiène des mains est souvent susceptible à des améliorations.

La campagne

Comme en 2005, cette campagne veut donc sensibiliser tous les prestataires de soins hospitaliers à l’importance cruciale de l’hygiène des mains. Mais la campagne veut aussi s’adresser aux patients. Le patient est sans aucun doute un partenaire à part entière dans la promotion de la qualité des soins.

La campagne proprement dite dure un mois, du 15 novembre au 15 décembre 2006. En outre, l’évaluation est un élément important. De cette manière, la mise en pratique des procédures d’hygiène des mains sera mesurée avant et après la campagne.

Il est évident que l’on ne peut pas éviter toutes les infections hospitalières, mais les promoteurs de la campagne s’attendent malgré tout, sur un laps de temps de quelques années, à pouvoir diminuer les infections hospitalières de 20 à 30%. Une bonne hygiène des mains et une bonne hygiène hospitalière sont de plus des armes importantes dans la lutte contre une utilisation excessive des antibiotiques et par là, contre l’augmentation de la résistance aux antibiotiques des germes multi-résistants ainsi qu’à leur prolifération.

La promotion d’une bonne hygiène des mains consiste en pouvoir influencer constamment le comportement des prestataires de soins. Voilà pourquoi il est primordial de relancer régulièrement cette campagne.

La résolution de prendre le problème des infections hospitalières à bras le corps ressort certainement de la participation à la campagne: plus de 90% des hôpitaux en Flandre, Bruxelles et Wallonie se sont inscrits sur base volontaire. Le respect des prescriptions en matière d’hygiène des mains est passé de 50% avant la campagne de 2005 à 70% après la campagne.

Nosor, la mascotte de la campagne

Nosor, la mascotte de la campagne pour l'hygiène des mainsLe matériel de la campagne est constitué d’affiches, de dépliants pour les patients, de porte-badges, de matériel didactique pour les prestataires de soins et d’un quiz en ligne. Le matériel peut être retrouvé sur le site portail du Service Public Fédéral de Santé publique (

www.health.fgov.be
sous la rubrique Soins de santé – Etablissements de soins – Hygiène hospitalière – Plus sur ce thème). La campagne est représentée par une mascotte reconnaissable: Nosor, la bactérie hospitalière.

Les promoteurs de la campagne

La campagne "Vous êtes en de bonnes mains" est une initiative concertée du Service Public Fédéral de Santé publique, Sécurité de la chaîne alimentaire et Environnement, de BAPCOC (Belgian Antibiotic Policy Coordination Comittee), de la Plate-forme fédérale pour l’hygiène hospitalière, de la BICS (Belgian Infection Control Society), de l’Institut scientifique de Santé Publique (ISP), de l’ABHH (Association Belge pour l’Hygiène Hospitalière) et de la NVKVV (Nationaal Verbond van Katholieke Vlaamse Verpleegkundigen en Vroedvrouwen).

Plus d’information :

www.health.fgov.be

Philippe Allard


Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?