La fin du tabac dans les cafés?

TabacEn France, à partir du 1er janvier 2008, il sera totalement interdit de fumer dans tous les lieux à usage collectif. En Belgique, il est interdit de fumer sur le lieu de travail et dans les restaurants mais les cafés, bars, bistrots où l’on consomme principalement des boissons sans devoir obligatoirement consommer de plats préparés peuvent bénéficier de derogations. Est-ce suffisant ?


Des études démontrent ainsi que travailler dans l’horeca (hôtels – restaurants – cafés) en Europe peut conduire au décès de par la tabagisme passif subi. Comparativement à d’autres secteurs professionnels, c’est le personnel horeca qui est le plus exposé au tabagisme passif. Au mois de mai 2006, Test-Achats avait enregistré des concentrations de particules fines dans des établissements du secteur horeca dépassant les 250 µg/m³, ce qui est considéré comme très dangereux pour la santé.

Depuis le 1er janvier 2006, il est interdit de fumer sur le lieu de travail en Belgique, avec des mesures d’exception pour le secteur horeca. En outre, depuis le 1er janvier 2007, il est interdit de fumer dans les restaurants. Jusqu’à nouvel ordre, le personnel des cafés demeure donc exposé au tabagisme passif.

Une nouvelle étude dans le secteur horeca

Selon une étude effectuée en 2005 par Ernst & Young à la demande de l’Industrie du tabac, moins de 5% du personnel des cafés et 16% du personnel des restaurants seraient favorables à une interdiction de fumer dans le secteur horeca.

A la demande de la Fondation contre le Cancer, Dedicated Research a mené une enquête relative aux nuisances dues à la fumée de tabac et à l’opinion à propos de l’interdiction de fumer. 601 travailleurs des cafés, des tavernes et des restaurants. ont été interrogés par téléphone. Dans la moitié des cas, une interdiction de fumer dans l’établissement était d’application. Dans l’autre moitié, ce n’était pas le cas.

Cette étude indique que :

  • 83 % des travailleurs des restaurants ou tavernes où une interdiction de fumer a été instaurée sont d’avis que les nuisances dues à la fumée de tabac, comme des yeux irrités, la toux ou des habits malodorants, ont diminué depuis l’interdiction;
  • 42 % des travailleurs des cafés ou tavernes où l’interdiction de fumer n’a pas été instaurée déclarent éprouver des désagréments dus à la fumée de tabac.

Et que pensent donc ces professionnels de l’horeca quant à la réglementation ?

  • 59 % des travailleurs des restaurants ou tavernes où une interdiction de fumer a été instaurée sont partisans d’une interdiction totale de fumer dans le secteur horeca (l’étude d’Ernst & Young faisait état de 16% seulement des travailleurs favorables à l’interdiction de fumer);
  • 34 % des travailleurs des cafés ou tavernes où l’interdiction de fumer n’a pas été instaurée sont partisans d’une interdiction totale de fumer dans le secteur horeca (l’étude d’Ernst & Young faisait état de 5% seulement des travailleurs des cafés favorables à l’interdiction de fumer).

Le point de vue de la
Fondation contre le Cancer

Selon cette Fondation, le personnel horeca travaillant dans des établissements où une interdiction de fumer est d’application éprouve clairement moins de nuisances dues à la fumée. Ceci serait tout à fait conforme à ce qui a été constaté en Irlande après l’instauration de l’interdiction de fumer. C’est ainsi, par exemple, qu’en 2005, soit un an après l’interdiction, 82% du personnel des pubs irlandais étaient d’avis qu’on respirait mieux sur le lieu de travail.

Les résultats confirment des tendances importantes observées à l’étranger, à savoir que, une fois l’interdiction de fumée mise en application, le nombre de partisans de l’interdiction grandit.

Et la Fondation contre le Cancer d’ajouter : Comme c’est le cas pour le personnel des restaurants, nous sommes persuadés que l’instauration d’une interdiction de fumer dans les cafés y influencera grandement l’attitude du personnel. Le personnel des cafés craint qu’une interdiction de fumer entraînera une perte de chiffre d’affaires. Dans les pays qui appliquent une interdiction totale de fumer dans le secteur horeca, on ne constate cependant aucune diminution de chiffre d’affaires.

Rappelons que 10 pays européens connaissent déjà d’un secteur horeca sans tabac : l’Irlande, la Norvège, l’Italie, Malte, la Suède, l’Ecosse, la Lituanie, l’Islande, l’Estonie et l’Angleterre. 3 autres pays vont prochainement l’introduire : la France (1er janvier 2008), les Pays-Bas et la Finlande.

Philippe Allard

    

Partager





© Vivat.be 2014

Contact | Qui sommes nous?